Le magazine de la communication de crise, sensible et de la gestion de crise édité par l'Observatoire International des Crises - OIC

Le Magazine de référence en communication de crise, gestion de  crise et communication sensible depuis 2000

Observatoire International des Crises - OIC   | Accueil | Espace Presse | A propos de l'OIC | Vie privée  Issues management & crisis communication review
Si vous avez marqué des pages sur la communication de crise, vous les retrouvez ici.Vous permet de marquer cette page pour vous en souvenir lors de votre prochaine visite sur CCCVous permet d'envoyer une page sur la communication de crise vers un autre site Web
 

Accueil
 

Le magazine


Articles


Publications


Espace presse

 

Flux RSS de la communication et gestion de crise
Flux RSS

 

 ISSN 2266-6575

 


 

 



 

 



 Site web de l'Observatoire International des CriseCommunication de crise - gestion de crise - communication stratégique - magazine
Mardi 17 Octobre 2017  - Le Magazine de la Communication de Crise et Sensible
Vous pouvez librement réaliser un lien vers cette page depuis votre site.

Article
accueil > Tous les articles > Article 0279
 Bilan des crises 2014
 

Communication de crise

Bilan des crises 2014
Par Thierry Libaert

Les crises de 2014 n’ont pas failli à la règle qui veut qu’elles apparaissent soudainement pour s’inscrire au premier plan de l’actualité puis disparaître plus ou moins rapidement. Trois grandes crises auront plus particulièrement marqué l’année 2014. Mais en dehors de ces crises, plusieurs éléments sont à retenir.

Trois crises

• C’est d’abord la Malaysia Airlines qui dut affronter successivement la disparition, le 8 mars, d’un Boeing avec 239 personnes à bord, puis le 17 juillet, la destruction par un missile, au-dessus de l’Ukraine, d’un autre avion transportant 298 personnes. Dans les deux cas, c’est la soudaineté de l’événement qui surprend, son aspect cumulatif avec deux disparitions en quelques mois et surtout leur caractère qui reste inexpliqué plusieurs mois plus tard. L’adage "les crises sont parfaitement prévisibles et explicables… mais longtemps après" s’illustre à nouveau.

• En mai 2014, l’affaire des "quais trop étroits" frappe la SNCF et RFF. Des dizaines de rames de TER auraient été commandées sans s’apercevoir que quelques 1300 quais étaient trop étroits pour les accueillir. Rames trop larges ou quais trop étroits débouchant sur une facture de 50 millions d’Euros pour effectuer les travaux de conformité, SNCF et RFF reçoivent de plein fouet des critiques acerbes, notamment sur les réseaux sociaux. La difficulté à coordonner un discours entre les deux entreprises et surtout à définir un réel message audible dans ce contexte aura fortement pesé sur leurs réputations.

• En juillet, c’est BNP Paribas qui est condamnée à une amende de 8 milliards d'euros par les autorités américaines pour avoir contourné les règles en matière d’embargo économique. Qu’une des principales banques françaises se fasse condamner à une somme aussi élevée n’a pourtant guère déclenché de tempête médiatique. Là où on aurait pu envisager qu’une banque qui plaçait sa responsabilité sociale à un niveau élevé dans sa communication se devait d’être exemplaire et alors même que le secteur bancaire souffre d’une image dégradée, l’événement a pourtant été perçu sans gravité particulière aux yeux de l’opinion.

Avoir réussi à transmettre le message d’une Amérique vengeresse envers les sociétés françaises qui réussissent à l’international, que la fraude était généralisée à toutes les banques, puis que les changements intervenus dans le top management de la banque étaient prévus de longue date et n’étaient pas connectés à l’affaire, voici qui conforte les capacités d’une communication de crise efficace.

Trois études

• Comme chaque année en juillet, l’Association européenne des directeurs de communication a publié son étude sur la fonction communication. Concernant le thème de la communication de crise, on y apprend que le sujet des événements et des crises pouvant affecter les consommateurs (la question ne précise pas s’il s’agit d’événement grave) est le premier thème sur lequel les parties prenantes attendent des informations de l’entreprise sur les réseaux sociaux (70 %) devant les informations sur les nouveaux produits (66 %), la RSE et les produits traditionnels de l’entreprise (64 %).

• Une étude plus spécifique sur les réseaux sociaux et la communication de crise a été publiée sous le titre "Crisis Communication 2014 : Social Media & Notification System" par le groupe Continuity Insights. Elle concerne 270 organisations au plan international. On y apprend que seulement 52 % des entreprises estiment que l’avantage d’utiliser les réseaux sociaux en communication de crise est supérieur aux inconvénients, et que 62 % des entreprises les utilisent dans leur plan de communication de crise pour cartographier les enjeux. 58 % (+ 5 %/2013) pensent que les technologies mobiles sont "absolument vitales" pour la réussite des actions dans ce domaine.

• En mars, l’agence américaine "Continuity Control" a publié une étude sur le management de crise opéré par les organisations publiques américaines. Il en ressort un décalage assez fort entre une perception que la crise nécessite des outils réactifs et la réalité basée sur des instruments traditionnels à base de manuels et dossiers. L’étude indique également une forte diversité des activations de cellule de crise, 10 % des organisations ont ainsi réuni près d’une centaine de fois leur cellule de crise durant les douze derniers mois, alors que 80 % d’entre elles ne l’ont fait qu’à moins de cinq reprises. Information majeure : la quasi-totalité des organisations publiques américaines a activé au moins une fois leur cellule de crise en réponse à des catastrophes naturelles ou des dommages environnementaux.

Trois recherches universitaires

Parmi les nombreuses recherches académiques publiées en 2014, généralement d’origine anglo-saxonne, trois nous apparaissent avoir des répercussions opérationnelles pour les décideurs.

• Eyun-Jung Ki et Kenon A. Brown, chercheurs à l’université d’Alabama, dans une étude "The effects of crisis response strategies on relationship quality outcomes" ont mis en évidence l’aspect essentiel de la relation antérieure envers l’organisation dans la perception d’une crise. Selon eux, "les efforts organisationnels pour construire et développer des relations positives avec les publics sont plus importants que l’utilisation d’une stratégie de communication de crise adaptée." Cela renforce bien le principe qu’en ce domaine, l’anticipation est le principal déterminant.

• Toni van der Meer et Jost Verhoeven de l’Université d’Amsterdam dans un article "Emotional Crisis Communication" ont délimité les aspects émotionnels dans la communication de crise, notamment en montrant que l’expression des sentiments de regret, voire de honte pouvait se révéler, sous certaines conditions de crédibilité, particulièrement efficaces.

• Basé sur l’étude 2013 relative à la fonction communication en Europe, un collectif de cinq auteurs, dont Ralf Tench et Ansgar Zerfass a publié une recherche "How European professionals handle crisis and crisis communication". Cette étude synthétise de nombreuses données sur la communication de crise dans les entreprises européennes et l’on y apprend que 70 % des responsables de communication déclarent avoir déjà connu une crise durant les douze derniers mois, et que les médias traditionnels (75 %) et la communication directe (70 %) se situent assez loin devant les médias de l’entreprise comme le site web (45 %) et les réseaux sociaux (40 %).  

Trois ouvrages

Si aucun ouvrage français n’a retenu notre attention positive cette année, trois ouvrages anglo-saxons nous ont particulièrement intéressés.

• Andrew Griffin, Crisis, issues and reputation management, Kogan Page.

Directeur de l’agence de consulting Regester-Larkin, une des plus renommées en communication de crise, l’auteur offre un livre très opérationnel dans lequel il distingue quatre types de crise, selon que celles-ci sont causées par des accidents internes, externes ou s’ils découlent de problématiques crisogènes plus structurelles également internes ou externes, sachant que les frontières sont toujours très fines. Il offre un plan de management des crises qui peut servir de modèle avec la préparation des managers, des structures, des salariés, des procédures, du travail sur l’image et les relations. Il présente des modèles d’élaboration des scénarios de crise en analysant les déclencheurs et les amplificateurs, l’étude du pire scénario et l’analyse des impacts. C’est clair, pratique, simple et toujours accompagné d’exemples.

• Timothy Coombs, Applied Crisis Communication, Cases and exercises. Sage.

Recueil de dix-neuf cas de crise, cet ouvrage présente en une douzaine de pages une situation de crise en exposant le contexte, en fournissant des thèmes de discussion, des sites web sur le sujet et de nombreuses références bibliographiques sur le cas. En dehors des cas connus mondialement, comme Nestlé et l’huile de palme, l’affaire Carrefour en Chine, la campagne Détox ou la tragédie de Bhopal, les cas restent très américano-centrés. À noter un excellent chapitre introductif sur les différentes théories en communication de crise ; celui-ci rend vraiment évidente la citation de Kurt Lewin "Rien n’est plus pratique qu’une bonne théorie".

• Ieva Kukule, Internal Communication Crisis. Impact on organisation’s performance. Lambert Academic Publishing.

Présenté comme la publication d’un travail de recherche dans le cadre d’un master, l’ouvrage m’a semblé très critiquable sur la méthode et la précision des concepts. Il reste toutefois très intéressant à lire. Il tente de cerner le concept de "crise de la communication interne" et son impact sur la crise organisationnelle, il en détermine les quatre composantes majeures : une communication interne unilatéralement descendante, un manque de leadership, un conflit de valeur et une communication informelle très importante. Enfin, j’ai trouvé extrêmement intéressants les moments de son enquête où l’auteur interrogeait des salariés et des managers sur leur perception de la situation dans l’entreprise qui indiquait un décalage de perception, mais surtout lorsqu’elle les interrogeait sur leur idée de la perception de l’autre groupe : "Employees believe that management believe" (et inversement). Non seulement les salariés et collaborateurs n’ont pas la même perception, mais ce que nous pensons de l’autre groupe peut révéler des décalages gigantesques.

Trois événements

• La communication de crise a été le 6 mai à la une des programmes télévisés, mais cette fois-ci elle en était le sujet principal. Le documentaire "Jeu d’influences : les stratégies de la communication" diffusé en deux parties sur France 5 a mis en lumière certaines pratiques du secteur et bien sûr les plus contestables. Loin ?? d’une discipline rigoureuse, l’émission a mis l’accent sur les dérives en s’attachant aux cas les plus spectaculaires, en réduisant la communication de crise à une pratique d’influence et de "spin".

• À l’extrême opposé, l’association Communication & Entreprise, première association française de communication, a organisé le 16 septembre une académie scientifique sur le sujet. Durant toute une après-midi, des chercheurs en communication de crise sont venus présenter les résultats de leurs recherches et des professionnels du secteur pouvaient réagir sur l’opérationnalité des résultats. Que des professionnels puissent avoir accès aux résultats de recherches universitaires sur la communication de crise doit être encouragé, ne serait-ce que pour renforcer le socle des principes de base en la matière.

• Le 18 novembre, le Syndicat français des Relations Publiques (Syntec RP) a publié sa charte déontologique de la communication de crise. Ce document en six points expose le statut du communicant de crise (il doit disposer d’un savoir-faire), ses engagements, ses droits et devoirs, sa propre communication sur les affaires dont il s’occupe et sa relation avec ses clients. Cette charte, qui doit être comprise comme un objectif à atteindre, permet d’envisager la communication de crise comme une activité spécifique. Le fait de pouvoir se prévaloir d’une déontologie propre est souvent un des déterminants principaux de la reconnaissance.

 

 

© Décembre  2014  Tous droits réservés

 

 

Magazine de la communication de crise et sensible.
www.communication-sensible.com

 

Print  

 


 

 

Antropia - Moteur de recherche documentaire sur les sciences de l'information et de la communication Rechercher avec antropia

Communication financière de crise
n°24, février 2017
Télécharger le magazine n°24 - pdf - 29 pages,
ISSN 2266-6575
 


 

L'observatoire en campagne
Magazine éphémère  "L'Observatoire en campagne", dédié à l'analyse de la présidentielle 2017 en France
ISSN 2266-6575
observatoireencampagne.com
 



 

Prospective :
Horizon 2020
Numéro spécial 15 ans
n°23

Téléchargez le magazine n°23
60 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575
 

Actualité


Partenariat Recherche et développement

Annonce -
L'OIC et Heiderich Consultants collaborent sur 7 thèmes stratégiques en gestion et communication de crise
En savoir plus :
Le communiqué

research.heiderich.fr

 

France.Evénement - L'observatoire International des Crises partenaire de "Influence Day" qui se déroulera le 14/09/17 à Paris. Interventions de Natalie Maroun  - influence-day


 

France.R&D - Article de fond « La mise en récit des exercices de crise » rédigé par Natalie Maroun et Didier Heiderich dans La LIREC, lettre d’information de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Juillet 2017 – Télécharger


 

Etude.Communication - Parution dans la revue de la Communication Publique « Parole Publique » d’un dossier sur « L’enjeu environnemental: une communication-action complexe ». Article introductif de Thierry Libaert« Communication et environnement: partie liée ». Page 50 et 51. N° 16. Juin 2017.

 
 

France.Aviation - Conférence « Les compagnies aériennes face à l’accident », intervention de Didier Heiderich la communication de crise, 9 juin 2017

 

 

Maroc.Communication - Conférence le 12 mai 2017 et formation de Didier Heiderich les 13 et 14 mai 2017, Hôtel Kenzy Tower - Casablanca "Communication sensible et gestion des crises, stratégies et techniques" Information et inscription


 

France.Politique - Didier Heiderich était l'invité de Public Sénat dans l'émission "Déshabillons-les" du 4/03/17 sur la communication politique de crise - Voir

 

France.Presse - Interview de Natalie Maroun dans Les Echos Business sur la communication financière de crise "Affaire Vinci : comment limiter les risques ?", le 12/12/2016 - Lire

 

France.Santé - Retrouvez la vidéo de la conférence de Didier Heiderich au GRAPH sur "La vérité" - Vidéo
Téléchargez les Diapositives "Mensonges et vérité" (pdf)

 

France.Presse - Interview de Didier Heiderich sur la communication sensible d'UBER, 23/12/16 - Lire

 

France.Conférence - Conférence de Natalie Maroun sur la gestion des crises internationales à l'IHEDN, 6 décembre 2016

 

Suisse.Conférence - Didier Heiderich donnera une conférence sur les relations publiques de crise auprès des communicateurs et des élus de la Ville de Genève au Palais Eynard , novembre 2016

 

France.Justice - Didier Heiderich invité de la direction de la communication du Ministère de la Justice à participer à une table ronde sur la communication judiciaire et réseaux sociaux lors d'attentats auprès des magistrats délégués à la communication (MDC). Cette table ronde sera l'occasion d'un retour d’expérience : La communication de crise face au risque d’attentat par Agnès Thibault-Lecuivre, Vice-procureur, Chargée de mission presse communication et international, Cabinet du procureur de la République de Paris. 21 novembre 2016


France.Communication. Sortie du livre "La communication environnementale" (CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès), sous la direction de Thierry Libaert, novembre 2016


France.Politique - Analyse de la communication politique de crise par Natalie Maroun dans le magazine ComPol, 20/10/16


France.Agriculture - Didier Heiderich invité du Syrpa le 27/09/16 pour intervenir sur le thème "Se préparer à gérer les crises, retour d’expérience d’acteurs"

 

Article.Communication - "Communication de crise : priorité à l’interne", article de Didier Heiderich dans HARVARD BUSINESS REVIEW, aout 2016 - Lire

 

Chine.Sécurité Civile - Organisation  d'un programme de transfert de compétences en gestion de crise pour les autorités et l'ENA Chinois. Une collaboration Heiderich Consultants et l'Observatoire International des Crises, août 2016
 

Suisse.Radio - Didier Heiderich, invité principal de la matinale de la Radio Télévision Suisse pour analyser le risque et sa perception, le 2 juin 2016 - Lire

 

France.Politique - Didier Heiderich invité de l'émission d'analyse politique de Public Sénat "Déshabillons-les !" du samedi 9 juillet 2016 - Extrait

 

Conférence. France.Santé - Didier Heiderich interviendra le 12 mars 2016 dans le séminaire du GRAPH sur "La vérité"
Programme

 

R&D. France - L'OIC s'associe au groupe de travail de l'ANVIE sur "Fait religieux, identités et diversité" sur la communication interne et religion. 2016
L'ANVIE

 

Lille. Conférence - Natalie Maroun intervient à la conférence annuelle de Sciences Po Lille sur la mise en scène de la transparence, le 24 novembre 2015

 

Documentaire - Témoignages de Natalie Maroun et Didier Heiderich dans le film "Même pas peur" réalisé par Ana Dumitrescu, octobre 2015
Fiche Allo Ciné

 

Livre. Parution du livre « Les nouvelles luttes sociales et environnementales » par Thierry Libaert et Jean Marie Pierlot, aux editions Vuibert, septembre 2015

 

France. Etat/collectivités - "La communication de crise. Réflexions théoriques et retours d’expériences", conférence inaugurale de Natalie Maroun à l'INET le 17 septembre 2015 de 2 jours de travaux sur la gestion de crise sous l'égide du CNFPT à Strasbourg. Cette conférence de Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France.

 

Presse - Interview de Natalie Maroun dans la matinale de la Radio Suisse Romande "Comment gère-t-on un scandale international ?" - Ecouter

 

Livre - "La communication d'entreprise", Philippe Morel. Participation de Didier Heiderich

 

Presse - Interview de Didier Heiderich dans Challenges pour l'article "Les chiens de garde qui font peur", juin 2015, sur les relations sensibles et la médiation entre groupes internationaux et associations

 

Crisis Management - Natalie Maroun will speak about "Post-crisis and post-conflict management", ENA (Ecole nationale d'administration), Master « Public governance and international relations » « Global governance and international challenges», 2015.

 

R&D International - Report "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events". This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. 2015
Download the report

 

Recherche - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile
Première réunion du nouveau comité scientifique auquel Didier Heiderich appartient au sein du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile (CERISC) de l’ENSOSP, 13 février 2015

 

Conférence - L’Association des Agences de Voyages de Casablanca organise le jeudi 22 janvier 2015 à Casablanca, un Forum sous le thème « Communication & le Tourisme, Enjeux & Perspectives », conférence de Didier Heiderich.

 

Colloque  - "Médias Sociaux en Gestion d'Urgence (MSGU)"  à l'ENSOSP le 27/11/14, avec l'intervention de Didier Heiderich
 

Workshop - Natalie Maroun participera au workshop  "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events" à Oslo les 2 et 3 octobre 14,  organisé par l'Asia-Europe Foundation (ASEF) et le Research Concil of Norway (RCN) - Programme

 

Conférence - Deloitte et l'OIC animeront l'atelier "La gestion de crise - rôle de l'audit interne" le 3 octobre 2014, dans la conférence annuelle de l'IFACI

 

Conférence Internationale - Didier Heiderich et Natalie Maroun donneront une conférence à Chypre le 9 mai pour la journée de l'Europe sur le thème de la "Reconstruction post-crise"
 


"El Watan"
Interview de Didier Heiderich sur la communication politique de crise à la veille des élections, 16 avril 2014 - Lire
 

Ministère des Affaires Etrangères
Le Programme d’invitation des personnalités d’avenir du Ministère des Affaires étrangères (MAE) invite chaque année des personnalités étrangères promises à une position d’influence dans leur pays. Dans ce programme, le MAE a souhaité que Mme Deniz BIRINCI. Secrétaire générale adjointe du Parti social-démocrate chypriote-turc, nous rencontre pour un échange sur la communication politique, institutionnelle et en particulier la communication de crise. Avril 2014
 

 

Gazeta Wyborcza (Pologne)
Interview de Natalie Maroun sur la communication politique de crise
"Pan Budyń chce pokazać Francuzom lwi pazur [Jaką przemianę chce przejść prezydent Francji?]"(15 avril 2014) - Lire
 

 

Agefi Magazine (Suisse)
Le "Social licence to operate
", article de Didier Heiderich et Farner Consulting, mars 2014 (Pdf) - Lire

 

Le Soir (Belgique)
Communication de crise: hors les réseaux sociaux point de salut ?
article de Thierry Libaert et Christophe Roux-Dufort
Lire

 

R&D - "Réinventer la communication de crise"
Projet ADFINITAS, 2013-2014
L'OIC travaille sur l'après communication de crise et les relations publiques de crise en partenariat avec des acteurs privés.


A lire sur le sujet :
Article - "La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise !"
Par Didier Heiderich et Natalie Maroun,
Publié par l'Observatoire géostratégique de l'information (page 2), 2013, Lire

 

Les relations publiques de crise. Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014. Synthèse des travaux de l'Observatoire International des Crises en relations publiques de crise, principes et méthodes. PDF, 18 pages - Télécharger

 

 

Formation à la gestion de crise

Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Eligible au DIF
Information

 

Formation
Communication de crise

Formation à la communication de crise et au média training de crise
Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Information
 


Formation intra en gestion et communication de crise :
Information

Formation interministérielle en communication de crise :
Information
 


 

 




Marque déposée

Rappel :
Observatoire International des Crises
est également une marque déposée.
 

Observatoire International des Crises
 

 

 

 Également sur le magazine

publications sur la communication crise communication sensible communication stratégique

Publications
Retrouvez au format papier numérique sur nos publications.

| Nos Publications
 

 Partenaires

 

Heiderich
Conseil en communication de crise et Gestion de crise

 

 

Outils professionnels

Documents opérationnels
 l'espace Business Class


Découvrir l'espace business class


 

 

 

Permissions | Informations sur le copyright | Aide

Un problème ? Un bug ? Un lien brisé ? Signalez-le. Merci.
Le magazine de la communication de crise et sensible  (c) 2017
Le magazine | Articles | PublicationsOutils de communication et de managementFormation  |
 Mémoires | Contacts | Press room | |  

Index thématique des articles et publications
Communication de crise
| Gestion de crise | Société, sociologie et crises | Cybercrises et Intelligence stratégique |  Tous les articles

Le magazine de la communication de crise et sensible
Editeur : Observatoire International des Crises

Déclaration CNIL n° 730674 -  Indicatif éditeur 2-916429

MOTS CLES - LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET SENSIBLE TRAITE DES SUJETS SUIVANTS :

Ce Magazine sur la communication est édité par l'Observatoire International des Crises
 

 

Vous êtes sur
Le magazine de la communication de crise et sensible - ISSN 2266-6575




Informations sur le copyright