Le magazine de la communication de crise, sensible et de la gestion de crise édité par l'Observatoire International des Crises - OIC

Le Magazine de référence en communication de crise, gestion de  crise et communication sensible depuis 2000

Observatoire International des Crises - OIC   | Accueil | Espace Presse | A propos de l'OIC | Vie privée  Issues management & crisis communication review
Si vous avez marqué des pages sur la communication de crise, vous les retrouvez ici.Vous permet de marquer cette page pour vous en souvenir lors de votre prochaine visite sur CCCVous permet d'envoyer une page sur la communication de crise vers un autre site Web
 

Accueil
 

Le magazine


Articles


Publications


Espace presse

 

Flux RSS de la communication et gestion de crise
Flux RSS

 

 ISSN 2266-6575

 


 

 



 

 



 Site web de l'Observatoire International des CriseCommunication de crise - gestion de crise - communication stratégique - magazine
Mercredi 26 Septembre 2018  - Le Magazine de la Communication de Crise et Sensible
Vous pouvez librement réaliser un lien vers cette page depuis votre site.

ARTICLES
accueil > Tous les articles > Article 0232
 Affaire DSK paradigme de l’effet de sidération


ISBN
2-916429-24-7

A lire également :
Le magazine de la communication de crise et sensible
Vol 19 - pdf - 40 pages - 3,5 Mo
(gratuit)
   
Envoyer cet article

>

Rédigez un article

   
   
 

Affaire DSK paradigme de l’effet de sidération

Par Didier Heiderich, mise à jour du 23 mai

PDF Affaire DSK paradigme de l’effet de sidération

A l’heure où ces lignes sont écrites aucune conclusion judiciaire ne peut être tirée sur l’affaire Dominique Strauss-Kahn. Il est cependant intéressant de se pencher sur cette crise.

L’effet de sidération et biais cognitifs

Tout le monde a évoqué « l’effet » de sidération provoqué par l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn qualifiée d’inimaginable, d’impensable. Le propre des crises, c’est précisément d’ouvrir des fenêtres sur un réel « inimaginable », un réel insoluble dans notre perception de la réalité. Les premières heures – et parfois les premiers jours d’une crise – sont faits d’un agencement d’émotions dites « primaires » (tristesse, dégoût, peur, colère, surprise, mépris,…). Le problème des émotions primaires, c’est que leur puissance vient tromper le raisonnement et que par atavisme, elles sont contagieuses. L’effet de sidération ajoute à l’émotion l’impossibilité d’imaginer qu’un tel événement n’a pas pu avoir lieu, voire de produire un refus de l’événement.

Dans le même temps, le flux d’informations inhabituelles et ses vacances, conjugués à l’émotion produit des interrogations qui conduisent à des hypothèses – voire même de variations sensibles des hypothèses – qui se construisent sur la base d’informations tronquées, surestimées, sous-estimées, vraies ou fausses. Et il existe quatre biais cognitifs majeurs qui interdisent de penser « juste » dans la sidération :

- L’information corroborée : une information distante vient corroborer une hypothèse jusqu’à en faire une vérité : « DSK a un rapport dominant avec les femmes, donc il a pu commettre ce geste » ou encore « une autre accusation - non prouvée - pèse sur lui, donc il est coupable » ou « un personnage de cette ampleur est à ce point en décalage avec les faits donc cette accusation est mensongère ou le fruit d’un complot ».

- Le micro stimulus exacerbé : en l’absence d’informations, chaque signe est exacerbé et favorise une thèse plutôt qu’une autre sans que ces informations aient une réelle valeur : « il a des menottes, donc il est coupable », « il a mangé au restaurant après être sorti de l’hôtel, donc il est innocent ».

- La sur interprétation : on trouve ici ou là des analyses erronées en raison de la représentation émotionnelle de l’événement. Par exemple, à l’heure qu’il est, pour certains, c’est l’image de la France qui est ternie sans qu’aucun critère objectif vienne appuyer cette thèse, ni même de conclusions sur les impacts potentiels de cette « mauvaise image de la France. »

- Le refus de la crise et les réflexes de survie : cette crise, brutale pendant toute la première semaine, a provoqué des réflexes de survie caractérisés par des paroles pour le moins déplacées, à l’exemple du scandaleux « troussage de domestique » évoqué par Jean-François Kahn et du non moins terrible « il n’y a pas mort d’homme » de Jack Lang. Ces réflexes sont destinés à protéger nos croyances et nos consciences bousculées par l’événement.

Rumeurs

Ainsi, il est intéressant de voir à quel point l’absence d’informations autres que quelques points factuels (heures, arrestation, déferrement,…) est compensée par l’image. Faute de comprendre la situation, les images se substituent à l’information pour couvrir la toile de l’imaginaire. Or, l’imaginaire permet à la rumeur de s’installer. Ainsi, très rapidement Marine Le Pen a occupé l’espace médiatique dans l’objectif clairement avoué de faire la promotion de la rumeur et de détruire la réputation de DSK. Il est assez curieux d’ailleurs que dans la vacuité, ces « révélations » se soient propagées dans la presse qui accepte en toute conscience de relayer ces propos : ici aussi, la vitesse de l’information joue un rôle, elle exige de l’immédiat quitte à perdre tout discernement. Une simple lecture des propos tenus par la candidate d’extrême-droite permet pourtant de vérifier que l’on pouvait mettre le nom de n’importe qui à la place de celui de DSK sans en changer une ligne. Je n’évoquerais pas les propos tenus par Bernard Debré : totalement irrationnels, il serait hasardeux de les lier à une quelconque stratégie politique.

Dans les jours qui ont suivi, la rumeur a enflé. Il faut comprendre que l’on trouve l’ensemble des ingrédients qui la compose dans l’affaire DSK :

- L’émotion, sur laquelle nous ne reviendrons pas, sauf à dire que sans image, celle-ci aurait un impact limité.

- Le besoin de comprendre : si les actes reprochés à DSK ont bien eu lieu, pour l’opinion, ils ne peuvent être que l’aboutissement d’un processus commencé il y a longtemps. Ainsi, le moindre témoignage sonne comme une « vérité », par exemple, la multiplication des propos de femmes qui disent dans le passé avoir reçu pour conseil d’éviter de se retrouver seule avec DSK. Cependant, même sincères, ces témoignages sont fragiles : entre plaisanteries et consignes formelles, il y a le même écart qu’entre séduction et risque d’agression et ils sont exacerbés par l’émotion.

- Le secret : « le secret confère à son détenteur une position d’exception et opère une forme d’attraction (…) le caractère secret, étendant son ombre sur tout ce qui est profond et significatif, engendre cette erreur typique : le mystérieux est important et essentiel » écrivait Georg Simmel en 1908. Ici certains journalistes et politiciens jouent un double rôle, celui qui leur confère du pouvoir d’influence « moi je savais » et celui qui permet de donner du crédit à la rumeur. Ainsi les « on » se sont multipliés, « on savait », « on pouvait s’en douter », « on ne pouvait pas le dire » ou l’impérieux «on aurait du le dire » cultivent dans les esprits l’existence d’un secret de famille politico-médiatique bien gardé, sans qu’aucune preuve ne vienne étayer ces non-dits à l’exception de la multiplication de ces témoignages informels qui crée la préemption de culpabilité.

- L’argument d’autorité : le fait que les rumeurs soient relayées par des personnages connus (par exemple Laurent Ruquier) ou supposés connus et à qui on attribue une autorité naturelle, par exemple un journaliste, vient crédibiliser une thèse plutôt qu’une autre.

De l’image à l’imaginaire dans la construction des analyses

La situation est complexe en raison de la proximité des élections présidentielles, du rôle de DSK au FMI et nombre d’analyses sont réalisées dans la hâte. Ainsi et de façon brutale, DSK est imaginé hors des systèmes, avec un FMI dont il serait le seul maître devenu incapable de continuer à impulser sa ligne politique ou encore un PS devenu orphelin et en incapacité de proposer un candidat crédible aux présidentielles de 2012. Ainsi les aspects systémiques des organisations sont gommés au profit d’une incarnation incandescente du FMI et du PS : l’émotion simplifie les situations et les arguments de complexité sont rejetés sous l’effet de la sidération, des impossibles se font jours là où en situation calme, ils seraient largement consentis.

Les féministes vont également rebondir sur cette crise pour dénoncer le sexisme de la société française, faisant ainsi porter la faute des premiers commentaires oublieux de la victime sur une culpabilité collective et culturelle des français. Cette analyse est étayée par la pondération des commentaires en faveur de DSK et de la présomption d’innocence au dépend de la victime présumée. Ici aussi se construit un imaginaire fondé sur l’homme latin et macho, le français arriéré et bestial dans la façon dont il pense la sexualité. Il semble pourtant que nous sommes plutôt dans une configuration qui peut rappeler le coup de tête donné par Zidane à Materazzi lors de la finale de la coupe du monde de football en 2007 : il semblait à tous que la victime devait être coupable d’une faute tellement ignoble que Zidane n’avait d’autre choix que de l’agresser violement. Il en va de cette logique pour DSK. Car Dominique Strauss-Kahn était le préféré des Français dans les sondages, promis à un destin présidentiel, à la réputation internationale et donc incapable d’un geste qui peut le briser jusqu’à la fin de ses jours à moins d’y avoir été contraint par un quelconque complot… Sans oublier que le flot des images d’un DSK en position de faiblesse, épuisé, mal rasé ouvrait le champ de la compassion alors que la plaignante est invisible et finalement désincarnée et virtuelle. Il réside cependant une vraie question qui ne tient pas du sexisme mais de la protection des puissants : est-ce que la même chose qui se produirait en France permettrait la mise en examen d’un personnage aussi important ? Celle-ci mérite d’être posée, tout comme mérite d’être dénoncés les propos de JF Kahn et de Marine Le Pen.

L’épuisement de l’émotion va permettre l’analyse

Pendant toute la première semaine de cette crise, chacun a pu constater que l’information tournait en une boucle folle : mêmes images, mêmes réactions, même attentes et mêmes plaisanteries parfois indécentes sur internet. Mais à l’exception de l’événement déclencheur de la crise (arrestation), de l’emprisonnement de DSK avant son inculpation, son placement en résidence et sa démission du FMI, peu d’événements autres que prévisibles sont venus apporter du nouveau. Ainsi, un signe de la main d’Anne Sinclair (épouse de DSK), le petit déjeuner de DSK à la prison, le numéro de la chambre d’hôtel, se sont mutés en informations capitales dans des médias enclins au commentaire qui n’est ni à confondre avec l’information, ni même avec l’analyse : même France Inter et la pourtant expérimentée Pascale Clark ont fini par ne plus « éditorialiser » pour demander avec insistance à l’acteur Vincent Lindon son opinion malgré la résistance de ce dernier. Ne parlons pas des pièges dans lesquels la presse est tombée, à l’exemple du « frère de la victime » qui donnait des conférences de presse largement rediffusées alors qu’il s’agissait d’un affabulateur. Faute d’information, tout devient information, commentaires et faits se mélangent, l’irrationnel fait figure d’événement : la presse ne sort décidément pas grandie de cette affaire.

Et après une semaine de bouillonnement médiatique, arrive l’épuisement, une fatigue de l’événement, un besoin d’apaisement. Nous entrons maintenant dans une phase où la source émotionnelle initiale s’assèche et à moins d’une nouvelle révélation rapide et conséquente, la raison va pouvoir prendre ses droits sur l’effet de sidération et l’émotion. Ainsi, les autres actualités vont reprendre place pour laisser une phase de questionnement plus profonde s’installer, la procédure judicaire dans sa marche qui ne correspond pas au temps médiatique, aussi.

Ce déchaînement va nous paraître petit à petit étrange, la vie va regarder ailleurs et nous rappeler que l’actualité, ça n'existe pas en soi, que c’est chacun de nous à chaque instant dans nos regards, nos gestes, nos mots, nos rêves, nos souffrances et nos bonheurs. Déjà à cette heure, l’affaire DSK est en train d’être recouverte des cendres du lointain volcan Grimsvoetn.

DH

A propos de l’auteur :

Didier Heiderich est Ingénieur CESI, président de l’Observatoire International des Crises et fondateur du Magazine de la Communication de Crise et Sensible. Il forme et accompagne depuis plus de dix ans les entreprises et institutions en situation de crise, en France et à l’étranger. Il enseigne au niveau Master dans plusieurs grandes écoles et universités. Il a publié de nombreux articles et a participé à de nombreux ouvrages de référence. Son dernier livre « Plan de gestion de crise », Dunod, octobre 2010 http://www.didierheiderich.com

DH

A propos de l’auteur :

Didier Heiderich est Ingénieur CESI, président de l’Observatoire International des Crises et fondateur du Magazine de la Communication de Crise et Sensible.
Il forme et accompagne depuis plus de dix ans les entreprises et institutions en situation de crise, en France et à l’étranger.
Il enseigne au niveau Master dans plusieurs grandes écoles et universités. Il a publié de nombreux articles et a participé à de nombreux ouvrages de référence. Son dernier livre « Plan de gestion de crise », Dunod, octobre 2010

Pour en savoir plus sur l’auteur : http://www.didierheiderich.com 


 

 

 

Affaire DSK paradigme de l’effet de sidération

 

 

 

 

 

©  Tous droits réservés

 

 

Magazine de la communication de crise et sensible.
www.communication-sensible.com

 

Print  

 


 

 

Antropia - Moteur de recherche documentaire sur les sciences de l'information et de la communication Rechercher avec antropia

Cahier thématique n°1
Les crashs aériens, retours d’expérience et bonnes pratiques
n°1Juin 2018
Télécharger le Cahier thématique n°1 - pdf - 28 pages,
ISSN 2266-6575

 

Communication financière de crise
n°24, février 2017
Télécharger le magazine n°24 - pdf - 29 pages,
ISSN 2266-6575
 


 

L'observatoire en campagne
Magazine éphémère  "L'Observatoire en campagne", dédié à l'analyse de la présidentielle 2017 en France
ISSN 2266-6575
observatoireencampagne.com
 



Prospective :
Horizon 2020
Numéro spécial 15 ans
n°23

Téléchargez le magazine n°23
60 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575
 

Actualité


Partenariat Recherche et développement

Annonce -
L'OIC et Heiderich Consultants collaborent sur 7 thèmes stratégiques en gestion et communication de crise
En savoir plus :
Le communiqué

research.heiderich.fr

Maroc.Conférence - Conférence de Didier Heiderich sur la gestion et la communication de crise face au boycott à l'invitation d' APD Maroc. 28 juin 2018

 

France.Santé - Natalie Maroun interviendra sur la communication de crise dans la journée "Gestion de crise" le 24 mai 2018 à Paris,  organisée par le Groupement Hospitalier de la Mutualité Française (GHMF), Générations Mutualistes (GM) et le réseau national des centres de santé (RNCSM). 2018

 

Coorganisation du Cyber-day , le 6 juin 2018 à Paris : la gouvernance des cyber-attaques : membre du comité scientifique et animation de la session"Cyber-attaques et gestion de crise"
En savoir plus

 

Belgique.Communication -  "Liège: Comvision, un colloque où on se demande comment réinstaurer la confiance dans les communicants", avec l'intervention de Didier Heiderich, novembre 2017 - Lire

 

Koweït.Ena - Natalie Maroun réalisera une conférence le 25 septembre 2017 sur le thème de l’identification d’une situation de crise lors d'une visite d'étude de 12 hauts fonctionnaires de la Civil Service Commission (CSC) du Koweït (pour le département Afrique et Moyen-Orient de l'ENA )

 

France.TourismeDidier Heiderich participera le 25 septembre 2017 à une table ronde avec Mme Annick Girardin, Ministre des Outre-mer et M. ChristianiMantei, directeur général d’Atout France sur la reconstruction d’image post-catastrophe (suite aux ouragans) dans le cadre des Assises du Tourisme Outre-Mer

 

France.Evénement - L'observatoire International des Crises partenaire de "Influence Day" qui se déroulera le 14/09/17 à Paris. Interventions de Natalie Maroun  - influence-day


 

France.R&D - Article de fond « La mise en récit des exercices de crise » rédigé par Natalie Maroun et Didier Heiderich dans La LIREC, lettre d’information de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Juillet 2017 – Télécharger


 

Etude.Communication - Parution dans la revue de la Communication Publique « Parole Publique » d’un dossier sur « L’enjeu environnemental: une communication-action complexe ». Article introductif de Thierry Libaert« Communication et environnement: partie liée ». Page 50 et 51. N° 16. Juin 2017.

 
 

France.Aviation - Conférence « Les compagnies aériennes face à l’accident », intervention de Didier Heiderich la communication de crise, 9 juin 2017

 

 

Maroc.Communication - Conférence le 12 mai 2017 et formation de Didier Heiderich les 13 et 14 mai 2017, Hôtel Kenzy Tower - Casablanca "Communication sensible et gestion des crises, stratégies et techniques" Information et inscription


 

France.Politique - Didier Heiderich était l'invité de Public Sénat dans l'émission "Déshabillons-les" du 4/03/17 sur la communication politique de crise - Voir

 

France.Presse - Interview de Natalie Maroun dans Les Echos Business sur la communication financière de crise "Affaire Vinci : comment limiter les risques ?", le 12/12/2016 - Lire

 

France.Santé - Retrouvez la vidéo de la conférence de Didier Heiderich au GRAPH sur "La vérité" - Vidéo
Téléchargez les Diapositives "Mensonges et vérité" (pdf)

 

France.Presse - Interview de Didier Heiderich sur la communication sensible d'UBER, 23/12/16 - Lire

 

France.Conférence - Conférence de Natalie Maroun sur la gestion des crises internationales à l'IHEDN, 6 décembre 2016

 

Suisse.Conférence - Didier Heiderich donnera une conférence sur les relations publiques de crise auprès des communicateurs et des élus de la Ville de Genève au Palais Eynard , novembre 2016

 

France.Justice - Didier Heiderich invité de la direction de la communication du Ministère de la Justice à participer à une table ronde sur la communication judiciaire et réseaux sociaux lors d'attentats auprès des magistrats délégués à la communication (MDC). Cette table ronde sera l'occasion d'un retour d’expérience : La communication de crise face au risque d’attentat par Agnès Thibault-Lecuivre, Vice-procureur, Chargée de mission presse communication et international, Cabinet du procureur de la République de Paris. 21 novembre 2016


France.Communication. Sortie du livre "La communication environnementale" (CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès), sous la direction de Thierry Libaert, novembre 2016


France.Politique - Analyse de la communication politique de crise par Natalie Maroun dans le magazine ComPol, 20/10/16


France.Agriculture - Didier Heiderich invité du Syrpa le 27/09/16 pour intervenir sur le thème "Se préparer à gérer les crises, retour d’expérience d’acteurs"

 

Article.Communication - "Communication de crise : priorité à l’interne", article de Didier Heiderich dans HARVARD BUSINESS REVIEW, aout 2016 - Lire

 

Chine.Sécurité Civile - Organisation  d'un programme de transfert de compétences en gestion de crise pour les autorités et l'ENA Chinois. Une collaboration Heiderich Consultants et l'Observatoire International des Crises, août 2016
 

Suisse.Radio - Didier Heiderich, invité principal de la matinale de la Radio Télévision Suisse pour analyser le risque et sa perception, le 2 juin 2016 - Lire

 

France.Politique - Didier Heiderich invité de l'émission d'analyse politique de Public Sénat "Déshabillons-les !" du samedi 9 juillet 2016 - Extrait

 

Conférence. France.Santé - Didier Heiderich interviendra le 12 mars 2016 dans le séminaire du GRAPH sur "La vérité"
Programme

 

R&D. France - L'OIC s'associe au groupe de travail de l'ANVIE sur "Fait religieux, identités et diversité" sur la communication interne et religion. 2016
L'ANVIE

 

Lille. Conférence - Natalie Maroun intervient à la conférence annuelle de Sciences Po Lille sur la mise en scène de la transparence, le 24 novembre 2015

 

Documentaire - Témoignages de Natalie Maroun et Didier Heiderich dans le film "Même pas peur" réalisé par Ana Dumitrescu, octobre 2015
Fiche Allo Ciné

 

Livre. Parution du livre « Les nouvelles luttes sociales et environnementales » par Thierry Libaert et Jean Marie Pierlot, aux editions Vuibert, septembre 2015

 

France. Etat/collectivités - "La communication de crise. Réflexions théoriques et retours d’expériences", conférence inaugurale de Natalie Maroun à l'INET le 17 septembre 2015 de 2 jours de travaux sur la gestion de crise sous l'égide du CNFPT à Strasbourg. Cette conférence de Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France.

 

Presse - Interview de Natalie Maroun dans la matinale de la Radio Suisse Romande "Comment gère-t-on un scandale international ?" - Ecouter

 

Livre - "La communication d'entreprise", Philippe Morel. Participation de Didier Heiderich

 

Presse - Interview de Didier Heiderich dans Challenges pour l'article "Les chiens de garde qui font peur", juin 2015, sur les relations sensibles et la médiation entre groupes internationaux et associations

 

Crisis Management - Natalie Maroun will speak about "Post-crisis and post-conflict management", ENA (Ecole nationale d'administration), Master « Public governance and international relations » « Global governance and international challenges», 2015.

 

R&D International - Report "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events". This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. 2015
Download the report

 

Recherche - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile
Première réunion du nouveau comité scientifique auquel Didier Heiderich appartient au sein du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile (CERISC) de l’ENSOSP, 13 février 2015

 

Conférence - L’Association des Agences de Voyages de Casablanca organise le jeudi 22 janvier 2015 à Casablanca, un Forum sous le thème « Communication & le Tourisme, Enjeux & Perspectives », conférence de Didier Heiderich.

 

Colloque  - "Médias Sociaux en Gestion d'Urgence (MSGU)"  à l'ENSOSP le 27/11/14, avec l'intervention de Didier Heiderich
 

Workshop - Natalie Maroun participera au workshop  "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events" à Oslo les 2 et 3 octobre 14,  organisé par l'Asia-Europe Foundation (ASEF) et le Research Concil of Norway (RCN) - Programme

 

Conférence - Deloitte et l'OIC animeront l'atelier "La gestion de crise - rôle de l'audit interne" le 3 octobre 2014, dans la conférence annuelle de l'IFACI

 

Conférence Internationale - Didier Heiderich et Natalie Maroun donneront une conférence à Chypre le 9 mai pour la journée de l'Europe sur le thème de la "Reconstruction post-crise"
 


"El Watan"
Interview de Didier Heiderich sur la communication politique de crise à la veille des élections, 16 avril 2014 - Lire
 

Ministère des Affaires Etrangères
Le Programme d’invitation des personnalités d’avenir du Ministère des Affaires étrangères (MAE) invite chaque année des personnalités étrangères promises à une position d’influence dans leur pays. Dans ce programme, le MAE a souhaité que Mme Deniz BIRINCI. Secrétaire générale adjointe du Parti social-démocrate chypriote-turc, nous rencontre pour un échange sur la communication politique, institutionnelle et en particulier la communication de crise. Avril 2014
 

 

Gazeta Wyborcza (Pologne)
Interview de Natalie Maroun sur la communication politique de crise
"Pan Budyń chce pokazać Francuzom lwi pazur [Jaką przemianę chce przejść prezydent Francji?]"(15 avril 2014) - Lire
 

 

Agefi Magazine (Suisse)
Le "Social licence to operate
", article de Didier Heiderich et Farner Consulting, mars 2014 (Pdf) - Lire

 

Le Soir (Belgique)
Communication de crise: hors les réseaux sociaux point de salut ?
article de Thierry Libaert et Christophe Roux-Dufort
Lire

 

R&D - "Réinventer la communication de crise"
Projet ADFINITAS, 2013-2014
L'OIC travaille sur l'après communication de crise et les relations publiques de crise en partenariat avec des acteurs privés.


A lire sur le sujet :
Article - "La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise !"
Par Didier Heiderich et Natalie Maroun,
Publié par l'Observatoire géostratégique de l'information (page 2), 2013, Lire

 

Les relations publiques de crise. Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014. Synthèse des travaux de l'Observatoire International des Crises en relations publiques de crise, principes et méthodes. PDF, 18 pages - Télécharger

 

 

Formation à la gestion de crise

Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Eligible au DIF
Information

 

Formation
Communication de crise

Formation à la communication de crise et au média training de crise
Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Information
 


Formation intra en gestion et communication de crise :
Information

Formation interministérielle en communication de crise :
Information
 


 

 




Marque déposée

Rappel :
Observatoire International des Crises
est également une marque déposée.
 

Observatoire International des Crises
 

 

 

 Également sur le magazine

publications sur la communication crise communication sensible communication stratégique

Publications
Retrouvez au format papier numérique sur nos publications.

| Nos Publications
 

 Partenaires

 

Heiderich
Conseil en communication de crise et Gestion de crise

 

 


 

 

 

Permissions | Informations sur le copyright | Aide

Un problème ? Un bug ? Un lien brisé ? Signalez-le. Merci.
Le magazine de la communication de crise et sensible  (c) 2018
Le magazine | Articles | PublicationsOutils de communication et de managementFormation  |
 Mémoires | Contacts | Press room | |  

Index thématique des articles et publications
Communication de crise
| Gestion de crise | Société, sociologie et crises | Cybercrises et Intelligence stratégique |  Tous les articles

Le magazine de la communication de crise et sensible
Editeur : Observatoire International des Crises

Déclaration CNIL n° 730674 -  Indicatif éditeur 2-916429

MOTS CLES - LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET SENSIBLE TRAITE DES SUJETS SUIVANTS :

Ce Magazine sur la communication est édité par l'Observatoire International des Crises
 

 

Vous êtes sur
Le magazine de la communication de crise et sensible - ISSN 2266-6575




Informations sur le copyright