Le magazine de la communication de crise, sensible et de la gestion de crise édité par l'Observatoire International des Crises - OIC

Le Magazine de référence en communication de crise, gestion de  crise et communication sensible depuis 2000

Observatoire International des Crises - OIC   | Accueil | Espace Presse | A propos de l'OIC | Vie privée  Issues management & crisis communication review
Si vous avez marqué des pages sur la communication de crise, vous les retrouvez ici.Vous permet de marquer cette page pour vous en souvenir lors de votre prochaine visite sur CCCVous permet d'envoyer une page sur la communication de crise vers un autre site Web
 

Accueil
 

Le magazine


Articles


Publications


Espace presse

 




 

 ISSN 2266-6575

 


 

 



 

 



 Site web de l'Observatoire International des CriseCommunication de crise - gestion de crise - communication stratégique - magazine
Mardi 30 Novembre 2021  - Le Magazine de la Communication de Crise et Sensible
Vous pouvez librement réaliser un lien vers cette page depuis votre site.

Article
accueil > Tous les articles > Article 0346
 20 ans de retard sur les crises

20 ans de crises : quelle place de l’humain dans leur résolution ?

Par Juliette Trévidic

Article paru dans :

Gestion de crise, 20 ans après. Bilan et perspectives

Numéro spécial 20 ans

N°25 du Magazine de la communication de crise et sensible, Janvier 2021

 

Télécharger - pdf - 46 pages

 

 
20 ans, l’Observatoire International des crises a 20 ans, les lecteurs de la première heure du Magazine de la communication de crise et sensibles ont connu les fax, et l’attente tardive d’un coup de fil au bureau. Nous recevons aujourd’hui quotidiennement des centaines de messages, il faut aller vite et faire face à une très grande complexité des interactions. Quidam ou experts ont des places identiques sur le devant de la scène, les avis s’expriment sans hiérarchie de façon cacophonique. La situation de ces derniers mois nous en a encore rendus témoins, 60 millions de français deviennent médecins mais aussi experts en gestion de crise, entraînés par les médias et de pseudo experts qui nous plongent au cœur d’une parole incessante et souvent illégitime.

Mais le besoin de ces français inquiets est-il si différent ? Les moyens de gérer une situation, aussi complexe soit-elle, ont-ils tellement changé ? Sur la forme assurément, mais qu’en est-il sur le fond ?

20 ans de crises : quels changements ?

A l’origine, le choc venu au matin d’une journée d’été, où pour la première fois, se sont mêlées à l’instant où les tours du World Trade Center se sont effondrées, toutes les dimensions contemporaines de la crise : rupture, dynamique dans l’incertitude, médiatisation ou surmédiatisation, dimension émotionnelle…

Des crises de toutes sortes ont suivi, financière, industrielle, technologique, politique ou encore liée à la réputation ou à l’image… pour toutes, un point commun : une pression des médias et des publics toujours plus forte.

En parallèle, c’est tout le « métier » de la gestion de crise qui s’est professionnalisé. Pour répondre aux enjeux et aux conséquences potentielles d’une mauvaise gestion, les entreprises, les collectivités et même les états ont sensiblement mis à jour leurs dispositifs de crise.

Les crises se sont succédé, le monde a changé, mais communiquer en temps de crise nécessite toujours d’analyser la situation, d’anticiper ses conséquences en chaîne, de veiller à ce que les différentes personnes impliquées soient correctement informées ; une information claire, transparente, sans contradiction pour conserver la confiance.

Gérer une situation de crise efficacement, nécessite toujours un entraînement quasi quotidien qui permet d’acquérir des réflexes de raisonnement et d’action comme en ont les militaires.

Il s’agit toujours d’envisager la situation comme la gestion d’un projet majeur, et d’en définir très rapidement les objectifs et les priorités tels que la sécurité des personnes, la continuité de l’activité, les impératifs et arbitrages financiers.

Des exigences et une vigilance en rien technologique mais bien humaine, d’analyse objective de la situation et de mise en œuvre de plans d’action et de communication dans le respect de l’individu et la prise en compte de ses besoins en situation d’incertitude, de peur, d’angoisse, de peine, de colère, de frustration ….

Communication et gestion de crise sont donc toujours étroitement liées, pour le public elles ne font qu’un. Chaque mot sera considéré comme l’exact reflet de la gestion de la situation. Une cohérence absolue et une adhésion collective seront nécessaires si l’on veut éviter la désapprobation et ne pas subir l’engouement de tous les acteurs à dénoncer l’erreur commise.

20 ans de crises : quels résultats ?

Il semble que dans la majorité des cas, l’expérience, l’expertise et la professionnalisation ont fait preuve d’efficacité et que la plupart des crises, aussi complexes soient elles, sont bien gérées.

Et si l’on s’intéresse aux cas où des erreurs stratégiques ont parfois été commises, il apparaît que ces erreurs n’ont que peu à voir avec les développements techniques ou technologiques (y compris dans des cas complexes mettant en jeu des pollutions et des enjeux sanitaires). La résolution s’est plutôt révélée incertaine par les contradictions dans les chiffres et les discours.

Sans être au centre de la crise, il est difficile d’apprécier l’origine des erreurs, on ne peut que faire le constat des conséquences. Que l’erreur soit stratégique, tactique, de gestion ou de communication, pour le public, il s’agit d’un ensemble.

Ce dont on a l’assurance en revanche, c’est que les stratégies de détournement de l’attention ne fonctionnent pas, même si ces théories sont toujours présentées dans les ouvrages de communication de crise, on sait que le public ne supporte pas les contradictions. Le jugement d’une situation au cours de son évolution se nourrit des incohérences. Dès lors qu’un procès en cohérence est lancé, c’est la totalité de la parole qui est remise en cause.

Pour être en mesure de les éviter, il s’agira donc dans un premier temps de s’exprimer exclusivement sur les faits. Or, les faits sont souvent peu connus ou mal compris en début de crise. Par ailleurs, nous avons une tendance à les interpréter, à confondre les hypothèses ou nos convictions avec la réalité. Ces mécanismes sont encore plus fréquents en situation de stress et cela pour le public comme pour les membres de la cellule de crise.

20 ans de crises : la crise dans la cellule de crise ?

La première nécessité ne serait-elle donc pas pour répondre aux besoins des publics concernés, de répondre aux besoins des membres de la cellule de crise ?

Qu’en est-il dans les cellules de crise des décisions biaisées par l’inquiétude, la fatigue, le stress, voire la peur ou l’angoisse ? A quels jeux de pouvoirs les membres des équipes font-ils face ? Quelle part de l’éducation, de la culture, des émotions de chacun guide les prises de positions ? Comment faire en sorte que les experts s’expriment sans considération de leurs propres intérêts, alors même que la mise en avant de certaines hypothèses pourrait avoir des conséquences sur leur propre poste ? Quelle décision prendre quand on a peur d’une explosion sur un site ou de la potentielle présence d’un meurtrier dans la salle ? Pourquoi encore à notre époque, des erreurs d’analyse des conséquences en chaîne amènent à interdire ce qui apparaîtra quelque temps plus tard comme une nécessité ? Nous ne voulons pas faire l’hypothèse du mépris, de l’incompétence ou de l’inexpérience.

Les ressources pour accompagner la cellule de crise dans sa gestion de la situation sont nombreuses : procédures, manuels, codes, structures de messages, réflexes de questionnements. Elles sont nécessaires, indispensables mais insuffisantes, parce qu’elles n’intègrent pas les émotions suscitées par l’appréhension de l’un de dire non à son chef, le manque de confiance en soi de l’autre, la peur du troisième d’un nouveau drame…

Comment faire face aux réactions de ses interlocuteurs, la désapprobation des autorités, l’incompréhension des médias, la douleur des victimes, alors que l’on se sent coupable ou plus souvent impuissant ?

Les manuels n’intègrent pas la subjectivité des décisions, l’intuition, l’empathie, or les décisions sont majoritairement intuitives. Nos décisions essentielles sont les possibles et impossibles que nous nous créons, dans lesquels nous nous plaçons, mentalement et physiquement. Quand nous croyons décider, nous avons déjà décidé l’essentiel : nous analysons, réfléchissons, calculons, prévoyons, rêvons à l’intérieur de nos possibles et impossibles politiques, économiques, techniques, moraux.

L’intuition naît de l’expérience et les décisions d’un dirigeant naissent majoritairement de son expérience professionnelle et personnelle. Il utilise les données, les chiffres, souvent à postériori, pour justifier, vérifier, expliquer. La décision n’en n’est pas moins juste, elle intègre seulement des réalités qui n’existent pas dans les manuels de crise.

20 ans de crises : quelles pistes ?

La professionnalisation de la gestion et de la communication de crise doit se poursuivre, mais elle doit se faire en tenant mieux compte de la partie immergée de l’iceberg, en considérant davantage que l’expertise des équipes ne suffit pas.

Les membres des cellules de crise ont des connaissances, des expertises, mais ils ne sont pas entraînés quotidiennement aux situations d’urgences. Aussi est-il nécessaire d’intégrer et de valoriser la subjectivité de leur attitude dans ces situations souvent anormales, parfois même extrêmes. Il est important que les membres de la cellule, et en premier lieu leur dirigeant, reconnaissent l’humanité des individus. La complémentarité des personnalités, des émotions, tout autant que la rigueur sont utiles dans des situations complexes pour comprendre différents aspects de la situation.

L’émotion est indissociable du mouvement et c’est à leur analyse que l’on devrait entraîner les dirigeants, de manière à éviter le repli sur ses certitudes, une recherche à tout prix de solution qui amène à inverser le processus de solution et de diagnostic, ou encore la quête de stimuli positifs. En situation de crise, on est bien en recherche de solution, de plans d’action, on veut comprendre vite et agir vite, agir même plus vite que l’on passe de temps à comprendre. Parce que l’action est rassurante. Parce que la pression du public est immense. Parce que le désir d’annoncer au plus vite de bonnes nouvelles est très grand.

Même dans le désir profond du directeur de crise d’entendre le point de vue de tous les experts, il n’a trop souvent qu’une écoute partielle ou partiale. Au lieu d’écouter, il anticipe la difficulté, à mettre en œuvre, à faire comprendre, alors il déforme et déjà n’écoute plus. Conditionné par ses réflexes, ses besoins…plaire, convaincre, être rassuré, agir pour répondre à l’attente, à la pression.

Par ailleurs, nos facultés de perception sont affectées par notre caractère émotionnel : il y a des choses que nous ne désirons pas entendre. Ce caractère émotionnel joue comme un filtre et nous n'entendons pas ce qui nous surprend, ce qui va à l'encontre de ce que nous souhaitons ou préférons au bénéfice des choses que nous escomptons ou qui nous agréent.

Tout ceci, vrai déjà dans un dialogue, est multiplié lors d'un travail en groupe et sera encore accentué par la complexité matérielle et émotionnelle d’une situation de crise.

Or, une situation de crise est par définition une situation de surprise, être prêt à affronter la surprise devrait être une condition sine qua non d’intégration d’une cellule de crise. L’intégration de la cellule de crise devrait être soumise à une grande adaptabilité, une capacité extrême à embrasser le changement, une très grande flexibilité et une très grande ouverture d’esprit pour être en mesure de s’adapter de façon permanente, d’intégrer chaque nouvelle hypothèse, chaque nouvel événement sans perdre le cap.

A ces mécanismes liés aux spécificités du contexte d’action et de l’environnement de la cellule de crise, s’ajoutent les habitudes de raisonnement et notre éducation qui nous mènent du, « si-alors, donc », à la déduction. Mais la déduction n’amène pas à la vérité. La flexibilité et la fluidité ne sont jamais travaillées. Tout raisonnement s’appuie sur une matière première - les faits- et sur le postulat tacite « qu’aux mêmes causes les mêmes effets ». Mais en situation de crise, on se retrouve souvent dans la situation de constater des effets, sans en connaître la cause, ou d’envisager des solutions sans assurance de leur efficacité. Or, pour étudier cette cause qui peut être multiple, ou des solutions encore inexistantes (fabriquer un vaccin, freiner la propagation d’un virus, assurer la sécurité des personnes, envisager un nouveau modèle…), l’exploitation de plusieurs voies est indispensable.

Or, pour envisager plusieurs voies, le recours à des logiques diverses, des ressources complémentaires peuvent être utiles. On les utilise souvent sans en avoir conscience ; le recours à l’intuition, l’imagination, l’intelligence collective, la créativité, devrait permettre de mieux les exploiter.

Comment, en amont de la crise, conforter les dirigeants dans leur capacité de résilience, leur aptitude à la gestion du stress, leurs compétences relationnelles, comment les sensibiliser aux recours à l’intelligence émotionnelle, l’intuition, la créativité ?

Prenons l’exemple de l’intelligence collective. C’est, à priori, le principe même de la cellule de crise : analyser ensemble la situation en utilisant les différentes expertises et en étudiant tous les points de vue. Pourtant, l’écoute réelle, l’étude complète de la situation est rare. L’expression de chacun pleine et entière, nécessaire pour que l’expression soit libre, ne peut exister que si chaque membre de la cellule de crise l’est. Chaque besoin personnel devra être comblé pour que la réflexion et l’expression de chacun soient optimales. Le respect des individualités sera pourtant une préoccupation mineure, l’équipe orientant toute son énergie vers un objectif commun : résoudre la situation.

D’où l’intérêt d’un travail en amont de chacun, et de l’équipe, pour que chacun ait une connaissance de soi et des autres et que les personnalités puissent se compléter ; pour que l’écoute soit garantie et les jeux de pouvoir arbitrés.

Cette vision s’oppose à la vision informationnelle du monde. Il est intéressant d’envisager, dans un monde où l’information et la communication ont une place essentielle, que ce que nous appelons fait ou que la manière dont les dirigeants décident soit limité à un cadre restreint d’une part, d’autre part que l’intuition y ait une part essentielle.

20 ans de crises : conclusion

Pour que les experts confirmés ne passent plus à côté des évidences et que tous les points de vue soient pris en compte, il faudra donc, non seulement avoir recours à l’ensemble des compétences techniques des membres de la cellule de crise, mais aussi à toute leur imagination pour envisager la situation au-delà de ses apparences.

Mais sortir du cadre est limité par plusieurs freins : le regard des autres, le conservatisme, la peur de se tromper, la négativité, la hiérarchie, le manque de temps et de ressources, les normes et les procédures, tout un ensemble de caractéristiques souvent présentes en situation de crise.

Il s’agira donc de développer une capacité à rebondir, inventer, penser à l’impensable pour mieux revenir aux standards ou en inventer de nouveaux. Or, pour envisager l’impossible, il faut sortir de ses repères, des codes et s’entraîner quotidiennement à considérer que toutes les faiblesses et les forces de l’équipe sont nécessaires en situation de crise, que les différences de caractères et de personnalités permettent d’envisager l’ensemble des hypothèses et ainsi de faire face à la perte de sens. Il ne s’agira pas de s’agripper à ce qui nous rassure, à la réalité immédiate mais de s’adapter à l’incertitude, de nager dans des eaux troubles pour un certain temps avec patience et confiance dans les capacités humaines.

Nous espérons que l’avenir nous permettra, pour prendre la pleine mesure des situations de crise, d’inclure tous les aspects de la pensée et tous les recours à notre portée plutôt que de les opposer et que nous ferons le constat ensemble que toutes des dimensions présentes en situation de crise seront toujours mieux prises en considération, y compris sa dimension humaine.

Juliette Trévidic, après 20 ans d’expérience en communication de crise, formation et coaching décide de fonder TREVIDIC conseil. Elle était auparavant Senior Vice-Présidente au sein d’Omnicom pr group et dirigeait préalablement le pôle de prévention, gestion des risques et communication de crise ainsi que le pôle formation et coaching chez Hill & Knowlton Strategies. Elle est titulaire d’une maîtrise en droit des affaires et d’un DESS-MBA d’Administration des entreprises avec une spécialisation en conflits sociaux (IAE- Université Paris I). Elle est certifiée coach HEC

 

 

Télécharger - pdf - 46 pages
 

 (c) Janvier 2021 tous droits réservés

 


 

 

Antropia - Moteur de recherche documentaire sur les sciences de l'information et de la communication Rechercher avec antropia

Gestion de crise, 20 ans après. Bilan et perspectives
Numéro spécial 20 ans -
n°25
Téléchargez le magazine n°25
46 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575


 

Cahier thématique n°1
Les crashs aériens, retours d’expérience et bonnes pratiques
Télécharger le Cahier thématique n°1 - pdf - 28 pages,
ISSN 2266-6575

 

Communication financière de crise
Télécharger le magazine n°24 - pdf - 29 pages,
ISSN 2266-6575
 


 

L'observatoire en campagne
Magazine éphémère  "L'Observatoire en campagne", dédié à l'analyse de la présidentielle 2017 en France
ISSN 2266-6575
observatoireencampagne.com
 



Prospective :
Horizon 2020
Numéro spécial 15 ans
n°23

Téléchargez le magazine n°23
60 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575
 

Actualité


Formation à la gestion de crise
à distance
Une formation conjointe HEIDERICH Executive et Observatoire International des Crises

Informations sur la formation à la gestion de crise
 

Guadeloupe.CCI - "Webinar avec l'OIC clés de gestion et de communication de crise". Octobre 2020

 

France.Forêt - "WebTV avec l'OIC projet CHALFRAX : Le Frêne face à la chalarose, les défis de demain". Octobre 2020 - Voir

 

France.Communication - "Comment débattre des sujets qui font peur ?", Conférence Youmatter et l'Andra, juin 2020 - Lire le CR

 

Workshop. Brasil - São Paulo, 19 fev 2020 "Workshop de Gerenciamento e Comunicação de Crises Corporativas: da teoria à prática" - informação

 

France.Territoires - Conférence de Natalie Maroun pour Régions de France sur la gestion et la communication de crise dans les transports. Paris, le 29 juin 2019

 

Brésil.Conférence - "La gestion et la communication de crise en Amérique Latine : retour d'expérience", Intervenant : Eduardo Prestes, fondateur de Crisis Consulting Solutions (Brésil) organisée par l'OIC et HEIDERICH Consultants, le jeudi 9 mai 2019 à Paris - Lire

 

Kuwait .Training - Seminar “Crisis Management” for a Delegation of Senior Civil Servants of the State of Kuwait, "Crisis identification: characteristics of sensitive and critical situations" - Natalie MAROUN, Associate Director, Ecole Nationale d'Administration (Ena), Monday 25th of February 2019

 

Maroc.Conférence - Conférence de Didier Heiderich sur la gestion et la communication de crise face au boycott à l'invitation d' APD Maroc. 28 juin 2018

 

France.Santé - Natalie Maroun interviendra sur la communication de crise dans la journée "Gestion de crise" le 24 mai 2018 à Paris,  organisée par le Groupement Hospitalier de la Mutualité Française (GHMF), Générations Mutualistes (GM) et le réseau national des centres de santé (RNCSM). 2018

 

Coorganisation du Cyber-day , le 6 juin 2018 à Paris : la gouvernance des cyber-attaques : membre du comité scientifique et animation de la session"Cyber-attaques et gestion de crise"
En savoir plus

 

Belgique.Communication -  "Liège: Comvision, un colloque où on se demande comment réinstaurer la confiance dans les communicants", avec l'intervention de Didier Heiderich, novembre 2017 - Lire

 

Koweït.Ena - Natalie Maroun réalisera une conférence le 25 septembre 2017 sur le thème de l’identification d’une situation de crise lors d'une visite d'étude de 12 hauts fonctionnaires de la Civil Service Commission (CSC) du Koweït (pour le département Afrique et Moyen-Orient de l'ENA )

 

France.TourismeDidier Heiderich participera le 25 septembre 2017 à une table ronde avec Mme Annick Girardin, Ministre des Outre-mer et M. ChristianiMantei, directeur général d’Atout France sur la reconstruction d’image post-catastrophe (suite aux ouragans) dans le cadre des Assises du Tourisme Outre-Mer

 

France.Evénement - L'observatoire International des Crises partenaire de "Influence Day" qui se déroulera le 14/09/17 à Paris. Interventions de Natalie Maroun  - influence-day


 

France.R&D - Article de fond « La mise en récit des exercices de crise » rédigé par Natalie Maroun et Didier Heiderich dans La LIREC, lettre d’information de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Juillet 2017 – Télécharger


 

Etude.Communication - Parution dans la revue de la Communication Publique « Parole Publique » d’un dossier sur « L’enjeu environnemental: une communication-action complexe ». Article introductif de Thierry Libaert« Communication et environnement: partie liée ». Page 50 et 51. N° 16. Juin 2017.

 

Partenariat Recherche et développement

Annonce -
L'OIC et Heiderich Consultants collaborent sur 7 thèmes stratégiques en gestion et communication de crise
En savoir plus :
Le communiqué

research.heiderich.fr
 

 
 

France.Aviation - Conférence « Les compagnies aériennes face à l’accident », intervention de Didier Heiderich la communication de crise, 9 juin 2017

 

 

Maroc.Communication - Conférence le 12 mai 2017 et formation de Didier Heiderich les 13 et 14 mai 2017, Hôtel Kenzy Tower - Casablanca "Communication sensible et gestion des crises, stratégies et techniques" Information et inscription


 

France.Politique - Didier Heiderich était l'invité de Public Sénat dans l'émission "Déshabillons-les" du 4/03/17 sur la communication politique de crise - Voir

 

France.Presse - Interview de Natalie Maroun dans Les Echos Business sur la communication financière de crise "Affaire Vinci : comment limiter les risques ?", le 12/12/2016 - Lire

 

France.Santé - Retrouvez la vidéo de la conférence de Didier Heiderich au GRAPH sur "La vérité" - Vidéo
Téléchargez les Diapositives "Mensonges et vérité" (pdf)

 

France.Presse - Interview de Didier Heiderich sur la communication sensible d'UBER, 23/12/16 - Lire

 

France.Conférence - Conférence de Natalie Maroun sur la gestion des crises internationales à l'IHEDN, 6 décembre 2016

 

Suisse.Conférence - Didier Heiderich donnera une conférence sur les relations publiques de crise auprès des communicateurs et des élus de la Ville de Genève au Palais Eynard , novembre 2016

 

France.Justice - Didier Heiderich invité de la direction de la communication du Ministère de la Justice à participer à une table ronde sur la communication judiciaire et réseaux sociaux lors d'attentats auprès des magistrats délégués à la communication (MDC). Cette table ronde sera l'occasion d'un retour d’expérience : La communication de crise face au risque d’attentat par Agnès Thibault-Lecuivre, Vice-procureur, Chargée de mission presse communication et international, Cabinet du procureur de la République de Paris. 21 novembre 2016


France.Communication. Sortie du livre "La communication environnementale" (CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès), sous la direction de Thierry Libaert, novembre 2016


France.Politique - Analyse de la communication politique de crise par Natalie Maroun dans le magazine ComPol, 20/10/16


France.Agriculture - Didier Heiderich invité du Syrpa le 27/09/16 pour intervenir sur le thème "Se préparer à gérer les crises, retour d’expérience d’acteurs"

 

Article.Communication - "Communication de crise : priorité à l’interne", article de Didier Heiderich dans HARVARD BUSINESS REVIEW, aout 2016 - Lire

 

Chine.Sécurité Civile - Organisation  d'un programme de transfert de compétences en gestion de crise pour les autorités et l'ENA Chinois. Une collaboration Heiderich Consultants et l'Observatoire International des Crises, août 2016
 

Suisse.Radio - Didier Heiderich, invité principal de la matinale de la Radio Télévision Suisse pour analyser le risque et sa perception, le 2 juin 2016 - Lire

 

France.Politique - Didier Heiderich invité de l'émission d'analyse politique de Public Sénat "Déshabillons-les !" du samedi 9 juillet 2016 - Extrait

 

Conférence. France.Santé - Didier Heiderich interviendra le 12 mars 2016 dans le séminaire du GRAPH sur "La vérité"
Programme

 

R&D. France - L'OIC s'associe au groupe de travail de l'ANVIE sur "Fait religieux, identités et diversité" sur la communication interne et religion. 2016
L'ANVIE

 

Lille. Conférence - Natalie Maroun intervient à la conférence annuelle de Sciences Po Lille sur la mise en scène de la transparence, le 24 novembre 2015

 

Documentaire - Témoignages de Natalie Maroun et Didier Heiderich dans le film "Même pas peur" réalisé par Ana Dumitrescu, octobre 2015
Fiche Allo Ciné

 

Livre. Parution du livre « Les nouvelles luttes sociales et environnementales » par Thierry Libaert et Jean Marie Pierlot, aux editions Vuibert, septembre 2015

 

France. Etat/collectivités - "La communication de crise. Réflexions théoriques et retours d’expériences", conférence inaugurale de Natalie Maroun à l'INET le 17 septembre 2015 de 2 jours de travaux sur la gestion de crise sous l'égide du CNFPT à Strasbourg. Cette conférence de Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France.

 

Presse - Interview de Natalie Maroun dans la matinale de la Radio Suisse Romande "Comment gère-t-on un scandale international ?" - Ecouter

 

Livre - "La communication d'entreprise", Philippe Morel. Participation de Didier Heiderich

 

Presse - Interview de Didier Heiderich dans Challenges pour l'article "Les chiens de garde qui font peur", juin 2015, sur les relations sensibles et la médiation entre groupes internationaux et associations

 

Crisis Management - Natalie Maroun will speak about "Post-crisis and post-conflict management", ENA (Ecole nationale d'administration), Master « Public governance and international relations » « Global governance and international challenges», 2015.

 

R&D International - Report "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events". This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. 2015
Download the report

 

Recherche - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile
Première réunion du nouveau comité scientifique auquel Didier Heiderich appartient au sein du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile (CERISC) de l’ENSOSP, 13 février 2015

 

Conférence - L’Association des Agences de Voyages de Casablanca organise le jeudi 22 janvier 2015 à Casablanca, un Forum sous le thème « Communication & le Tourisme, Enjeux & Perspectives », conférence de Didier Heiderich.

 

Colloque  - "Médias Sociaux en Gestion d'Urgence (MSGU)"  à l'ENSOSP le 27/11/14, avec l'intervention de Didier Heiderich
 

Workshop - Natalie Maroun participera au workshop  "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events" à Oslo les 2 et 3 octobre 14,  organisé par l'Asia-Europe Foundation (ASEF) et le Research Concil of Norway (RCN) - Programme

 

Conférence - Deloitte et l'OIC animeront l'atelier "La gestion de crise - rôle de l'audit interne" le 3 octobre 2014, dans la conférence annuelle de l'IFACI

 

Conférence Internationale - Didier Heiderich et Natalie Maroun donneront une conférence à Chypre le 9 mai pour la journée de l'Europe sur le thème de la "Reconstruction post-crise"
 


"El Watan"
Interview de Didier Heiderich sur la communication politique de crise à la veille des élections, 16 avril 2014 - Lire
 

Ministère des Affaires Etrangères
Le Programme d’invitation des personnalités d’avenir du Ministère des Affaires étrangères (MAE) invite chaque année des personnalités étrangères promises à une position d’influence dans leur pays. Dans ce programme, le MAE a souhaité que Mme Deniz BIRINCI. Secrétaire générale adjointe du Parti social-démocrate chypriote-turc, nous rencontre pour un échange sur la communication politique, institutionnelle et en particulier la communication de crise. Avril 2014
 

 

Gazeta Wyborcza (Pologne)
Interview de Natalie Maroun sur la communication politique de crise
"Pan Budyń chce pokazać Francuzom lwi pazur [Jaką przemianę chce przejść prezydent Francji?]"(15 avril 2014) - Lire
 

 

Agefi Magazine (Suisse)
Le "Social licence to operate
", article de Didier Heiderich et Farner Consulting, mars 2014 (Pdf) - Lire

 

Le Soir (Belgique)
Communication de crise: hors les réseaux sociaux point de salut ?
article de Thierry Libaert et Christophe Roux-Dufort
Lire

 

R&D - "Réinventer la communication de crise"
Projet ADFINITAS, 2013-2014
L'OIC travaille sur l'après communication de crise et les relations publiques de crise en partenariat avec des acteurs privés.


A lire sur le sujet :
Article - "La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise !"
Par Didier Heiderich et Natalie Maroun,
Publié par l'Observatoire géostratégique de l'information (page 2), 2013, Lire

 

Les relations publiques de crise. Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014. Synthèse des travaux de l'Observatoire International des Crises en relations publiques de crise, principes et méthodes. PDF, 18 pages - Télécharger

 

 

Formation à la gestion de crise

Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Eligible au DIF
Information

 

Formation
Communication de crise

Formation à la communication de crise et au média training de crise
Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Information
 


Formation intra en gestion et communication de crise :
Information

Formation interministérielle en communication de crise :
Information
 


 

 




Marque déposée

Rappel :
Observatoire International des Crises
est également une marque déposée.
 

Observatoire International des Crises
 

 

 

 Également sur le magazine

publications sur la communication crise communication sensible communication stratégique

Publications
Retrouvez au format papier numérique sur nos publications.

| Nos Publications
 

 Partenaires

 

Heiderich
Conseil en communication de crise et Gestion de crise

 

 


 

 

 

Permissions | Informations sur le copyright | Aide

Un problème ? Un bug ? Un lien brisé ? Signalez-le. Merci.
Le magazine de la communication de crise et sensible  (c) 2021
Le magazine | Articles | PublicationsOutils de communication et de managementFormation  |
 Mémoires | Contacts | Press room | |  

Index thématique des articles et publications
Communication de crise
| Gestion de crise | Société, sociologie et crises | Cybercrises et Intelligence stratégique |  Tous les articles

Le magazine de la communication de crise et sensible
Editeur : Observatoire International des Crises

Déclaration CNIL n° 730674 -  Indicatif éditeur 2-916429

MOTS CLES - LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET SENSIBLE TRAITE DES SUJETS SUIVANTS :

Ce Magazine sur la communication est édité par l'Observatoire International des Crises
 

 

Vous êtes sur
Le magazine de la communication de crise et sensible - ISSN 2266-6575




Informations sur le copyright