Le magazine de la communication de crise, sensible et de la gestion de crise édité par l'Observatoire International des Crises - OIC

Le Magazine de référence en communication de crise, gestion de  crise et communication sensible depuis 2000

Observatoire International des Crises - OIC   | Accueil | Espace Presse | A propos de l'OIC | Vie privée  Issues management & crisis communication review
Si vous avez marqué des pages sur la communication de crise, vous les retrouvez ici.Vous permet de marquer cette page pour vous en souvenir lors de votre prochaine visite sur CCCVous permet d'envoyer une page sur la communication de crise vers un autre site Web
 

Accueil
 

Le magazine


Articles


Publications


Espace presse

 




 

 ISSN 2266-6575

 


 

 



 

 



 Site web de l'Observatoire International des CriseCommunication de crise - gestion de crise - communication stratégique - magazine
Lundi 23 Novembre 2020  - Le Magazine de la Communication de Crise et Sensible
Vous pouvez librement réaliser un lien vers cette page depuis votre site.

Article
accueil > Tous les articles > Article 0336
Build Back Beirut Better: précis de gestion de crise appliquée

Build Back Beirut Better: précis de gestion de crise appliquée
Par Natalie Maroun-Taraud, Ph.D

L’explosion dans le port de Beyrouth, le 04 août à 18h10 est survenue dans un pays profondément touché par une crise multidimensionnelle : économique et financière avec comme sommet de l’iceberg, une crise politique, sociale et institutionnelle dans ses origines et ses impacts. Le drame inédit par sa violence et ses conséquences n’est pas terminé (au moment où ces lignes sont rédigées, les personnes disparues dépassent le nombre de 50 et de nombreux blessés ont un pronostic vital engagé), il nous semble important de considérer la catastrophe comme une crise dans ses causes multidimensionnelles et ses impacts nombreux. Comme toute crise, sa gestion nécessite l’implication de multiples acteurs, nationaux et internationaux sur la base de principes d’interventions civiles et militaires partagées.
 

Les organisations libanaises, bien qu’habituées à l’intervention en gestion d’urgence, en médecine de guerre et de catastrophes, ont demandé rapidement un soutien et une assistance à des organisations internationales étatiques ou non gouvernementales. Le défi pour ces intervenants externes est multiple dans un contexte où l’État libanais est défaillant et ses institutions fragiles ou inopérantes. Ce contexte est rendu plus complexe par la perte de légitimité des institutions publiques ou étatiques considérées toutes ne plus être représentatives et comme directement responsables à cause de leur incompétence ou de leur négligence.

Les principes doctrines et outils de gestion de crise doivent s’adapter aux spécificités de chaque situation afin d’éviter l’erreur du mauvais diagnostic et par conséquent, d’une réponse inadaptée. Ainsi certains principes nécessaires à la gestion de la crise résultant de la double explosion ne sont pas encore inventés ou identifiés. L’avenir nous dira si on s’y réfèrera un jour, dans un retour d’expérience à venir, comme étant « les principes de Beyrouth ». Cependant, un principe reste immuable qui est celui de considérer la crise et sa gestion comme un ensemble en trois étapes (malheureusement non linéaire, ce qui signifie que la fin de la gestion d’une crise ne marque pas nécessairement la clôture d’un évènement, mais parfois contient en puissance les signaux faibles et les risques de la crise d’après).


Ce cycle peut être décrit comme suit :


- Une phase d’accumulation de fragilité (risques, aléas, …) et qui nécessitent des mesures de gestion du risque (évitement, réduction, protection).

- Des signaux faibles nécessitant une gestion de l’incident.

- La crise avec un évènement déclencheur majeur ou résultant de l’accumulation d’incidents et qui requiert des mesures de gestion de l’urgence puis de crise.

Ce cycle vicieux ne peut être rompu que grâce à une phase de gestion post-crise basée sur un retour d’expérience approfondi et la reconstruction post-crise selon les principes du Build Back Better.

L’objet de notre article tourne autour de quelques principes à prendre en compte dans le cadre d’une démarche de reconstruction visant une amélioration de l’existant et non un simple retour à la normale ce qui est l’erreur la plus communément commise sur le principe tristement célèbre au Liban de la page tournée (عفى الله عما مضى)

Principe 1 : Do no harm

Le principe « do no harm » répond au constat que toute aide externe peut s’accompagner d’effets secondaires dus à la méconnaissance du terrain ou à un prisme idéologique. Déjà Hippocrate dans son serment s’engageait à une pas nuire en cherchant à soigner.

Partant de là, toute intervention externe (aux services publics) doit veiller à réduire l’impact potentiellement négatif de son intervention. Ainsi toute intervention voulant ne pas nuire doit prendre en compte les facteurs suivants :

1. La population des victimes est hétéroclite : beyrouthins d’origine ou de naissance, de résidence, Libanais, « expatriés », « travailleurs immigrés », ou réfugiés et s’assurer de l’égalité de leurs droits et de leur prise en charge

2. Toute la population libanaise (beyrouthine ou non) souffre depuis des mois de la dévaluation de la livre libanaise et de son impact sur le coût de la vie. Plus de 55 %[1] des Libanais vivent en dessous du seuil de pauvreté. Toute aide alimentaire doit prendre en compte ce facteur dans un pays au bord des émeutes de la farine.

3. L’aide quel que soit sa forme ne peut être bénéfique de façon durable que si elle vise la reconstruction de la vie économique et le renforcement des capacités locales. Nous pouvons ainsi déplorer la confusion actuelle entre le système politique (accusé à tort ou à raison, de corruption) et les institutions publiques qu’il convient de consolider pour ne pas dériver vers une économie parallèle, impossible à maintenir et qui garderait une vacance inexorable à son arrêt à l’instar de certaines expériences en Afrique, en Iraq ou en Afghanistan.

Principe 2 : la sécurité des personnes

Dans son rapport en 1994, le PNUD définit la sécurité des personnes comme la protection contre la force physique (se libérer de la peur) et comme les carences (se libérer du besoin).

Si ce principe apparaît comme évident à appliquer sur le terrain des conflits armés, sa nécessité n’en demeure pas moins essentielle dans le contexte socio-politico-économique libanais. L’explosion et les dégâts qu’elle a causés est une atteinte directe à la sécurité des personnes dans un État de droit à qui revient la responsabilité de la protection des biens et des personnes.

Au moment où nous rédigeons ces lignes, le principe de la sécurité des personnes demeure non atteint et en conflit direct avec le principe de la sécurité d’État qu’implique l’État d’urgence décrété par le Parlement le 13 août.

Assurer la sécurité des personnes revient à mener parallèlement la réhabilitation des bâtiments détruits et les opérations nécessaires pour libérer les Libanais en général et le Beyrouthins en particulier de la peur et du besoin : alimentaire, sanitaire, éducatif… Ainsi, toute organisation intervenant de la gestion de la crise à Beyrouth devra avoir comme principe fédérateur le respect des droits de l’homme, être à l’écoute du terrain et être redevable de transparence sur sa stratégie menée et veiller à ne pas fragiliser le lien entre les Libanais et les institutions publiques à qui revient la responsabilité de garantir la sécurité.

Principe 3 : l’appropriation locale (local ownership)

Par l’appropriation locale, nous désignons à la fois le process et la volonté d’une prise en main graduelle de reconstruction en mieux par les acteurs locaux. Ce principe est essentiel et un pré requis pour la durabilité et la visibilité de la situation post-crise.

Souvent schématisé par « help for self-help », ce principe se base sur une approche participative de la définition des priorités, des moyens et des objectifs dans une démarche de coopération soutenue. Toute ONG devra veiller à respecter son rôle de « inabler », facilitateur, et ne pas devenir faiseur, « doer ». Cela est d’autant plus complexe dans la situation libanaise que le leadership politique est absent ou court-circuité. Ainsi, à qui revient aujourd’hui la tâche de définir les priorités de cette phase de reconstruction ? Qui pourra déterminer les besoins et les hiérarchiser ? par exemple, la priorité devra-t-elle être donnée à la reconstruction rapide (avant l’automne et ses pluies diluviennes qui fragilisent les bâtiments non réhabilités) ou au respect du patrimoine architectural et culturel inestimable ?

Cette question pose in fine celle de la définition de « reconstruire en mieux ». On peut ainsi interroger l’opportunité de reconstruire les buildings avec un usage moindre du verre, matériau facilement impacté par tout type d’explosion (malheureusement non rares dans la région) et sans doute inadaptés aux taux d’ensoleillement dans le pays.Nous devons bien entendu noter l’initiative de l’Ordre des architectes libanais qui nous conforte dans l’idée que seule une appropriation locale par des institutions organisées (même non-gouvernementales) est en capacité de tenir le leadership et la vision nécessaires aux défis inédits de cette période. C’est en étant à l’écoute de ces initiatives que la coordination avec les ONG internationales pourra atteindre une action aux effets durables.

Conclusion

Selon le mythe, Beyrouth a été détruite puis reconstruite sept fois : Phénix ou Sisyphe ? La génération à laquelle j’appartiens se souvient très bien de la reconstruction après la guerre civile. Si le résultat architectural est louable, nous ne pouvons que regretter que plusieurs pierres manquaient à l’édifice de cette reconstruction post-conflit : la justice transitionnelle, la redevabilité, la préservation de la mémoire. Fallait-il raser Beyrouth pour la reconstruire ? Dans les années 90, effacer les stigmates de la guerre revenait dans une démarche semblable à la pensée magique à faire comme si la guerre n’avait jamais existé.

Construire en mieux c’est pourtant reconnaître que :

1. La situation précédente est celle qui a donné naissance à la crise ou conflit et qu’il convient de la faire évoluer.

2. Trouver une vision commune et la volonté d’y arriver.

3. Une responsabilité et une redevabilité doivent être recherchés car seules elles peuvent garantir qu’à l’avenir cela ne se reproduira plus.

Être redevable c’est s’engager à accepter les conséquences si l’objectif n’est pas atteint ou si le contraire de ce qui est planifié se produit. La redevabilité, principe préalable à la reconstruction se doit de définir qui est en charge du résultat et de ses conséquences.

En conclusion, il nous semble nécessaire que les institutions publiques soient associées aux initiatives des ONG et engagées dans une démarche de redevabilité, qui pourraient leur permettre de regagner leur légitimité sur le principe de la compétence et de l’expertise, et non de la représentativité confessionnelle, et entamer le long processus de reconstruction de l’État en mieux, en somme à l’avènement d’un nouveau contrat social.

N.M

Natalie Maroun-Taraud est docteur en Sciences de l’Information et de la Communication, enseignante et formatrice à l’ENA, directrice du développement de l’Observatoire International des Crises et directrice associée de HEIDERICH, un cabinet international spécialisé dans la gestion des enjeux sensibles et des crises.

[1] https://www.unescwa.org/news/Lebanon-poverty...

 

 (c) août 2020 tous droits réservés

 


 

 

Antropia - Moteur de recherche documentaire sur les sciences de l'information et de la communication Rechercher avec antropia

Cahier thématique n°1
Les crashs aériens, retours d’expérience et bonnes pratiques
Télécharger le Cahier thématique n°1 - pdf - 28 pages,
ISSN 2266-6575

 

Communication financière de crise
Télécharger le magazine n°24 - pdf - 29 pages,
ISSN 2266-6575
 


 

L'observatoire en campagne
Magazine éphémère  "L'Observatoire en campagne", dédié à l'analyse de la présidentielle 2017 en France
ISSN 2266-6575
observatoireencampagne.com
 



Prospective :
Horizon 2020
Numéro spécial 15 ans
n°23

Téléchargez le magazine n°23
60 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575
 

Actualité


Formation à la gestion de crise
à distance
Une formation conjointe HEIDERICH Executive et Observatoire International des Crises

Informations sur la formation à la gestion de crise
 

Guadeloupe.CCI - "Webinar avec l'OIC clés de gestion et de communication de crise". Octobre 2020

 

France.Forêt - "WebTV avec l'OIC projet CHALFRAX : Le Frêne face à la chalarose, les défis de demain". Octobre 2020 - Voir

 

France.Communication - "Comment débattre des sujets qui font peur ?", Conférence Youmatter et l'Andra, juin 2020 - Lire le CR

 

Workshop. Brasil - São Paulo, 19 fev 2020 "Workshop de Gerenciamento e Comunicação de Crises Corporativas: da teoria à prática" - informação

 

France.Territoires - Conférence de Natalie Maroun pour Régions de France sur la gestion et la communication de crise dans les transports. Paris, le 29 juin 2019

 

Brésil.Conférence - "La gestion et la communication de crise en Amérique Latine : retour d'expérience", Intervenant : Eduardo Prestes, fondateur de Crisis Consulting Solutions (Brésil) organisée par l'OIC et HEIDERICH Consultants, le jeudi 9 mai 2019 à Paris - Lire

 

Kuwait .Training - Seminar “Crisis Management” for a Delegation of Senior Civil Servants of the State of Kuwait, "Crisis identification: characteristics of sensitive and critical situations" - Natalie MAROUN, Associate Director, Ecole Nationale d'Administration (Ena), Monday 25th of February 2019

 

Maroc.Conférence - Conférence de Didier Heiderich sur la gestion et la communication de crise face au boycott à l'invitation d' APD Maroc. 28 juin 2018

 

France.Santé - Natalie Maroun interviendra sur la communication de crise dans la journée "Gestion de crise" le 24 mai 2018 à Paris,  organisée par le Groupement Hospitalier de la Mutualité Française (GHMF), Générations Mutualistes (GM) et le réseau national des centres de santé (RNCSM). 2018

 

Coorganisation du Cyber-day , le 6 juin 2018 à Paris : la gouvernance des cyber-attaques : membre du comité scientifique et animation de la session"Cyber-attaques et gestion de crise"
En savoir plus

 

Belgique.Communication -  "Liège: Comvision, un colloque où on se demande comment réinstaurer la confiance dans les communicants", avec l'intervention de Didier Heiderich, novembre 2017 - Lire

 

Koweït.Ena - Natalie Maroun réalisera une conférence le 25 septembre 2017 sur le thème de l’identification d’une situation de crise lors d'une visite d'étude de 12 hauts fonctionnaires de la Civil Service Commission (CSC) du Koweït (pour le département Afrique et Moyen-Orient de l'ENA )

 

France.TourismeDidier Heiderich participera le 25 septembre 2017 à une table ronde avec Mme Annick Girardin, Ministre des Outre-mer et M. ChristianiMantei, directeur général d’Atout France sur la reconstruction d’image post-catastrophe (suite aux ouragans) dans le cadre des Assises du Tourisme Outre-Mer

 

France.Evénement - L'observatoire International des Crises partenaire de "Influence Day" qui se déroulera le 14/09/17 à Paris. Interventions de Natalie Maroun  - influence-day


 

France.R&D - Article de fond « La mise en récit des exercices de crise » rédigé par Natalie Maroun et Didier Heiderich dans La LIREC, lettre d’information de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Juillet 2017 – Télécharger


 

Etude.Communication - Parution dans la revue de la Communication Publique « Parole Publique » d’un dossier sur « L’enjeu environnemental: une communication-action complexe ». Article introductif de Thierry Libaert« Communication et environnement: partie liée ». Page 50 et 51. N° 16. Juin 2017.

 

Partenariat Recherche et développement

Annonce -
L'OIC et Heiderich Consultants collaborent sur 7 thèmes stratégiques en gestion et communication de crise
En savoir plus :
Le communiqué

research.heiderich.fr
 

 
 

France.Aviation - Conférence « Les compagnies aériennes face à l’accident », intervention de Didier Heiderich la communication de crise, 9 juin 2017

 

 

Maroc.Communication - Conférence le 12 mai 2017 et formation de Didier Heiderich les 13 et 14 mai 2017, Hôtel Kenzy Tower - Casablanca "Communication sensible et gestion des crises, stratégies et techniques" Information et inscription


 

France.Politique - Didier Heiderich était l'invité de Public Sénat dans l'émission "Déshabillons-les" du 4/03/17 sur la communication politique de crise - Voir

 

France.Presse - Interview de Natalie Maroun dans Les Echos Business sur la communication financière de crise "Affaire Vinci : comment limiter les risques ?", le 12/12/2016 - Lire

 

France.Santé - Retrouvez la vidéo de la conférence de Didier Heiderich au GRAPH sur "La vérité" - Vidéo
Téléchargez les Diapositives "Mensonges et vérité" (pdf)

 

France.Presse - Interview de Didier Heiderich sur la communication sensible d'UBER, 23/12/16 - Lire

 

France.Conférence - Conférence de Natalie Maroun sur la gestion des crises internationales à l'IHEDN, 6 décembre 2016

 

Suisse.Conférence - Didier Heiderich donnera une conférence sur les relations publiques de crise auprès des communicateurs et des élus de la Ville de Genève au Palais Eynard , novembre 2016

 

France.Justice - Didier Heiderich invité de la direction de la communication du Ministère de la Justice à participer à une table ronde sur la communication judiciaire et réseaux sociaux lors d'attentats auprès des magistrats délégués à la communication (MDC). Cette table ronde sera l'occasion d'un retour d’expérience : La communication de crise face au risque d’attentat par Agnès Thibault-Lecuivre, Vice-procureur, Chargée de mission presse communication et international, Cabinet du procureur de la République de Paris. 21 novembre 2016


France.Communication. Sortie du livre "La communication environnementale" (CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès), sous la direction de Thierry Libaert, novembre 2016


France.Politique - Analyse de la communication politique de crise par Natalie Maroun dans le magazine ComPol, 20/10/16


France.Agriculture - Didier Heiderich invité du Syrpa le 27/09/16 pour intervenir sur le thème "Se préparer à gérer les crises, retour d’expérience d’acteurs"

 

Article.Communication - "Communication de crise : priorité à l’interne", article de Didier Heiderich dans HARVARD BUSINESS REVIEW, aout 2016 - Lire

 

Chine.Sécurité Civile - Organisation  d'un programme de transfert de compétences en gestion de crise pour les autorités et l'ENA Chinois. Une collaboration Heiderich Consultants et l'Observatoire International des Crises, août 2016
 

Suisse.Radio - Didier Heiderich, invité principal de la matinale de la Radio Télévision Suisse pour analyser le risque et sa perception, le 2 juin 2016 - Lire

 

France.Politique - Didier Heiderich invité de l'émission d'analyse politique de Public Sénat "Déshabillons-les !" du samedi 9 juillet 2016 - Extrait

 

Conférence. France.Santé - Didier Heiderich interviendra le 12 mars 2016 dans le séminaire du GRAPH sur "La vérité"
Programme

 

R&D. France - L'OIC s'associe au groupe de travail de l'ANVIE sur "Fait religieux, identités et diversité" sur la communication interne et religion. 2016
L'ANVIE

 

Lille. Conférence - Natalie Maroun intervient à la conférence annuelle de Sciences Po Lille sur la mise en scène de la transparence, le 24 novembre 2015

 

Documentaire - Témoignages de Natalie Maroun et Didier Heiderich dans le film "Même pas peur" réalisé par Ana Dumitrescu, octobre 2015
Fiche Allo Ciné

 

Livre. Parution du livre « Les nouvelles luttes sociales et environnementales » par Thierry Libaert et Jean Marie Pierlot, aux editions Vuibert, septembre 2015

 

France. Etat/collectivités - "La communication de crise. Réflexions théoriques et retours d’expériences", conférence inaugurale de Natalie Maroun à l'INET le 17 septembre 2015 de 2 jours de travaux sur la gestion de crise sous l'égide du CNFPT à Strasbourg. Cette conférence de Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France.

 

Presse - Interview de Natalie Maroun dans la matinale de la Radio Suisse Romande "Comment gère-t-on un scandale international ?" - Ecouter

 

Livre - "La communication d'entreprise", Philippe Morel. Participation de Didier Heiderich

 

Presse - Interview de Didier Heiderich dans Challenges pour l'article "Les chiens de garde qui font peur", juin 2015, sur les relations sensibles et la médiation entre groupes internationaux et associations

 

Crisis Management - Natalie Maroun will speak about "Post-crisis and post-conflict management", ENA (Ecole nationale d'administration), Master « Public governance and international relations » « Global governance and international challenges», 2015.

 

R&D International - Report "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events". This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. 2015
Download the report

 

Recherche - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile
Première réunion du nouveau comité scientifique auquel Didier Heiderich appartient au sein du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile (CERISC) de l’ENSOSP, 13 février 2015

 

Conférence - L’Association des Agences de Voyages de Casablanca organise le jeudi 22 janvier 2015 à Casablanca, un Forum sous le thème « Communication & le Tourisme, Enjeux & Perspectives », conférence de Didier Heiderich.

 

Colloque  - "Médias Sociaux en Gestion d'Urgence (MSGU)"  à l'ENSOSP le 27/11/14, avec l'intervention de Didier Heiderich
 

Workshop - Natalie Maroun participera au workshop  "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events" à Oslo les 2 et 3 octobre 14,  organisé par l'Asia-Europe Foundation (ASEF) et le Research Concil of Norway (RCN) - Programme

 

Conférence - Deloitte et l'OIC animeront l'atelier "La gestion de crise - rôle de l'audit interne" le 3 octobre 2014, dans la conférence annuelle de l'IFACI

 

Conférence Internationale - Didier Heiderich et Natalie Maroun donneront une conférence à Chypre le 9 mai pour la journée de l'Europe sur le thème de la "Reconstruction post-crise"
 


"El Watan"
Interview de Didier Heiderich sur la communication politique de crise à la veille des élections, 16 avril 2014 - Lire
 

Ministère des Affaires Etrangères
Le Programme d’invitation des personnalités d’avenir du Ministère des Affaires étrangères (MAE) invite chaque année des personnalités étrangères promises à une position d’influence dans leur pays. Dans ce programme, le MAE a souhaité que Mme Deniz BIRINCI. Secrétaire générale adjointe du Parti social-démocrate chypriote-turc, nous rencontre pour un échange sur la communication politique, institutionnelle et en particulier la communication de crise. Avril 2014
 

 

Gazeta Wyborcza (Pologne)
Interview de Natalie Maroun sur la communication politique de crise
"Pan Budyń chce pokazać Francuzom lwi pazur [Jaką przemianę chce przejść prezydent Francji?]"(15 avril 2014) - Lire
 

 

Agefi Magazine (Suisse)
Le "Social licence to operate
", article de Didier Heiderich et Farner Consulting, mars 2014 (Pdf) - Lire

 

Le Soir (Belgique)
Communication de crise: hors les réseaux sociaux point de salut ?
article de Thierry Libaert et Christophe Roux-Dufort
Lire

 

R&D - "Réinventer la communication de crise"
Projet ADFINITAS, 2013-2014
L'OIC travaille sur l'après communication de crise et les relations publiques de crise en partenariat avec des acteurs privés.


A lire sur le sujet :
Article - "La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise !"
Par Didier Heiderich et Natalie Maroun,
Publié par l'Observatoire géostratégique de l'information (page 2), 2013, Lire

 

Les relations publiques de crise. Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014. Synthèse des travaux de l'Observatoire International des Crises en relations publiques de crise, principes et méthodes. PDF, 18 pages - Télécharger

 

 

Formation à la gestion de crise

Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Eligible au DIF
Information

 

Formation
Communication de crise

Formation à la communication de crise et au média training de crise
Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Information
 


Formation intra en gestion et communication de crise :
Information

Formation interministérielle en communication de crise :
Information
 


 

 




Marque déposée

Rappel :
Observatoire International des Crises
est également une marque déposée.
 

Observatoire International des Crises
 

 

 

 Également sur le magazine

publications sur la communication crise communication sensible communication stratégique

Publications
Retrouvez au format papier numérique sur nos publications.

| Nos Publications
 

 Partenaires

 

Heiderich
Conseil en communication de crise et Gestion de crise

 

 


 

 

 

Permissions | Informations sur le copyright | Aide

Un problème ? Un bug ? Un lien brisé ? Signalez-le. Merci.
Le magazine de la communication de crise et sensible  (c) 2020
Le magazine | Articles | PublicationsOutils de communication et de managementFormation  |
 Mémoires | Contacts | Press room | |  

Index thématique des articles et publications
Communication de crise
| Gestion de crise | Société, sociologie et crises | Cybercrises et Intelligence stratégique |  Tous les articles

Le magazine de la communication de crise et sensible
Editeur : Observatoire International des Crises

Déclaration CNIL n° 730674 -  Indicatif éditeur 2-916429

MOTS CLES - LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET SENSIBLE TRAITE DES SUJETS SUIVANTS :

Ce Magazine sur la communication est édité par l'Observatoire International des Crises
 

 

Vous êtes sur
Le magazine de la communication de crise et sensible - ISSN 2266-6575




Informations sur le copyright