Le magazine de la communication de crise, sensible et de la gestion de crise édité par l'Observatoire International des Crises - OIC

Le Magazine de référence en communication de crise, gestion de  crise et communication sensible depuis 2000

Observatoire International des Crises - OIC   | Accueil | Espace Presse | A propos de l'OIC | Vie privée  Issues management & crisis communication review
Si vous avez marqué des pages sur la communication de crise, vous les retrouvez ici.Vous permet de marquer cette page pour vous en souvenir lors de votre prochaine visite sur CCCVous permet d'envoyer une page sur la communication de crise vers un autre site Web
 
Accueil

Le magazine

Articles

Espace business class

Publications

Vidéos

Espace presse
 

Flux RSS de la communication et gestion de crise
Flux RSS




 


 

 



 

 



 Site web de l'Observatoire International des CriseCommunication de crise - gestion de crise - communication stratégique - magazine
Jeudi 22 Juin 2017  - Le Magazine de la Communication de Crise et Sensible
Vous pouvez librement réaliser un lien vers cette page depuis votre site.

ARTICLES
accueil > Tous les articles > Article 0241
La communication sensible, nouvelle discipline de communication organisationnelle
 

La communication sensible, nouvelle discipline de communication organisationnelle.
par Thierry Libaert

La communication sensibleArticle tiré du numéro spécial "Communication sensible" du n°20 du Magazine de la Communication de crise et sensible.
Sommaire-PDF 45 pages


Edité par l'Observatoire International des Crises
Directeur de rédaction : Didier Heiderich

 

PDF La communication sensible, nouvelle discipline

Si l’on peut retrouver l’appellation « Communication sensible » dans les années 80 et 90, c’est véritablement à partir des années 2000 et de la création de l’Observatoire International des Crises que le terme sera formellement reconnu. Son utilisation est toutefois multiple et prête parfois à confusion. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité poser quelques bases supplémentaires à cette nouvelle discipline.

I – L’origine de l’idée de la communication sensible

Elle repose sur trois observations.

1) L’obsolescence des principes de base de la communication de crise

La communication de crise a connu quatre étapes. La première a duré jusqu’au début du 20ème siècle où régnaient les explications par la punition divine ou le principe de fatalité . Le règne de la gestion de crise apparaît en France dans les années 1980, notamment sous l’impulsion de Patrick Lagadec. Vint l’âge d’or de la communication de crise dans les années 90 et s’il semble impossible de dater avec précision le tournant, il semble qu’une nouvelle phase, celle de la communication sensible, est apparue au début du 21ème siècle pour s’imposer actuellement.

Cette nouvelle étape s’est développée avec le constat que la notion même de crise avait évolué ; devenue « mutante et protéiforme » , elle se montrait irréductible aux modèles explicatifs traditionnels. La crise devenait imprévisible , en recomposition permanente. En outre, l’explosion de la communication, notamment sous l’effet de la généralisation du digital, rendait caducs les principes de maîtrise de l’information. L’approche classique basée sur le respect des grands principes volait en éclats. Il ne suffisait plus d’identifier les crises potentielles, de les classer, de les prioriser, d’organiser nos relations, de préparer nos messages et d’effectuer quelques exercices de simulation ou autre média training. Une réalité plus complexe s’est mise en place , moins centrée sur le mode de l’organisation et nécessitant une démarche vraisemblablement plus culturelle que technique.

2) La porosité de disciplines connexes

Aux frontières de la communication de crise se situent plusieurs disciplines entre lesquelles les interactions apparaissent de plus en plus fortes.

C’est notamment le cas de la communication d’acceptabilité. Définie en 1996 comme celle qui s’effectue en accompagnement d’un projet d’implantation industriel ou équipementier, ayant un impact environnemental majeur , cette vision est apparue rapidement trop étroite puisque les oppositions aux implantations ont débordé le cadre technique pour se généraliser à tout type d’implantation, notamment dans le domaine social, à l’exemple des problèmes d’acceptabilité du logement social. La problématique de l’acceptabilité territoriale a fortement évolué en raison de son caractère désormais systématique, de l’explosion des médiatisations afférentes, de l’évolution des modalités de conflit, du recours automatique à la judiciarisation, de l’évolution de la notion d’intérêt général qui dominait le registre des valeurs de ce type de projets.

Liée directement à la communication d’acceptabilité, la communication sur des thèmes sensibles peut n’en apparaître qu’une variante non territoriale. Les liens sont évidents entre les contestations thématiques et les contestations locales, qu’il s’agisse de la problématique des OGM, du nucléaire ou des gaz de schiste. Les problématiques peuvent toutefois être plus diffuses, non territorialisées et s’attacher à des thèmes à fort contenu polémique (la production d’armement par exemple).

La communication sur le risque tangente également la communication de crise avec laquelle elle tend parfois à se confondre, voire à n’en faire qu’un prélude, comme si le risque n’était que la phase préparatoire à la crise. Ce domaine a également fortement évolué sous l’effet de la responsabilité sociale d’entreprise et plus particulièrement du principe de précaution.

Ces quatre domaines peuvent d’autant plus se réunir dans la sphère de la communication sensible que les interactions sont nombreuses.

3) L’interconnexion des domaines

Chaque discipline est en inter-relation constante avec les trois autres et aucune ne peut être isolée. Pour ne prendre que quelques exemples, la communication sur le risque de perturbation sonore des aéroports a entraîné la perception que ceux-ci constituent désormais la nuisance la plus forte aux yeux de l’opinion, et contribua fortement à l’impossible construction d’un troisième aéroport sur le territoire national. De même une entreprise ayant connu une crise grave aura vraisemblablement quelques difficultés à se faire accepter localement. La communication sur les gaz de schiste est tout à la fois une communication sur un thème sensible à fort contenu politique, une communication sur le risque des dangers de la fracture hydraulique, une communication d’acceptabilité locale dans sept départements plus particulièrement concernés dans le Sud-Est de la France et une communication de crise qui se dessine en permanence.

La communication sensible apparaît ainsi en reconfiguration de ces thèmes, elle positionne sa légitimité tout à la fois dans la reconnaissance des caractéristiques communes mais aussi dans celle des principes d’action.

II – La communication sensible au cœur des interactions

La communication sensible repose sur la perception des caractéristiques communes à chaque domaine de communication.

1) Les caractéristiques de la communication sensible

• La communication est d‘abord définie sous cette dénomination parce que son thème est « sensible » aux yeux de l’opinion. C’est prioritairement en raison de la perception par l’opinion publique des thèmes couverts par le risque, le sujet polémique, l’acceptabilité ou la crise que la communication peut être qualifiée de sensible.

• Le même terme de sensible peut être utilisé en référence une réaction chimique. La sensibilité indique ici la capacité d’ultra-réaction et s’applique parfaitement à notre domaine d’étude où le moindre grain de sable peut ruiner l’ensemble d’un dispositif communicationnel pourtant éprouvé.

• La communication sensible est une communication d’intégration, elle vise en permanence la légitimation des actions de l’organisation. Entre la pédagogie et les tactiques de minimisation jusqu’à la remise en cause de la « License to operate » c’est la survie même de l’organisation, de ses composantes, de son activité qui est souvent questionnée.

• La communication sensible est une communication en construction. Les certitudes y sont peu nombreuses. Ainsi, lors d’un récent colloque sur l’acceptabilité des grands projets, (UQAM, Montréal, 4 et 5 octobre 2011), le professeur Serghei Floricel a pu observer que, contrairement à l’idée générale, les projets participatifs étaient moins efficaces en termes d’acceptabilité. La communication sur le risque dispose de principes encore peu reconnus et la littérature scientifique reste très réduite sur le sujet. Certes la communication de crise demeure le domaine le plus étudié et grâce à plusieurs chercheurs (L. Barton 1993, T. Coombs 2007, Fink 1986, Lerbinger 1997, Mitroff 2004, Pearson et Clair 1998, Weick 1988, Zaremba 2010), certains principes ont pu être mis à jour. Il reste que la longue liste des échecs de la communication de crise parfois prônés par les meilleurs consultants incite à une forte humilité envers le caractère qui reste embryonnaire de la recherche en communication de crise.

• Enfin, la communication sensible est un domaine où l’argument central forme souvent l’alibi d’une remise en cause plus profonde. En permanence, il y a ce que le sociologue Luc Boltanski nomme une « montée en généralité » . Le thème lié à l’acceptabilité renverra inéluctablement à une interrogation sur l’utilité sociale et les dégâts du progrès, la crise renverra à une remise en cause de la gouvernance de nos organisations et au modèle économique et social, le risque à un débat sur la fragilité de nos sociétés, la précaution et son coût, le rôle du progrès technique et la légitimité de l’expertise. A chaque fois, le thème lié à la communication (le risque des ondes magnétiques, l’expérimentation animale, le réchauffement climatique) est rapidement dépassé pour se diffuser dans un débat aux enjeux plus vastes.

2) Les principes de la communication d’acceptabilité

La communication sensible peut en outre être l’objet de principes communs à chacune de ses composantes. Ainsi, qu’il s’agisse de communication sur le risque, sur un thème sensible, sur l’acceptabilité ou sur la crise, les dix principes suivants peuvent être appliqués.

• L’anticipation. La communication sensible gagne son efficacité par une stratégie globale et réfléchie le plus en amont possible de son exécution.

• Avec. La communication sensible est une communication de relations publiques davantage qu’une communication corporate.

• L’alliance. S’agissant de thèmes sensibles aux yeux de l’opinion, l’organisation devra faciliter la prise de parole des relais d’opinion. En communication sur le risque, l’acceptabilité, le thème contesté ou la crise, la parole la plus crédible n’est pas originaire de l’organisation en cause.

• Les nuisances. Loin du discours de satisfaction, la communication sensible doit reconnaître les impacts négatifs que l’organisation occasionne. Outre une élémentaire marque de respect de l’opinion, c’est également un paramètre de performance de la communication.

• Le ciblage. La communication sensible doit dépasser la vision simplificatrice du traitement de l’opinion publique pour se concentrer sur les cibles prioritaires et en l’occurrence souvent décisionnelles.

• L’occupation du terrain. Le risque, le débat polémique, l’acceptabilité et la crise sont des domaines où la temporalité est majeure. Il est donc nécessaire de prévoir une communication de long terme et une présence argumentaire constante.

• La preuve. Justement parce le terrain est contesté, l’ensemble du discours de l’organisation doit en permanence reposer sur des éléments justificatifs.

• Le symbole. La communication sensible accorde une place majeure à la symbolique. Sur des thèmes à potentialité polémique forte, l’organisation sait que la perception compte autant que l’action et pour ne prendre qu’un exemple, le souvenir que nous avons de Tchernobyl réside dans le souvenir qu’on nous aurait dit que le nuage radioactif s’était arrêté à la frontière. L’organisation devra donc démontrer une attitude, un comportement basé sur l’ouverture et la transparence.

• L’accessibilité du discours. La communication sensible est par nature « technique », elle évolue dans un langage élaboré et doit donc viser en permanence la vulgarisation faute de pouvoir être réellement compréhensible.

• La proximité. C’est au plus proche de ses interlocuteurs que la communication sensible évolue, tout discours effectué par l’utilisation de médias unilatéraux est inefficace. La crédibilité se gagne par la proximité.

Un nouveau type de communication est en émergence. Incluant la communication sur les risques, les thèmes sensibles, l’acceptabilité et la crise, il rencontre également à sa périphérie des communications plus traditionnelles, comme la communication financière, ou d’apparence plus conventionnelle comme la communication environnementale. Mais dans ces deux cas, l’hyper sensibilité est présente et il suffit de constater la volatilité boursière, suite à l’annonce de micro événements, ou d’observer l’effet boomerang de la communication environnementale pour se convaincre que la communication sensible ne peut faire l’objet d’une définition trop rigide dans l’intégration de ses composantes. Elle traduit l’évolution vers une nouvelle approche de la communication sur les frontières entre disciplines tendant à se réduire au profit d’une approche plus globale et plus flexible.

PDF La communication sensible, nouvelle discipline

Thierry Libaert Professeur à l’Université catholique de Louvain
Maître de conférences à Sciences Po Paris
Directeur Scientifique de l'OIC

 

Thierry Libaert.

 

 

©  Tous droits réservés

 

 

Magazine de la communication de crise et sensible.
www.communication-sensible.com

 

Print  

 


 

 

Antropia - Moteur de recherche documentaire sur les sciences de l'information et de la communication Rechercher avec antropia

Communication financière de crise
n°24, février 2017
Télécharger le magazine n°24 - pdf - 29 pages,
ISSN 2266-6575
 


 

L'observatoire en campagne
Magazine éphémère  "L'Observatoire en campagne", dédié à l'analyse de la présidentielle 2017 en France
ISSN 2266-6575
observatoireencampagne.com
 



 

Prospective :
Horizon 2020
Numéro spécial 15 ans
n°23

Téléchargez le magazine n°23
60 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575
 

Actualité


Partenariat Recherche et développement

Annonce -
L'OIC et Heiderich Consultants collaborent sur 7 thèmes stratégiques en gestion et communication de crise
En savoir plus :
Le communiqué

research.heiderich.fr
 

Maroc.Communication - Conférence le 12 mai 2017 et formation de Didier Heiderich les 13 et 14 mai 2017, Hôtel Kenzy Tower - Casablanca "Communication sensible et gestion des crises, stratégies et techniques" Information et inscription


 

France.Politique - Didier Heiderich était l'invité de Public Sénat dans l'émission "Déshabillons-les" du 4/03/17 sur la communication politique de crise - Voir

 

France.Santé - Retrouvez la vidéo de la conférence de Didier Heiderich au GRAPH sur "La vérité" - Vidéo
Téléchargez les Diapositives "Mensonges et vérité" (pdf)

 

France.Presse - Interview de Didier Heiderich sur la communication sensible d'UBER, 23/12/16 - Lire

 

France.Presse - Interview de Natalie Maroun dans Les Echos Business sur la communication financière de crise "Affaire Vinci : comment limiter les risques ?", le 12/12/2016 - Lire

 

France.Conférence - Conférence de Natalie Maroun sur la gestion des crises internationales à l'IHEDN, 6 décembre 2016

 

Suisse.Conférence - Didier Heiderich donnera une conférence sur les relations publiques de crise auprès des communicateurs et des élus de la Ville de Genève au Palais Eynard , novembre 2016

 

France.Justice - Didier Heiderich invité de la direction de la communication du Ministère de la Justice à participer à une table ronde sur la communication judiciaire et réseaux sociaux lors d'attentats auprès des magistrats délégués à la communication (MDC). Cette table ronde sera l'occasion d'un retour d’expérience : La communication de crise face au risque d’attentat par Agnès Thibault-Lecuivre, Vice-procureur, Chargée de mission presse communication et international, Cabinet du procureur de la République de Paris. 21 novembre 2016


France.Communication. Sortie du livre "La communication environnementale" (CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès), sous la direction de Thierry Libaert, novembre 2016


France.Politique - Analyse de la communication politique de crise par Natalie Maroun dans le magazine ComPol, 20/10/16


France.Agriculture - Didier Heiderich invité du Syrpa le 27/09/16 pour intervenir sur le thème "Se préparer à gérer les crises, retour d’expérience d’acteurs" - information

 

Article.Communication - "Communication de crise : priorité à l’interne", article de Didier Heiderich dans HARVARD BUSINESS REVIEW, aout 2016 - Lire

 

Chine.Sécurité Civile - Organisation  d'un programme de transfert de compétences en gestion de crise pour les autorités et l'ENA Chinois. Une collaboration Heiderich Consultants et l'Observatoire International des Crises, août 2016
 

Suisse.Radio - Didier Heiderich, invité principal de la matinale de la Radio Télévision Suisse pour analyser le risque et sa perception, le 2 juin 2016 - Lire

 

France.Politique - Didier Heiderich invité de l'émission d'analyse politique de Public Sénat "Déshabillons-les !" du samedi 9 juillet 2016 - Extrait

 

Conférence. France.Santé - Didier Heiderich interviendra le 12 mars 2016 dans le séminaire du GRAPH sur "La vérité"
Programme

 

R&D. France - L'OIC s'associe au groupe de travail de l'ANVIE sur "Fait religieux, identités et diversité" sur la communication interne et religion. 2016
L'ANVIE

 

Lille. Conférence - Natalie Maroun intervient à la conférence annuelle de Sciences Po Lille sur la mise en scène de la transparence, le 24 novembre 2015

 

Documentaire - Témoignages de Natalie Maroun et Didier Heiderich dans le film "Même pas peur" réalisé par Ana Dumitrescu, octobre 2015
Fiche Allo Ciné

 

Livre. Parution du livre « Les nouvelles luttes sociales et environnementales » par Thierry Libaert et Jean Marie Pierlot, aux editions Vuibert, septembre 2015

 

France. Etat/collectivités - "La communication de crise. Réflexions théoriques et retours d’expériences", conférence inaugurale de Natalie Maroun à l'INET le 17 septembre 2015 de 2 jours de travaux sur la gestion de crise sous l'égide du CNFPT à Strasbourg. Cette conférence de Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France.

 

Presse - Interview de Natalie Maroun dans la matinale de la Radio Suisse Romande "Comment gère-t-on un scandale international ?" - Ecouter

 

Livre - "La communication d'entreprise", Philippe Morel. Participation de Didier Heiderich

 

Presse - Interview de Didier Heiderich dans Challenges pour l'article "Les chiens de garde qui font peur", juin 2015, sur les relations sensibles et la médiation entre groupes internationaux et associations

 

Crisis Management - Natalie Maroun will speak about "Post-crisis and post-conflict management", ENA (Ecole nationale d'administration), Master « Public governance and international relations » « Global governance and international challenges», 2015.

 

R&D International - Report "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events". This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. 2015
Download the report

 

Recherche - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile
Première réunion du nouveau comité scientifique auquel Didier Heiderich appartient au sein du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile (CERISC) de l’ENSOSP, 13 février 2015

 

Conférence - L’Association des Agences de Voyages de Casablanca organise le jeudi 22 janvier 2015 à Casablanca, un Forum sous le thème « Communication & le Tourisme, Enjeux & Perspectives », conférence de Didier Heiderich.

 

Colloque  - "Médias Sociaux en Gestion d'Urgence (MSGU)"  à l'ENSOSP le 27/11/14, avec l'intervention de Didier Heiderich
 

Workshop - Natalie Maroun participera au workshop  "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events" à Oslo les 2 et 3 octobre 14,  organisé par l'Asia-Europe Foundation (ASEF) et le Research Concil of Norway (RCN) - Programme

 

Conférence - Deloitte et l'OIC animeront l'atelier "La gestion de crise - rôle de l'audit interne" le 3 octobre 2014, dans la conférence annuelle de l'IFACI - Programme

 

Conférence Internationale - Didier Heiderich et Natalie Maroun donneront une conférence à Chypre le 9 mai pour la journée de l'Europe sur le thème de la "Reconstruction post-crise"
 


"El Watan"
Interview de Didier Heiderich sur la communication politique de crise à la veille des élections, 16 avril 2014 - Lire
 

Ministère des Affaires Etrangères
Le Programme d’invitation des personnalités d’avenir du Ministère des Affaires étrangères (MAE) invite chaque année des personnalités étrangères promises à une position d’influence dans leur pays. Dans ce programme, le MAE a souhaité que Mme Deniz BIRINCI. Secrétaire générale adjointe du Parti social-démocrate chypriote-turc, nous rencontre pour un échange sur la communication politique, institutionnelle et en particulier la communication de crise. Avril 2014
 

 

Gazeta Wyborcza (Pologne)
Interview de Natalie Maroun sur la communication politique de crise
"Pan Budyń chce pokazać Francuzom lwi pazur [Jaką przemianę chce przejść prezydent Francji?]"(15 avril 2014) - Lire
 

 

Agefi Magazine (Suisse)
Le "Social licence to operate
", article de Didier Heiderich et Farner Consulting, mars 2014 (Pdf) - Lire

 

Le Soir (Belgique)
Communication de crise: hors les réseaux sociaux point de salut ?
article de Thierry Libaert et Christophe Roux-Dufort
Lire

 

R&D - "Réinventer la communication de crise"
Projet ADFINITAS, 2013-2014
L'OIC travaille sur l'après communication de crise et les relations publiques de crise en partenariat avec des acteurs privés.


A lire sur le sujet :
Article - "La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise !"
Par Didier Heiderich et Natalie Maroun,
Publié par l'Observatoire géostratégique de l'information (page 2), 2013, Lire

 

Les relations publiques de crise. Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014. Synthèse des travaux de l'Observatoire International des Crises en relations publiques de crise, principes et méthodes. PDF, 18 pages - Télécharger

 

 

Formation à la gestion de crise

Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Eligible au DIF
Information

 

Formation
Communication de crise

Formation à la communication de crise et au média training de crise
Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Information
 


Formation intra en gestion et communication de crise :
Information

Formation interministérielle en communication de crise :
Information
 


 

 




Marque déposée

Rappel :
Observatoire International des Crises
est également une marque déposée.
 

Observatoire International des Crises
 

 

 

 Également sur le magazine

publications sur la communication crise communication sensible communication stratégique

Publications
Retrouvez au format papier numérique sur nos publications.

| Nos Publications
 

 Partenaires

 

Heiderich
Conseil en communication de crise et Gestion de crise

 

 

Outils professionnels

Documents opérationnels
 l'espace Business Class


Découvrir l'espace business class


 

 

 

Permissions | Informations sur le copyright | Aide

Un problème ? Un bug ? Un lien brisé ? Signalez-le. Merci.
Le magazine de la communication de crise et sensible  (c) 2017
Le magazine | Articles | PublicationsOutils de communication et de managementFormation  |
 Mémoires | Contacts | Press room | |  

Index thématique des articles et publications
Communication de crise
| Gestion de crise | Société, sociologie et crises | Cybercrises et Intelligence stratégique |  Tous les articles

Le magazine de la communication de crise et sensible
Editeur : Observatoire International des Crises

Déclaration CNIL n° 730674 -  Indicatif éditeur 2-916429

MOTS CLES - LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET SENSIBLE TRAITE DES SUJETS SUIVANTS :

Ce Magazine sur la communication est édité par l'Observatoire International des Crises
 

 

Vous êtes sur
Le magazine de la communication de crise et sensible - ISSN 2266-6575




Informations sur le copyright