Le magazine de la communication de crise, sensible et de la gestion de crise édité par l'Observatoire International des Crises - OIC

Le Magazine de référence en communication de crise, gestion de  crise et communication sensible depuis 2000

Observatoire International des Crises - OIC   | Accueil | Espace Presse | A propos de l'OIC | Vie privée  Issues management & crisis communication review
Si vous avez marqué des pages sur la communication de crise, vous les retrouvez ici.Vous permet de marquer cette page pour vous en souvenir lors de votre prochaine visite sur CCCVous permet d'envoyer une page sur la communication de crise vers un autre site Web
 

Accueil
 

Le magazine


Articles


Publications


Espace presse

 

Flux RSS de la communication et gestion de crise
Flux RSS

 

 ISSN 2266-6575

 


 

 



 

 



 Site web de l'Observatoire International des CriseCommunication de crise - gestion de crise - communication stratégique - magazine
Lundi 19 Février 2018  - Le Magazine de la Communication de Crise et Sensible
Vous pouvez librement réaliser un lien vers cette page depuis votre site.

Article
accueil > Tous les articles > Article 0300
Face à la crise, la communication militaire devra partir en quête de plus d'horizontalité
 

Face à la crise, la communication militaire devra partir en quête de plus d'horizontalité

Par Romain Mielcarek, journaliste et dotorant en sociologie

Gestion de crise

Article paru dans :

Prospective : Horizon 2020

Numéro spécial 15 ans

N°23 du Magazine de la communication de crise et sensible, Décembre 2015

Télécharger - pdf - 60 pages,

 

17 juillet 2020. A Balard, au ministère de la Défense, une équipe s'est réunie en urgence. Plusieurs opérationnels sont là pour faire la liaison avec l'équipe de communication de l'Etat-major des armées (EMA) et celle du ministre. Tout le monde est sur les dents : plusieurs soldats ont été tués dans une embuscade dans les montagnes du nord du Mali. Alors qu'ils participaient à une patrouille, dans une zone à priori relativement calme, ils ont été pris sous un feu particulièrement violent. Des soucis de disponibilité des moyens ont empêché l'arrivée rapide de renforts. Les combats ont duré plusieurs heures, entre l'explosion d'un kamikaze au début de l'engagement, jusqu'au repli des combattants avec l'arrivée de deux compagnies de réserve. Au moins deux soldats, à cours de munitions et blessés, ont probablement été achevés à coups de couteau. Une rumeur d'égorgement commence à circulé, initiée par le site d'information russe Sputnik. Sur Twitter, une personne se présentant comme un soldat a déclaré que plusieurs de ses collègues ont vu un employé malien de leur base militaire passer plusieurs coups de fil au départ de la patrouille. Plusieurs éditorialistes ont déjà commencé à évoquer, dans différents médias, l'enlisement de l'armée française au Sahel, présente officiellement dans la région depuis maintenant six ans sans que l'on comprenne bien pourquoi. Personne n'en a fait état pour l'instant, mais il est fort probable qu'un soldat ait été tué dans la panique par un camarade. Le ministre de la Défense attend un plan de communication dans l'heure, afin de faire face à la crise.

La mécanique étant parfaitement huilée, les participants à cette réunion proposeront les solutions suivantes :

• Le ministre de la Défense donnera une conférence de presse, retransmise en direct sur Internet à travers le monde, afin de spécifier le contexte et les faits. Insistant sur le besoin de faire preuve de patience, le temps de réunir des éléments concrets et surtout vérifiés, il rappellera l'importance de cette mission menée contre le terrorisme, au service de la sécurité de la France et du soutien des pays amis de la région. Il communiquera ensuite en temps réel, en toute transparence.

• A l'Etat-major des armées, une équipe préparera un argumentaire complet sur les différents sujets évoqués ou non. En liaison avec leurs officiers présents sur le théâtre d'opérations, ils anticiperont les différents points. Ceux évoqués par la presse : exécution à l'arme blanche, contexte des combats, polémique politique. Ceux qui ne le sont pas encore : conséquences sur la mission, moral des soldats survivants, relève des morts, tir fratricide.

• L'argumentaire sera mis en ligne sur l'Intranet, au profit des officiers de communication des différents organismes qui pourraient être impliqués.

• Un argumentaire avec des idées clefs (éléments de langage), sera mis à disposition de tout le personnel de l'institution sur l'Intranet.

• Une équipe de spécialistes des opérations militaires d'influence préparera deux réponses. La première, adressée aux médias d'influence concurrents (Sputnik en l'occurrence), sera chargée de contrer les discours négatifs sur la mission de l'armée française. Elle se chargera également de combattre les rumeurs. La seconde, adressée à l'opinion publique française, profitera d'un logiciel récemment adopté qui permet à tous les comptes amis de multiplier à l'infini les messages de l'armée, afin de défendre la mission et de rendre hommage aux disparus.

• Un officier sera nommé chef de mission pour préparer l'invitation de plusieurs influenceurs, journalistes et blogueurs, qui seront conviés à accompagner le ministre et à suivre les militaires français en opération dans les jours qui viennent.

Uzbin, cas d’école de la non-communication de crise…

Les plus au fait des affaires militaires trouveront peut-être dans cette réflexion fictionnaire, des analogies avec l'embuscade d'Uzbin. Le 18 août 2008, dix soldats français étaient tués en Afghanistan. Un combat laborieux, de plusieurs heures, qui voit s'accumuler les problématiques : manques matériels, déficiences organisationnelles et opératives, absence de soutien aérien, exécution d'un soldat français à l'arme blanche, sous-estimation de la menace... Plusieurs éléments avaient alors filtré dans la presse. Certains seront vérifiés. D'autres resteront de simples rumeurs . La communication fût particulièrement calamiteuse. Incapable de réagir en temps réelle, elle sera totalement dépassée par la situation. Au fiasco opérationnel, sur le terrain, s'ajoute un fiasco communicationnel.

Le 21 août, on peut lire dans Le Monde le témoignage d’un blessé : « Nous n’avions plus de munitions pour nous défendre avec d’autres armes que nos Famas ». Le même journal s’interroge le 27 août : « La France est-elle « en guerre » en Afghanistan ? » Le 4 septembre, le journal Libération note que « les talibans sont bien à l’offensive contre la France et ils ont compris que la guerre se gagnait aussi sur le terrain de la communication », dans un article titré « après l’embuscade militaire, l’embuscade médiatique ».

Le ton est le même dans l’ensemble de la presse française. Cette embuscade marque une rupture franche dans le traitement médiatique du conflit en Afghanistan. Jusqu’en 2007, le sujet est relativement peu suivi. La décision du président Nicolas Sarkozy d’envoyer des renforts cette année-là fait émerger un débat équilibré sur la légitimité de cette décision. A partir d’Uzbin, plusieurs polémiques émergent : faut-il se retirer, quelles sont les motivations de l’intervention, les soldats sont-ils correctement fermés et équipés, la hiérarchie fait-elle les bons choix, la stratégie de l’Otan est-elle efficace… Dans ces échanges, les militaires sont largement absents. La discussion est monopolisée par les politiques, dans un bras de fer qui relève plus de la politique intérieure que de l’analyse géostratégique.

… et déclencheur d’une accélération des réformes

Au début des années 2000, l'armée française, en pleine professionnalisation, prend conscience du besoin d'évoluer sur le plan de la communication. A travers son "schéma directeur pluriannuel de la communication de la Défense pour la période 2000-2002", l'institution cherche à en finir avec son image de "Grande Muette" . Le document propose d' "améliorer le "style" de la communication, à en garantir la "cohérence" et la "clarté", tant et si bien que les énonciateurs militaires se trouvent aujourd'hui confrontés au paradoxe d'une liberté d'expression tout à la fois promue, valorisée, et enserrée dans un réseau étroit de contraintes et de normes ". Un "paradoxe" sur lequel s'est notamment penchée Claire Oger, afin de comprendre l'articulation entre communication, devoir de réserve, besoin et droit légitime de s'exprimer.

Toujours est-il qu'en 2008, au moment d'Uzbin, la plupart des chefs militaires restent peu au fait des enjeux liés à la communication. Il s'agit en général d'une corvée dont ils se désintéressent. La vitesse de circulation de l'information, suite à l'embuscade, les dépasse. Ils pensent pouvoir prendre le temps de préparer une stratégie et une réponse adaptée, en temps et en heure. Il est déjà trop tard. "Ce qui posera problème est la nature même du traitement de cette information. Dramatisée, relayée uniquement sous l’angle de l’émotion et du fait divers, l’événement a été traité au-delà de ce que l’ennemi escomptait" , se souvient l'ancien patron de la communication de l'armée de terre, le général Benoît Royal. Impossible, pourtant, d'adapter les médias et leurs attentes à celles de l'institution.

Le fiasco permet de faire passer des doctrines d'influence plus pro-actives. Dès 2009, se mets en place une nouvelle organisation des outils liés à la communication, sur le théâtre d'opération afghan . Elle sera officialisée dans un document publié en 2012, "L'Influence en appui aux engagements opérationnels ". La communication devient l'un des quatre grands axes de l'influence, de même que les opérations militaires d'influence (appelées aussi opérations psychologiques / il faut bien distinguer stratégie militaire d'influence, à savoir l'ensemble, d'opérations militaires d'influence, l'une des composantes), les actions civilo-militaires et les actions indirectes (opérations d'influences menées par les forces spéciales).

Réactivité et permanence du discours, une communication d'aujourd'hui

Sur d'autres crises, par la suite, notamment lors des attaques "green on blue" (soldats français tués par des soldats afghans, probables insurgés infiltrés) ou lors d'attentats majeurs, l'institution se montre plus réactive. Des communiqués, même minimalistes, sont publiés très en amont. Le porte-parole de l'Etat-major des armées se montre toujours disponible pour répéter le peu d'informations à disposition et réclamer de la patience. Une logique s'instaure : les informationss, ce sont les militaires qui les ont, pas les autres. Et le résultat est là : la communication militaire est de plus en plus systématiquement citée, sur tous les dossiers concernant l'Afghanistan .

Ainsi, une bonne partie des points suggérés dans le cas prospectif proposé en ouverture de ce papier sont déjà d'actualité. L'armée française s'est en cela inspirée largement de ce que font les Américains ou les Britanniques. La communication est un exercice coordonné dont les tâches sont réparties. Tout ce qui relève du territoire national (entraînement et préparation des forces) relève des Sirpa, les Services d'information et de relations publiques des armées. Le ministre de la Défense dispose d'un communicant propre. Le théâtre d'opérations, lui, est géré par l'état-major des armées. La Dicod, la Délégation à l'information et à la communication de la Défense, assure le lien. En cas de crise, ces différents services vont mobiliser leurs ressources de manière coordonnée pour relayer un message cohérent, chacun à son niveau. La Dicod et les Sirpa expliquent pourquoi et comment les forces sont calibrées et entrainées comme il se doit. L'état-major des armées décrit les faits dans lesquels s'est déroulée l'action. Le ministre répète pourquoi la mission donnée par le politique au militaire fait sens. On retrouve ici les trois registres rhétoriques d'Aristote : le genre épidictique (le beau – l'armée est une institution qui fonctionne bien), le genre juridique (le juste – les faits, le déroulement des événements, dans un cadre spécifique et contrôlé) et le genre délibératif (le bien – la mission est motivée par des valeurs morales, humanitaires et au profit de l'intérêt national) .

Horizontalité et communication en réseaux, demain

Si l'armée française a su correctement moderniser son outil de communication depuis l'embuscade d'Uzbin, elle est encore loin, aujourd'hui, d'être en pointe dans ce domaine. Les journalistes restent globalement frustrés de l'approche très verticale de la communication. S'il est devenu facile d'avoir une réponse de l'institution, il reste complexe d'accéder à ceux qui l'animent. La parole des simples soldats reste très contrôlée. Tant et si bien que lorsqu'elle est récoltée, souvent hors du champ de vision de la communication, elle est présentée comme un acte de rébellion. Le résultat est alors souvent négatif. Le soldat qui s'exprime est celui qui en a gros sur la conscience. "Dans cette guerre d’influence, force est de constater que pour beaucoup de journalistes, les mots d’un caporal valent ceux d’un général", note d'ailleurs le général Royal. "Dès lors, la parole d’un soldat obtient une crédibilité certes excessive, mais qu’il convient d’exploiter. Pour ce faire, il s’agit d’éduquer autant que possible l’expression médiatique à tous les échelons de la hiérarchie." Il faudrait dans ce domaine s'inspirer de ce que font les Américains ou les Israéliens. Leurs communicants s'appliquent à mettre en relation les journalistes avec les soldats qui pourraient avoir des choses à dire. Ils ne contrôlent par la parole mais donnent les outils aux militaires pour exprimer leur pensée, souvent très favorable à l'institution… Puisqu'ils en font partie !

Dans ce domaine, beaucoup d'efforts restent à fournir. La communication française met ainsi souvent un temps relativement long pour proposer des mises en contacts, sans transmettre les coordonnées de leurs interlocuteurs aux journalistes. A l'inverse, les communicants britanniques ou américains ne sont même plus joignables par mail : le seul lien se fait par un numéro de téléphone direct, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Ces derniers mettent en copie des échanges numériques à la fois les journalistes et leurs futurs interlocuteurs, en toute transparence.

Dans la crise, la principale qualité d'une organisation pour bien communiquer est une forte capacité de résilience. Or le principal moteur de cette résilience reste la mobilisation de tous les maillons de la chaîne, y compris le plus modeste des soldats. Les Israéliens ont commencé à mettre ce genre de logiques en œuvre, notamment en optimisant l'utilisation naturelle des réseaux sociaux par une jeune génération de soldats très connectés, lors de différentes opérations sur le territoire de Gaza. Plus efficaces qu'un communiqué de presse, ce sont des dizaines de milliers de témoignages qui ont ainsi pu rassurer les familles et l'opinion publique nationale tout en noyant les avis contradictoires dans la masse .

L'une des pistes de progression reste une meilleure coordination entre les différentes spécialités. En particulier en ce qui concerne la relation entre communication et opérations militaires d'influence : les deux peinent encore souvent à dialoguer alors qu'ils participent à la même logique . Comme nous l'avons vu dans les suggestions faites pour notre cas d'étude, les opérations militaires d'influence seront de plus en plus systématiquement mobilisées en situation de crise pour répondre aux rumeurs intéressées d'acteur d'influence adverse. Ces médias publics de pays concurrents (Russie , Iran, parfois Etats-Unis) mélangent souvent information et propagande. Leur impact sur l'opinion publique, en particulier dans le cas des médias russes, ne pourra plus être négligé.

Enfin, une exploitation technique des réseaux de communication, notamment via les réseaux sociaux, deviendra probablement incontournable. On le voit déjà dans certains drames, comme l'exploration des cartes satellitaires océaniques pour retrouver des traces du MH-370 ou encore la recherche de l'aventurier craché Steve Fossett : mobiliser des dizaines de milliers d'Internautes permets de démultiplier la puissance de travail. En matière de communication d'influence, les djihadistes de l'Etat islamique ont parfaitement compris cette logique. Ils ont ainsi développé une application, Dawn , qui permet aux sympathisants de mettre leurs comptes Twitter à disposition pour répercuter automatiquement et à un rythme aléatoire les messages de la propagande djihadiste. L'armée américaine poursuit une réflexion similaire et a passé plusieurs appels d'offres, sur lesquels nous avons peu de détails, pour cette fois fabriquer des milliers d'avatars chargés de répercuter des messages d'influences.

La communication française reste largement empreinte d'une volonté d'action démocratique, humaniste et transparente dans la mesure du possible (les seules limites fixées restant le secret des opérations et des moyens de renseignement). De ce fait, elle doit continuer de chercher les bons outils. Plutôt que des astuces techniques, c'est à travers une mobilisation de la communauté qu'elle doit chercher à investir. Le suivi des réseaux sociaux et la bonne image de l'institution lui offrent un vrai potentiel dans ce domaine. Un potentiel qu'il faut très certainement chercher à exploiter avant que la crise ne survienne.

Romain Mielcarek est Journaliste indépendant, spécialiste des questions de défense et de relations internationales (RFI, DSI, La Vie, Slate, TTU…)

Doctorant en sociologie à l'Université de Strasbourg : "L'influence de la communication militaire française sur le récit médiatique de la guerre en Afghanistan".

Son blog: www.guerres-influences.com 

Télécharger - pdf - 60 pages,

Références :

MERCHET Jean-Dominique. "Mourir pour l'Afghanistan". Editions Jacob-Duvernet. 2010. 200p.

L'expression désignait à l'origine l'armée française car entre 1872 et 1945 les militaires n'avaient pas le droit de voter. Elle est cependant rester pour qualifier un contrôle très coercitif de l'expression. Son sens a tout de même largement évolué puisqu'aujourd'hui encore, malgré des progrès considérables, on n'hésite pas à continuer d'appeler les armées française par ce terme.

OGER Claire. "Communication et contrôle de la parole : de la clôture à la mise en scène de l'institution militaire". In. Quaderni Vol.52. Automne 2003. Pages 77 à 92.

ROYAL Benoît. "La guerre pour l'opinion publique". Economica. 2012. 112p.

JANKOWSKY Barbara. "War Narratives in a World of Global Information Age : France and the War in Afghanistan". In. Paris Papers Vol. 8. Institut de Recherche Stratégique de l'Ecole Militaire. 2013.

Centre interarmées de concepts, de doctrines et d'expérimentations. "L'influence en appui aux engagements opérationnels". CIA-3.10(A). 2012.

Tendance illustrée par les premiers résultats des travaux menés par l'auteur dans le cadre de la préparation de sa thèse, "L'influence de la communication militaire française sur le récit médiatique de la guerre en Afghanistan", entamée en 2012 sous la direction de Philippe Breton au Collège Doctoral Européen de l'Université de Strasbourg.

ARISTOTE. « La Rhétorique ». Collection Pocket Agora, numéro 291. Pocket : Paris. 2007.

MIELCAREK Romain. "Israël : guerre et communication 2.0". Défense et Sécurité Internationale numéro 93. Juin 2013.

MIELCAREK Romain. "L'armée française se remet progressivement à l'action psychologique". Défense et Sécurité Internationale Hors-Série numéro 41 "Pénétrer le cerveau adverse". Avril 2015.

MIELCAREK Romain. "Russie: militaires, diplomates et médias unis dans la stratégie d'influence". Défense et Sécurité Internationale numéro 111. Février 2015.

COGNE Gaël. "Comment des milliers d'Internautes traquent le Boeing disparu de la Malaysia Airlines". Francetvinfo.fr. 19 mars 2014.

POUYAT Alice. "Les Internautes à la recherche de Steve Fossett". L'Express. 11 septembre 2007.

BERGER J.M. "How ISIS games Twitter". The Atlantic. 16 juin 2014.

Voir les différentes éditions du baromètre de la confiance politique réalisé par le Cevipof. Février 2015, l'armée est créditée de 83% de confiance et arrive ainsi deuxième dans l'opinion française, derrière les PME et devant les hôpitau

 

ISSN 2266-6575

© Décembre  2015  Tous droits réservés

 

 

Magazine de la communication de crise et sensible.
www.communication-sensible.com

 

Print  

 


 

 

Antropia - Moteur de recherche documentaire sur les sciences de l'information et de la communication Rechercher avec antropia

Communication financière de crise
n°24, février 2017
Télécharger le magazine n°24 - pdf - 29 pages,
ISSN 2266-6575
 


 

L'observatoire en campagne
Magazine éphémère  "L'Observatoire en campagne", dédié à l'analyse de la présidentielle 2017 en France
ISSN 2266-6575
observatoireencampagne.com
 



 

Prospective :
Horizon 2020
Numéro spécial 15 ans
n°23

Téléchargez le magazine n°23
60 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575
 

Actualité


Partenariat Recherche et développement

Annonce -
L'OIC et Heiderich Consultants collaborent sur 7 thèmes stratégiques en gestion et communication de crise
En savoir plus :
Le communiqué

research.heiderich.fr

 

France.Santé - Natalie Maroun interviendra sur la communication de crise dans la journée "Gestion de crise" le 24 mai 2018 à Paris,  organisée par le Groupement Hospitalier de la Mutualité Française (GHMF), Générations Mutualistes (GM) et le réseau national des centres de santé (RNCSM). 2018

 

Belgique.Communication -  "Liège: Comvision, un colloque où on se demande comment réinstaurer la confiance dans les communicants", avec l'intervention de Didier Heiderich, novembre 2017 - Lire

 

Koweït.Ena - Natalie Maroun réalisera une conférence le 25 septembre 2017 sur le thème de l’identification d’une situation de crise lors d'une visite d'étude de 12 hauts fonctionnaires de la Civil Service Commission (CSC) du Koweït (pour le département Afrique et Moyen-Orient de l'ENA )

 

France.TourismeDidier Heiderich participera le 25 septembre 2017 à une table ronde avec Mme Annick Girardin, Ministre des Outre-mer et M. ChristianiMantei, directeur général d’Atout France sur la reconstruction d’image post-catastrophe (suite aux ouragans) dans le cadre des Assises du Tourisme Outre-Mer

 

France.Evénement - L'observatoire International des Crises partenaire de "Influence Day" qui se déroulera le 14/09/17 à Paris. Interventions de Natalie Maroun  - influence-day


 

France.R&D - Article de fond « La mise en récit des exercices de crise » rédigé par Natalie Maroun et Didier Heiderich dans La LIREC, lettre d’information de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Juillet 2017 – Télécharger


 

Etude.Communication - Parution dans la revue de la Communication Publique « Parole Publique » d’un dossier sur « L’enjeu environnemental: une communication-action complexe ». Article introductif de Thierry Libaert« Communication et environnement: partie liée ». Page 50 et 51. N° 16. Juin 2017.

 
 

France.Aviation - Conférence « Les compagnies aériennes face à l’accident », intervention de Didier Heiderich la communication de crise, 9 juin 2017

 

 

Maroc.Communication - Conférence le 12 mai 2017 et formation de Didier Heiderich les 13 et 14 mai 2017, Hôtel Kenzy Tower - Casablanca "Communication sensible et gestion des crises, stratégies et techniques" Information et inscription


 

France.Politique - Didier Heiderich était l'invité de Public Sénat dans l'émission "Déshabillons-les" du 4/03/17 sur la communication politique de crise - Voir

 

France.Presse - Interview de Natalie Maroun dans Les Echos Business sur la communication financière de crise "Affaire Vinci : comment limiter les risques ?", le 12/12/2016 - Lire

 

France.Santé - Retrouvez la vidéo de la conférence de Didier Heiderich au GRAPH sur "La vérité" - Vidéo
Téléchargez les Diapositives "Mensonges et vérité" (pdf)

 

France.Presse - Interview de Didier Heiderich sur la communication sensible d'UBER, 23/12/16 - Lire

 

France.Conférence - Conférence de Natalie Maroun sur la gestion des crises internationales à l'IHEDN, 6 décembre 2016

 

Suisse.Conférence - Didier Heiderich donnera une conférence sur les relations publiques de crise auprès des communicateurs et des élus de la Ville de Genève au Palais Eynard , novembre 2016

 

France.Justice - Didier Heiderich invité de la direction de la communication du Ministère de la Justice à participer à une table ronde sur la communication judiciaire et réseaux sociaux lors d'attentats auprès des magistrats délégués à la communication (MDC). Cette table ronde sera l'occasion d'un retour d’expérience : La communication de crise face au risque d’attentat par Agnès Thibault-Lecuivre, Vice-procureur, Chargée de mission presse communication et international, Cabinet du procureur de la République de Paris. 21 novembre 2016


France.Communication. Sortie du livre "La communication environnementale" (CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès), sous la direction de Thierry Libaert, novembre 2016


France.Politique - Analyse de la communication politique de crise par Natalie Maroun dans le magazine ComPol, 20/10/16


France.Agriculture - Didier Heiderich invité du Syrpa le 27/09/16 pour intervenir sur le thème "Se préparer à gérer les crises, retour d’expérience d’acteurs"

 

Article.Communication - "Communication de crise : priorité à l’interne", article de Didier Heiderich dans HARVARD BUSINESS REVIEW, aout 2016 - Lire

 

Chine.Sécurité Civile - Organisation  d'un programme de transfert de compétences en gestion de crise pour les autorités et l'ENA Chinois. Une collaboration Heiderich Consultants et l'Observatoire International des Crises, août 2016
 

Suisse.Radio - Didier Heiderich, invité principal de la matinale de la Radio Télévision Suisse pour analyser le risque et sa perception, le 2 juin 2016 - Lire

 

France.Politique - Didier Heiderich invité de l'émission d'analyse politique de Public Sénat "Déshabillons-les !" du samedi 9 juillet 2016 - Extrait

 

Conférence. France.Santé - Didier Heiderich interviendra le 12 mars 2016 dans le séminaire du GRAPH sur "La vérité"
Programme

 

R&D. France - L'OIC s'associe au groupe de travail de l'ANVIE sur "Fait religieux, identités et diversité" sur la communication interne et religion. 2016
L'ANVIE

 

Lille. Conférence - Natalie Maroun intervient à la conférence annuelle de Sciences Po Lille sur la mise en scène de la transparence, le 24 novembre 2015

 

Documentaire - Témoignages de Natalie Maroun et Didier Heiderich dans le film "Même pas peur" réalisé par Ana Dumitrescu, octobre 2015
Fiche Allo Ciné

 

Livre. Parution du livre « Les nouvelles luttes sociales et environnementales » par Thierry Libaert et Jean Marie Pierlot, aux editions Vuibert, septembre 2015

 

France. Etat/collectivités - "La communication de crise. Réflexions théoriques et retours d’expériences", conférence inaugurale de Natalie Maroun à l'INET le 17 septembre 2015 de 2 jours de travaux sur la gestion de crise sous l'égide du CNFPT à Strasbourg. Cette conférence de Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France.

 

Presse - Interview de Natalie Maroun dans la matinale de la Radio Suisse Romande "Comment gère-t-on un scandale international ?" - Ecouter

 

Livre - "La communication d'entreprise", Philippe Morel. Participation de Didier Heiderich

 

Presse - Interview de Didier Heiderich dans Challenges pour l'article "Les chiens de garde qui font peur", juin 2015, sur les relations sensibles et la médiation entre groupes internationaux et associations

 

Crisis Management - Natalie Maroun will speak about "Post-crisis and post-conflict management", ENA (Ecole nationale d'administration), Master « Public governance and international relations » « Global governance and international challenges», 2015.

 

R&D International - Report "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events". This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. 2015
Download the report

 

Recherche - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile
Première réunion du nouveau comité scientifique auquel Didier Heiderich appartient au sein du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile (CERISC) de l’ENSOSP, 13 février 2015

 

Conférence - L’Association des Agences de Voyages de Casablanca organise le jeudi 22 janvier 2015 à Casablanca, un Forum sous le thème « Communication & le Tourisme, Enjeux & Perspectives », conférence de Didier Heiderich.

 

Colloque  - "Médias Sociaux en Gestion d'Urgence (MSGU)"  à l'ENSOSP le 27/11/14, avec l'intervention de Didier Heiderich
 

Workshop - Natalie Maroun participera au workshop  "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events" à Oslo les 2 et 3 octobre 14,  organisé par l'Asia-Europe Foundation (ASEF) et le Research Concil of Norway (RCN) - Programme

 

Conférence - Deloitte et l'OIC animeront l'atelier "La gestion de crise - rôle de l'audit interne" le 3 octobre 2014, dans la conférence annuelle de l'IFACI

 

Conférence Internationale - Didier Heiderich et Natalie Maroun donneront une conférence à Chypre le 9 mai pour la journée de l'Europe sur le thème de la "Reconstruction post-crise"
 


"El Watan"
Interview de Didier Heiderich sur la communication politique de crise à la veille des élections, 16 avril 2014 - Lire
 

Ministère des Affaires Etrangères
Le Programme d’invitation des personnalités d’avenir du Ministère des Affaires étrangères (MAE) invite chaque année des personnalités étrangères promises à une position d’influence dans leur pays. Dans ce programme, le MAE a souhaité que Mme Deniz BIRINCI. Secrétaire générale adjointe du Parti social-démocrate chypriote-turc, nous rencontre pour un échange sur la communication politique, institutionnelle et en particulier la communication de crise. Avril 2014
 

 

Gazeta Wyborcza (Pologne)
Interview de Natalie Maroun sur la communication politique de crise
"Pan Budyń chce pokazać Francuzom lwi pazur [Jaką przemianę chce przejść prezydent Francji?]"(15 avril 2014) - Lire
 

 

Agefi Magazine (Suisse)
Le "Social licence to operate
", article de Didier Heiderich et Farner Consulting, mars 2014 (Pdf) - Lire

 

Le Soir (Belgique)
Communication de crise: hors les réseaux sociaux point de salut ?
article de Thierry Libaert et Christophe Roux-Dufort
Lire

 

R&D - "Réinventer la communication de crise"
Projet ADFINITAS, 2013-2014
L'OIC travaille sur l'après communication de crise et les relations publiques de crise en partenariat avec des acteurs privés.


A lire sur le sujet :
Article - "La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise !"
Par Didier Heiderich et Natalie Maroun,
Publié par l'Observatoire géostratégique de l'information (page 2), 2013, Lire

 

Les relations publiques de crise. Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014. Synthèse des travaux de l'Observatoire International des Crises en relations publiques de crise, principes et méthodes. PDF, 18 pages - Télécharger

 

 

Formation à la gestion de crise

Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Eligible au DIF
Information

 

Formation
Communication de crise

Formation à la communication de crise et au média training de crise
Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Information
 


Formation intra en gestion et communication de crise :
Information

Formation interministérielle en communication de crise :
Information
 


 

 




Marque déposée

Rappel :
Observatoire International des Crises
est également une marque déposée.
 

Observatoire International des Crises
 

 

 

 Également sur le magazine

publications sur la communication crise communication sensible communication stratégique

Publications
Retrouvez au format papier numérique sur nos publications.

| Nos Publications
 

 Partenaires

 

Heiderich
Conseil en communication de crise et Gestion de crise

 

 


 

 

 

Permissions | Informations sur le copyright | Aide

Un problème ? Un bug ? Un lien brisé ? Signalez-le. Merci.
Le magazine de la communication de crise et sensible  (c) 2018
Le magazine | Articles | PublicationsOutils de communication et de managementFormation  |
 Mémoires | Contacts | Press room | |  

Index thématique des articles et publications
Communication de crise
| Gestion de crise | Société, sociologie et crises | Cybercrises et Intelligence stratégique |  Tous les articles

Le magazine de la communication de crise et sensible
Editeur : Observatoire International des Crises

Déclaration CNIL n° 730674 -  Indicatif éditeur 2-916429

MOTS CLES - LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET SENSIBLE TRAITE DES SUJETS SUIVANTS :

Ce Magazine sur la communication est édité par l'Observatoire International des Crises
 

 

Vous êtes sur
Le magazine de la communication de crise et sensible - ISSN 2266-6575




Informations sur le copyright