Le magazine de la communication de crise, sensible et de la gestion de crise édité par l'Observatoire International des Crises - OIC

Le Magazine de référence en communication de crise, gestion de  crise et communication sensible depuis 2000

Observatoire International des Crises - OIC   | Accueil | Espace Presse | A propos de l'OIC | Vie privée  Issues management & crisis communication review
Si vous avez marqué des pages sur la communication de crise, vous les retrouvez ici.Vous permet de marquer cette page pour vous en souvenir lors de votre prochaine visite sur CCCVous permet d'envoyer une page sur la communication de crise vers un autre site Web
 

Accueil
 

Le magazine


Articles


Publications


Espace presse

 




 

 ISSN 2266-6575

 


 

 



 

 



 Site web de l'Observatoire International des CriseCommunication de crise - gestion de crise - communication stratégique - magazine
Lundi 06 Decembre 2021  - Le Magazine de la Communication de Crise et Sensible
Vous pouvez librement réaliser un lien vers cette page depuis votre site.

Article
accueil > Tous les articles > Article 0345
 Le mythe de la prédictibilité

Le mythe de la prédictibilité.
Catherine Malaval

 

Article paru dans :

Gestion de crise, 20 ans après. Bilan et perspectives

Numéro spécial 20 ans

N°25 du Magazine de la communication de crise et sensible, Janvier 2021

 

Télécharger - pdf - 46 pages

 

 
Une crise est un moment plus ou moins dramatique dans la vie d’un individu, d’une entreprise ou d’une société. Elle est l’expression d’une rupture d’équilibre difficilement contrôlable. Une crise sera immédiate (la transformation soudaine de tel élément en tel élément qui créé un sentiment d’instabilité), explosive (on parlera de « krack » et de « bulles ») ou continue (implicitement, la crise « travaille » le sujet ou le groupe en train de changer.). Dans un sondage de l’IFOP et de la fondation Jean Jaurès, « une question claire a été posée en septembre 2020, avant même le deuxième confinement, à plus de 2000 Français : « avez-vous envisagé sérieusement de vous suicider au cours de votre vie ? ». Ils ont été 20% à répondre « oui ».

Parfois, elle sera un passage obligé, « la crise d’adolescence » ou « la crise de la quarantaine », donc connu, admis et maitrisé. « Il faut bien que jeunesse se passe », comme dit l’adage. Le plus souvent, une crise révélera une transformation « en puissance », un processus sous-jacent, d’où naitra une métamorphose, une « destruction créatrice » ou un « burn out ». On la comparera à un état connu, stable et apparemment immuable, cet état antérieur soudain projeté dans un futur jusqu’alors improbable, impossible ou inimaginable. Dans l’histoire, la crise définira ce momentum entre guillemets devenu chrononyme « la crise de la tulipe », « la crise de 1929 » devenue « la crise des années 1930 », « le choc pétrolier » devenu « la crise des années 1970 ». Les nommer, les circonscrire dans un espace temps rassure. On parlera finalement de « la » crise, car quoi qu’on cherche d’abord à comparer, à l’échelle de l’histoire, chaque crise est unique.

Le refus de l’irrésistible

Et c’est en cela d’abord que les crises inquiètent. Elles sont uniques, d’abord insaisissables, mais jamais sans douleur, ni renoncement. Pour les comprendre, dans l’instant de leur révélation, économistes, historiens, philosophes, chacun essaiera d’en dessiner les signes avant-coureurs (des chocs intermédiaires, des faiblesses aveuglantes, etc.), chacun dans son registre méthodologique (des chiffres, des analogies, des rétrospectives, de grands principes, etc.) de les comparer, de les expliquer et de les justifier, bref de les ramener à un imaginaire rétrospectif connu et cohérent. « La crise des années 1930 est devant nous » a ainsi écrit le journaliste et essayiste François Lenglet en 2008, analysant « la crise des subprimes ». Contraints de fermer pour éviter la propagation de l’épidémie de Covid-19, les petits commerces se voient aujourd’hui opposer leur manque d’anticipation. « Ils n’ont pas pris le virage de l’internet » entend-t-on? Certes, mais quel virage a pris l’hôpital public? Qu’adviendra-t-il ensuite? Dérapage contrôlé ou sortie de route? Le langage populaire traduira : « on ne peut s’en prendre parfois qu’à soi-même », voire « on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs ». « Refaire le film » ne résout rien pour autant.
 

A l’échelle d’une société, d’une entreprise ou d’un individu, une crise dit surtout un paroxysme et l’absence de maîtrise humaine qui lui est associée : crise de nerfs, crise de panique ou crise de larmes. Même une crise de rire a quelque chose d’excessif. Trop de bruit, trop d’éclats. Le moment effraie, il déforme les traits. Il a cette part sauvage et diabolique décryptée par Umberto Eco. Dans le Nom de la Rose, Le Rire est un livre qui tue… Mais comme le rire, une crise a quelque chose d’irrésistible. Elle échappe aux hommes. Elle les met face à leurs limites, à ce qu’ils refusent de voir : les hommes, les entreprises, comme les civilisations sont mortelles. Quand une crise arrive, il ne s’agit plus finalement que d’être capable d’y faire face. Tout ne peut être écrit d’avance, contrôlé, maîtrisé. En dépit des expériences passées et plutôt par incapacité à en tirer vraiment les leçons, les crises reviennent toujours explique le Nobel d’Economie, Paul Krugman. C’est difficile à admettre dans le pays de Descartes, dans une société qui a inscrit le principe de précaution dans sa Constitution. C’est difficile à admettre quand d’aucuns rêvent de trans-humanisme et d’habiter l’espace. L’incertitude est un horizon intemporel. Il faudrait l’embrasser avec philosophie, selon la formule d’Edgar Morin : « Le pire est envisageable, mais le meilleur est encore possible. »

Le mythe prométhéen de la prédictibilité

Alors, comment anticiper les crises? La question revient inévitablement, mais en vingt ans, il semblerait que l’ambition ait évolué. Le mythe prométhéen absolu des entreprises et des sociétés contemporaines serait devenu la prédictibilité. Au cours de ces vingt dernières années dans les entreprises, l’énoncé d’une « vision » s’est imposé comme un préalable à l’action : définir l’image de ce que sera l’entreprise au terme d'un horizon de planification défini, ce « Vision 2025 » choisi par Ingérop, Leroy Merlin, Auchan, Valrhona et tant d’autres. Mais de plus en plus, une « vision » ne suffit plus, elle s’efface au profit de la prévision, qui se construit, dans les faits, a posteriori mais s’écrit étymologiquement comme celle qui « précède » la vision. Tendances, projections, plannings prévisionnels, « plans d’excellence », statistiques, enquêtes, tout est prétexte aujourd’hui à alimenter le circuit de la divination : à quoi ressemblera le monde de demain? Comment survivre dans un monde devenu « VUCA » (volatile, incertain, complexe et volatile)? Il s’agit d’anticiper non plus seulement pour agir en appliquant une « feuille de route » mais potentiellement d’agir pour changer le cours des choses, ce que les entreprises appellent « la trajectoire » et de prendre le pouvoir sur le temps. Dans une première réponse à la crise née de l’épidémie, le gouvernement lui-même a ainsi réagi par la recréation d’un haut-commissariat au Plan. Des assureurs se sont empressés de faire signer des avenants, excluant le risque Covid, à des milliers de commerçants, hôteliers et restaurateurs. Les banques s’inquiètent des nouveaux stress tests climatiques envisagés par la Banque de France et plusieurs régulateurs à l’origine du Réseau pour le verdissement du système financier (NGFS, Network of Central Banks and Supervisors for Greening the Financial System). Classiquement, les stress tests sont fondés sur des « données historiques », or, en matière de changement climatique, il existe tant d’inconnus. Comment prévoir le futur, mener au présent des actions préventives dans le but que ce dit futur s’accomplisse différemment. Symboliquement, c’est le « next » et le nouveau qu’on retrouve à de multiples reprises dans la dénomination des plans stratégiques : BMW Vision Next 100, Next Frontier pour EdenRed, NeXt pour Excent, Neos pour Air Liquide. L’ambition fait preuve d’une audacieuse confiance : d’une part, confiance en la « science », entendue au sens large qui systématise des outils prévisionnels, d’autre part, confiance en l’individu lui-même, capable de jouer avec les dimensions de la temporalité et de sa propre nature. Pour y parvenir, il faudrait se « réinventer », développer toutes sortes de compétences dites douces (soft skills), être agile et résilient, selon la doxa de la littérature managériale et du développement personnel.

Afin d’éclaircir les horizons incertains d’une prévision, en apparence si sûre d’elle-même, il convient de convoquer les Anciens. Retour en arrière, il y a deux mille cinq cents ans : la prévision est alors l’apanage des « Augures » et autres « Haruspices », qui dévoilent l’avenir, guidés par les présages du présent, délivrés par les dieux. Tandis que les premiers observent le vol des oiseaux, les seconds fouillent les entrailles des animaux sacrifiés. Pratiques peu conventionnelles, mais qui traduisent pourtant l’autre versant de la « prévision ». Confiée à l’esprit, à l’herméneutique des signes, la prévision des devins antiques était en effet organisatrice de la vie sociale, économique et politique. À tel point que les Augures appartenaient à Rome aux patriciens, citoyens les plus riches et les plus estimés, et qu’aucune action publique d’importance ne pouvait avoir lieu sans leur consultation. La tradition a perduré, puisqu’aujourd’hui encore, on « inaugure » des moments et des lieux, comme si l’approbation du ciel demeurait discrètement présente dans la solennité du moment et de ses discours. Inaugurer : du latin « inaugurare, « prendre les augures ».

L’art de la prévision

Si la mise en perspective des deux traditions est productive, c’est parce qu’elle nous rappelle la dimension subjective de l’art de la prévision. Chaque anticipation repose sur une « vision du monde », composé d’un système de valeurs qui lui est propre. « Quand je prévois, j’ai déjà choisi. » J’ai déjà affirmé les raisons qui dirigent mon action, les croyances qui fondent mon jugement, les degrés d’incertitudes que je cautionne, l’équilibre que j’établis entre libre-arbitre et détermination. Exercice de lucidité, le retour au sens initial des mots est essentiel afin de ne pas s’enfermer dans une mécanique rodée, qui semble « aller de soi ». Dès lors, l’injonction à « la prévision » résonne avec un écho différent. Elle demeure « vitale » car elle est intrinsèque à toute action, à toute décision - les paris sur le futur sont pris -, cependant elle doit se méfier de ses propres travers. Elle est une méthode inexacte, soumise aux aléas de toutes les « révolutions » encore insoupçonnées.

En 1957, le philosophe et haut fonctionnaire Gaston Berger (1896-1960), plaidait pour une « civilisation prospective », humblement tournée vers le futur : « Notre civilisation s'arrache avec peine à la fascination du passé. De l'avenir, elle ne fait que rêver et, lorsqu'elle élabore des projets qui ne sont plus de simples rêves, elle les dessine sur une toile où c'est encore le passé qui se projette. Elle est rétrospective, avec entêtement. Il lui faut devenir « prospective » ». L’inventeur du terme « prospective » (au sens de l’« étude des futurs possibles ») poursuivant ainsi : « C'est aussi que dans un univers où tout se transforme si rapidement, la prévision est à la fois absolument indispensable et singulièrement difficile. Sur une route bien connue, le conducteur d'une charrette qui se déplace au pas, la nuit, n'a besoin, pour éclairer sa route que d'une mauvaise lanterne. Par contre l'automobile qui parcourt à vive allure une région inconnue doit être munie de phares puissants. Rouler vite sans rien voir serait proprement une folie. N'est-ce pas cependant dans une aventure de cette sorte que s'engage, le cœur léger, notre humanité de 1957 ? ». La même année, le Centre international de prospective était créé. Son but ? Dénoncer ces trois procédés si courants, si faciles mais si peu opérants : invoquer un précédent pour justifier l'action entreprise, s'appuyer sur une analogie ou extrapoler. « Ils nous dispensent aussi de recourir en toute occasion à la pensée explicite et à l'analyse originale (…) « Tout se répète », dit souvent l'administrateur timoré, pour couvrir les défaillances de sa volonté. « Tout se ressemble », ajoute-t-il, pour justifier la rapidité de ses analyses et excuser la pauvreté de son imagination. « Tout continue », poursuivra-t-il, avec l'autorité que confèrent les chiffres et en donnant les apparences de la prévision scientifique à une simple routine opératoire. » Son but donc? Prévoir les nouvelles « situations » corrélées aux « évolutions du monde moderne », à l’aide d’une nouvelle approche, appelée « anthropologie prospective ». Cette dernière entend conjuguer la rigueur de l’analyse et la conscience de ses propres limites. Le succès et la fécondité de la prévision repose alors sur « le travail d’équipe ». Philosophes, psychologues, sociologues, économistes, pédagogues, ingénieurs, statisticiens, démographes sont appelés à travailler ensemble afin d’intégrer dans l’équation du futur leurs multiples expertises. Néanmoins, plus encore que leurs qualifications, Gaston Berger valorisait la capacité d’un groupe à défaire les préjugés des uns et des autres. Il cherchait à se prémunir du « risque de prendre les résultats pour les causes et ses propres préférences pour des prévalences objectives. »

Faire cohabiter visions du monde et prévisions, voilà peut-être une idée pour pallier les dérives de l’obsession d’un futur, prédictible à tout prix. L’anthropologie prospective « donne à nos actions un cadre précis, des fins valables et des bases solides » rappelait Gaston Berger ; mais « elle ne prétend pas nous épargner la responsabilité de choisir. »

Catherine Malaval est docteur en histoire (Ehess), diplômée de sociologie et de journalisme.

Présidente de Neotopics, maison de conseil et d’écriture pour les entreprises et les dirigeants. Fondatrice de Motamorphoz, observatoire-média sur le temps présent.

 

 

Références bibliographiques

BERGER Gaston, BOURBON-BUSSET Jacques, MASSE Pierre, De la prospective, Textes fondamentaux de la prospective française 1955-1966, L’Harmattan, 2007.

KRUGMAN Paul, Pourquoi les crises reviennent toujours (The Return of Depression Economics), Seuil, 2014.

ST-GERMAIN, Christian, « La question des augures à Rome : L'éthique du devenir incertain ». Théologiques, vol.8, No. 1, Printemps 2000, pp. 85-104.

ALLAIS Laurent, « Prévisions : comment mieux piloter l’entreprise dans un environnement instable ? », Les Échos, 11/09/12.

NEDELEC Gabriel, « Les stress tests climatiques, le nouvel outil qui fait peur aux banques », Les Echos, 24 novembre 2020.

Remerciements

Laëtitia Riss, doctorante en philosophie politique (Paris I, Panthéon-Sorbonne).

 

Télécharger - pdf - 46 pages
 

 (c) Janvier 2021 tous droits réservés

 


 

 

Antropia - Moteur de recherche documentaire sur les sciences de l'information et de la communication Rechercher avec antropia

Gestion de crise, 20 ans après. Bilan et perspectives
Numéro spécial 20 ans -
n°25
Téléchargez le magazine n°25
46 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575


 

Cahier thématique n°1
Les crashs aériens, retours d’expérience et bonnes pratiques
Télécharger le Cahier thématique n°1 - pdf - 28 pages,
ISSN 2266-6575

 

Communication financière de crise
Télécharger le magazine n°24 - pdf - 29 pages,
ISSN 2266-6575
 


 

L'observatoire en campagne
Magazine éphémère  "L'Observatoire en campagne", dédié à l'analyse de la présidentielle 2017 en France
ISSN 2266-6575
observatoireencampagne.com
 



Prospective :
Horizon 2020
Numéro spécial 15 ans
n°23

Téléchargez le magazine n°23
60 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575
 

Actualité


Formation à la gestion de crise
à distance
Une formation conjointe HEIDERICH Executive et Observatoire International des Crises

Informations sur la formation à la gestion de crise
 

Guadeloupe.CCI - "Webinar avec l'OIC clés de gestion et de communication de crise". Octobre 2020

 

France.Forêt - "WebTV avec l'OIC projet CHALFRAX : Le Frêne face à la chalarose, les défis de demain". Octobre 2020 - Voir

 

France.Communication - "Comment débattre des sujets qui font peur ?", Conférence Youmatter et l'Andra, juin 2020 - Lire le CR

 

Workshop. Brasil - São Paulo, 19 fev 2020 "Workshop de Gerenciamento e Comunicação de Crises Corporativas: da teoria à prática" - informação

 

France.Territoires - Conférence de Natalie Maroun pour Régions de France sur la gestion et la communication de crise dans les transports. Paris, le 29 juin 2019

 

Brésil.Conférence - "La gestion et la communication de crise en Amérique Latine : retour d'expérience", Intervenant : Eduardo Prestes, fondateur de Crisis Consulting Solutions (Brésil) organisée par l'OIC et HEIDERICH Consultants, le jeudi 9 mai 2019 à Paris - Lire

 

Kuwait .Training - Seminar “Crisis Management” for a Delegation of Senior Civil Servants of the State of Kuwait, "Crisis identification: characteristics of sensitive and critical situations" - Natalie MAROUN, Associate Director, Ecole Nationale d'Administration (Ena), Monday 25th of February 2019

 

Maroc.Conférence - Conférence de Didier Heiderich sur la gestion et la communication de crise face au boycott à l'invitation d' APD Maroc. 28 juin 2018

 

France.Santé - Natalie Maroun interviendra sur la communication de crise dans la journée "Gestion de crise" le 24 mai 2018 à Paris,  organisée par le Groupement Hospitalier de la Mutualité Française (GHMF), Générations Mutualistes (GM) et le réseau national des centres de santé (RNCSM). 2018

 

Coorganisation du Cyber-day , le 6 juin 2018 à Paris : la gouvernance des cyber-attaques : membre du comité scientifique et animation de la session"Cyber-attaques et gestion de crise"
En savoir plus

 

Belgique.Communication -  "Liège: Comvision, un colloque où on se demande comment réinstaurer la confiance dans les communicants", avec l'intervention de Didier Heiderich, novembre 2017 - Lire

 

Koweït.Ena - Natalie Maroun réalisera une conférence le 25 septembre 2017 sur le thème de l’identification d’une situation de crise lors d'une visite d'étude de 12 hauts fonctionnaires de la Civil Service Commission (CSC) du Koweït (pour le département Afrique et Moyen-Orient de l'ENA )

 

France.TourismeDidier Heiderich participera le 25 septembre 2017 à une table ronde avec Mme Annick Girardin, Ministre des Outre-mer et M. ChristianiMantei, directeur général d’Atout France sur la reconstruction d’image post-catastrophe (suite aux ouragans) dans le cadre des Assises du Tourisme Outre-Mer

 

France.Evénement - L'observatoire International des Crises partenaire de "Influence Day" qui se déroulera le 14/09/17 à Paris. Interventions de Natalie Maroun  - influence-day


 

France.R&D - Article de fond « La mise en récit des exercices de crise » rédigé par Natalie Maroun et Didier Heiderich dans La LIREC, lettre d’information de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Juillet 2017 – Télécharger


 

Etude.Communication - Parution dans la revue de la Communication Publique « Parole Publique » d’un dossier sur « L’enjeu environnemental: une communication-action complexe ». Article introductif de Thierry Libaert« Communication et environnement: partie liée ». Page 50 et 51. N° 16. Juin 2017.

 

Partenariat Recherche et développement

Annonce -
L'OIC et Heiderich Consultants collaborent sur 7 thèmes stratégiques en gestion et communication de crise
En savoir plus :
Le communiqué

research.heiderich.fr
 

 
 

France.Aviation - Conférence « Les compagnies aériennes face à l’accident », intervention de Didier Heiderich la communication de crise, 9 juin 2017

 

 

Maroc.Communication - Conférence le 12 mai 2017 et formation de Didier Heiderich les 13 et 14 mai 2017, Hôtel Kenzy Tower - Casablanca "Communication sensible et gestion des crises, stratégies et techniques" Information et inscription


 

France.Politique - Didier Heiderich était l'invité de Public Sénat dans l'émission "Déshabillons-les" du 4/03/17 sur la communication politique de crise - Voir

 

France.Presse - Interview de Natalie Maroun dans Les Echos Business sur la communication financière de crise "Affaire Vinci : comment limiter les risques ?", le 12/12/2016 - Lire

 

France.Santé - Retrouvez la vidéo de la conférence de Didier Heiderich au GRAPH sur "La vérité" - Vidéo
Téléchargez les Diapositives "Mensonges et vérité" (pdf)

 

France.Presse - Interview de Didier Heiderich sur la communication sensible d'UBER, 23/12/16 - Lire

 

France.Conférence - Conférence de Natalie Maroun sur la gestion des crises internationales à l'IHEDN, 6 décembre 2016

 

Suisse.Conférence - Didier Heiderich donnera une conférence sur les relations publiques de crise auprès des communicateurs et des élus de la Ville de Genève au Palais Eynard , novembre 2016

 

France.Justice - Didier Heiderich invité de la direction de la communication du Ministère de la Justice à participer à une table ronde sur la communication judiciaire et réseaux sociaux lors d'attentats auprès des magistrats délégués à la communication (MDC). Cette table ronde sera l'occasion d'un retour d’expérience : La communication de crise face au risque d’attentat par Agnès Thibault-Lecuivre, Vice-procureur, Chargée de mission presse communication et international, Cabinet du procureur de la République de Paris. 21 novembre 2016


France.Communication. Sortie du livre "La communication environnementale" (CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès), sous la direction de Thierry Libaert, novembre 2016


France.Politique - Analyse de la communication politique de crise par Natalie Maroun dans le magazine ComPol, 20/10/16


France.Agriculture - Didier Heiderich invité du Syrpa le 27/09/16 pour intervenir sur le thème "Se préparer à gérer les crises, retour d’expérience d’acteurs"

 

Article.Communication - "Communication de crise : priorité à l’interne", article de Didier Heiderich dans HARVARD BUSINESS REVIEW, aout 2016 - Lire

 

Chine.Sécurité Civile - Organisation  d'un programme de transfert de compétences en gestion de crise pour les autorités et l'ENA Chinois. Une collaboration Heiderich Consultants et l'Observatoire International des Crises, août 2016
 

Suisse.Radio - Didier Heiderich, invité principal de la matinale de la Radio Télévision Suisse pour analyser le risque et sa perception, le 2 juin 2016 - Lire

 

France.Politique - Didier Heiderich invité de l'émission d'analyse politique de Public Sénat "Déshabillons-les !" du samedi 9 juillet 2016 - Extrait

 

Conférence. France.Santé - Didier Heiderich interviendra le 12 mars 2016 dans le séminaire du GRAPH sur "La vérité"
Programme

 

R&D. France - L'OIC s'associe au groupe de travail de l'ANVIE sur "Fait religieux, identités et diversité" sur la communication interne et religion. 2016
L'ANVIE

 

Lille. Conférence - Natalie Maroun intervient à la conférence annuelle de Sciences Po Lille sur la mise en scène de la transparence, le 24 novembre 2015

 

Documentaire - Témoignages de Natalie Maroun et Didier Heiderich dans le film "Même pas peur" réalisé par Ana Dumitrescu, octobre 2015
Fiche Allo Ciné

 

Livre. Parution du livre « Les nouvelles luttes sociales et environnementales » par Thierry Libaert et Jean Marie Pierlot, aux editions Vuibert, septembre 2015

 

France. Etat/collectivités - "La communication de crise. Réflexions théoriques et retours d’expériences", conférence inaugurale de Natalie Maroun à l'INET le 17 septembre 2015 de 2 jours de travaux sur la gestion de crise sous l'égide du CNFPT à Strasbourg. Cette conférence de Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France.

 

Presse - Interview de Natalie Maroun dans la matinale de la Radio Suisse Romande "Comment gère-t-on un scandale international ?" - Ecouter

 

Livre - "La communication d'entreprise", Philippe Morel. Participation de Didier Heiderich

 

Presse - Interview de Didier Heiderich dans Challenges pour l'article "Les chiens de garde qui font peur", juin 2015, sur les relations sensibles et la médiation entre groupes internationaux et associations

 

Crisis Management - Natalie Maroun will speak about "Post-crisis and post-conflict management", ENA (Ecole nationale d'administration), Master « Public governance and international relations » « Global governance and international challenges», 2015.

 

R&D International - Report "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events". This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. 2015
Download the report

 

Recherche - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile
Première réunion du nouveau comité scientifique auquel Didier Heiderich appartient au sein du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile (CERISC) de l’ENSOSP, 13 février 2015

 

Conférence - L’Association des Agences de Voyages de Casablanca organise le jeudi 22 janvier 2015 à Casablanca, un Forum sous le thème « Communication & le Tourisme, Enjeux & Perspectives », conférence de Didier Heiderich.

 

Colloque  - "Médias Sociaux en Gestion d'Urgence (MSGU)"  à l'ENSOSP le 27/11/14, avec l'intervention de Didier Heiderich
 

Workshop - Natalie Maroun participera au workshop  "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events" à Oslo les 2 et 3 octobre 14,  organisé par l'Asia-Europe Foundation (ASEF) et le Research Concil of Norway (RCN) - Programme

 

Conférence - Deloitte et l'OIC animeront l'atelier "La gestion de crise - rôle de l'audit interne" le 3 octobre 2014, dans la conférence annuelle de l'IFACI

 

Conférence Internationale - Didier Heiderich et Natalie Maroun donneront une conférence à Chypre le 9 mai pour la journée de l'Europe sur le thème de la "Reconstruction post-crise"
 


"El Watan"
Interview de Didier Heiderich sur la communication politique de crise à la veille des élections, 16 avril 2014 - Lire
 

Ministère des Affaires Etrangères
Le Programme d’invitation des personnalités d’avenir du Ministère des Affaires étrangères (MAE) invite chaque année des personnalités étrangères promises à une position d’influence dans leur pays. Dans ce programme, le MAE a souhaité que Mme Deniz BIRINCI. Secrétaire générale adjointe du Parti social-démocrate chypriote-turc, nous rencontre pour un échange sur la communication politique, institutionnelle et en particulier la communication de crise. Avril 2014
 

 

Gazeta Wyborcza (Pologne)
Interview de Natalie Maroun sur la communication politique de crise
"Pan Budyń chce pokazać Francuzom lwi pazur [Jaką przemianę chce przejść prezydent Francji?]"(15 avril 2014) - Lire
 

 

Agefi Magazine (Suisse)
Le "Social licence to operate
", article de Didier Heiderich et Farner Consulting, mars 2014 (Pdf) - Lire

 

Le Soir (Belgique)
Communication de crise: hors les réseaux sociaux point de salut ?
article de Thierry Libaert et Christophe Roux-Dufort
Lire

 

R&D - "Réinventer la communication de crise"
Projet ADFINITAS, 2013-2014
L'OIC travaille sur l'après communication de crise et les relations publiques de crise en partenariat avec des acteurs privés.


A lire sur le sujet :
Article - "La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise !"
Par Didier Heiderich et Natalie Maroun,
Publié par l'Observatoire géostratégique de l'information (page 2), 2013, Lire

 

Les relations publiques de crise. Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014. Synthèse des travaux de l'Observatoire International des Crises en relations publiques de crise, principes et méthodes. PDF, 18 pages - Télécharger

 

 

Formation à la gestion de crise

Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Eligible au DIF
Information

 

Formation
Communication de crise

Formation à la communication de crise et au média training de crise
Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Information
 


Formation intra en gestion et communication de crise :
Information

Formation interministérielle en communication de crise :
Information
 


 

 




Marque déposée

Rappel :
Observatoire International des Crises
est également une marque déposée.
 

Observatoire International des Crises
 

 

 

 Également sur le magazine

publications sur la communication crise communication sensible communication stratégique

Publications
Retrouvez au format papier numérique sur nos publications.

| Nos Publications
 

 Partenaires

 

Heiderich
Conseil en communication de crise et Gestion de crise

 

 


 

 

 

Permissions | Informations sur le copyright | Aide

Un problème ? Un bug ? Un lien brisé ? Signalez-le. Merci.
Le magazine de la communication de crise et sensible  (c) 2021
Le magazine | Articles | PublicationsOutils de communication et de managementFormation  |
 Mémoires | Contacts | Press room | |  

Index thématique des articles et publications
Communication de crise
| Gestion de crise | Société, sociologie et crises | Cybercrises et Intelligence stratégique |  Tous les articles

Le magazine de la communication de crise et sensible
Editeur : Observatoire International des Crises

Déclaration CNIL n° 730674 -  Indicatif éditeur 2-916429

MOTS CLES - LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET SENSIBLE TRAITE DES SUJETS SUIVANTS :

Ce Magazine sur la communication est édité par l'Observatoire International des Crises
 

 

Vous êtes sur
Le magazine de la communication de crise et sensible - ISSN 2266-6575




Informations sur le copyright