Le magazine de la communication de crise, sensible et de la gestion de crise édité par l'Observatoire International des Crises - OIC

Le Magazine de référence en communication de crise, gestion de  crise et communication sensible depuis 2000

Observatoire International des Crises - OIC   | Accueil | Espace Presse | A propos de l'OIC | Vie privée  Issues management & crisis communication review
Si vous avez marqué des pages sur la communication de crise, vous les retrouvez ici.Vous permet de marquer cette page pour vous en souvenir lors de votre prochaine visite sur CCCVous permet d'envoyer une page sur la communication de crise vers un autre site Web
 
Accueil

Le magazine

Articles

Espace business class

Publications

Vidéos

Espace presse
 

Flux RSS de la communication et gestion de crise
Flux RSS




 


 

 



 

 



 Site web de l'Observatoire International des CriseCommunication de crise - gestion de crise - communication stratégique - magazine
Samedi 22 Juillet 2017  - Le Magazine de la Communication de Crise et Sensible
Vous pouvez librement réaliser un lien vers cette page depuis votre site.

ARTICLES
accueil > Tous les articles > Article 0131
Crises et rumeurs : l’union secrète

Communication de crise - le magazine vol.11
ISBN
2-916429-01-08

Article paru dans :
Le magazine de la communication de crise et sensible
Vol 11 - pdf - 82 pages - 8,5 Mo
   
Envoyer cet article

>

Rédigez un article

   
Rumeurs
Crises et rumeurs : l’union secrète
Eric Sotto

 

Les situations de crise en entreprise peuvent être déclenchées ou amplifiées par les rumeurs. Ces rumeurs "alarmistes" ou "fatalistes" nuisent essentiellement aux ressources immatérielles de l'entreprise. Cependant malgré leur caractère incontrôlable, il est possible de leur donner un visage, de comprendre leur mode de circulation et d'envisager des actions préventives ou défensives.
C'est l'objet de cet article.

Thierry Libaert ainsi que Christophe Roux-Dufort précisent, d’après une étude menée en 1988 sur cent quatorze entreprises, que celles-ci avaient connu au moins deux situations de crise déclenchée ou amplifiée par les rumeurs dans les trois années précédant l’étude . Pour Allan J. Kimmel, la même entreprise peut être la cible de plusieurs rumeurs (processus “convergent”) et plusieurs entreprises peuvent être victimes d’une même rumeur (processus “divergent”), pas nécessairement en même temps .

Exemple de rumeur génératrice de crise : En 1981, des rumeurs prétendaient que la société Procter & Gamble bénéficiait de financements occultes orchestrés par des sectes sataniques, et que son logo faisait apparaître le chiffre 666 (dans les étoiles et les plis de la barbe du patriarche), c’est-à-dire celui de l’apocalypse. On constata par la suite une chute des ventes dans certaines régions des États-Unis.

Exemple de rumeur amplificatrice de crise : La rumeur de vers de terre dans les steaks hachés McDonald’s pour relever leur taux de protéines, circule au moment où l’enseigne fait face à une crise de confiance avec ses clients en 1999 (crise de la “vache folle”, médiatisation du leader José Bové, dénonciation de la mondialisation et du capitalisme sauvage).

La plupart des rumeurs qui atteignent les entreprises sont noires et nuisent essentiellement aux ressources immatérielles de l’entreprise par des atteintes à la réputation des managers ou des collaborateurs, à l’image de marque, à la notoriété de l'entreprise et entraînent une baisse de cotation des titres en Bourse, une diminution des ventes, un appel au boycott… Ces situations nécessitent des coûts importants en communication de crise, en campagne de publicité pour restaurer l’image, en logistique suite au retour de produits, en traitement téléphonique et gestion du courrier .

Oliviane Brodin élargit le sujet et précise que les marques les plus célèbres semblent concentrer sur leur nom une plus forte probabilité de rumeurs, ainsi que “les produits présentant des éléments de secret” (additif, colorant, composition, recette…) ou “nés de controverses scientifiques de technologies obscures ou mal comprises” (prothèses en silicone, aérosols, rayons ultraviolets, téflon cancérigène, épilepsie et jeux vidéos….) De plus, il faut compter avec les angoisses collectives du moment (paniques alimentaires, dangers pour la santé, risques environnementaux…).

Quant aux chercheurs Difonzo, Bordia et Rosnow , ils mettent en évidence les rumeurs circulant dans les entreprises, suite aux conflits et angoisses des collaborateurs (changement de direction, départ de manager, restructuration, OPA, fusion, acquisition, réduction d’effectif, délocalisation, erreur grave, scandale, procès…) et insistent sur les risques humains (baisse de motivation, perte d’efficacité, déstabilisation psychologique ou départ de collaborateurs).

Enfin, certaines rumeurs sont aussi de redoutables armes informationnelles destinées à déstabiliser la concurrence, comme les propos diffamatoires ou les allégations mensongères. Ce sont des manœuvres informationnelles douteuses qui s’appuient essentiellement sur les ressorts psychologiques des individus et se traduisent par des actions de diversion, de déception, d’intoxication, par la zizanie ou la calomnie .

Un visage sur la rumeur

La rumeur peut se définir comme un phénomène de communication qui apporte d’abord une information multiforme (légende, conte, parodie, canular, polémique, allégation, petite phrase, propos calomnieux…) non vérifiée, quasi anonyme, présentant des doutes sur sa véracité et circulant rapidement dans un groupe social sous une forme écrite ou orale. Cette information est plutôt pessimiste et apparaît surtout en période de crise, au moment où surgissent des catastrophes, accidents, deuils, peurs, angoisses, doutes, incertitudes. On y reviendra…

Même si le message d’origine subit des transformations importantes pendant sa circulation, ce sont surtout les thèmes abordés dans le récit et l’intérêt pour le destinataire qui déterminent son sort. Ainsi, les individus transmettent des rumeurs parce qu’ils sont influencés par les messages :

- qui font appel aux idéaux du moment comme la justice, la liberté, la démocratie, la norme ou qui suscitent des émotions comme la charité, la compassion ou la peur;

- par le sentiment d’appartenance à un groupe de référence (croyances et valeurs partagées) qui pousse les individus à croire aux messages faisant appel à l’émotion ou à l’action collective ;

- par le témoignage de personnes connues pour leur autorité sur le sujet.

On peut mettre en évidence l’importance des crises dans la croyance au récit. Ainsi, pendant les périodes de catastrophes, d’accidents, d’attentats, de deuils, d’événements importants voire ambigus, les rumeurs circulent plus facilement et les angoisses collectives de notre époque sont aujourd’hui des sujets de prédilection dans la transmission des rumeurs. On peut citer en ce début de siècle :

- Les peurs alimentaires (listeria, vache folle  / ESB, OGM, huile frelatée, pesticides, grippe aviaire…)

- Les craintes technologiques et scientifiques (micro-ondes, radioactivité, amiante, virus informatique…)

- Les risques environnementaux (réchauffement de la planète, catastrophes écologiques, matières dangereuses recyclables...)

- Les dangers pour la santé (aiguilles infectées par le virus HIV, vol d’organes, effets secondaires des médicaments, intoxications alimentaires…)

Transmettre une rumeur est aussi un acte spontané. En effet, la rumeur est avant tout un récit bien construit et intéressant à raconter. Tous les individus recherchent la reconnaissance et éprouvent le besoin de communiquer, d’entrer en relation les uns avec les autres. La rumeur favorise ce besoin d’échange.

De plus, le colporteur ne vérifie pas toujours les informations qu’il reçoit et la transmission du message se produit presque automatiquement.

Par ailleurs, la rumeur concerne tous les groupes sociaux sans distinction. Toutefois, ce sont les plus grands consommateurs d’informations qui s’avèrent les plus exposés à la rumeur compte tenu de la quantité d’informations dont ils disposent, ainsi que les groupes bien structurés comme les communautés et les tribus qui constituent de véritables incubateurs.

De surcroît, il est intéressant de noter le rôle des médias qui diffusent la rumeur à ceux qui ne la connaissent pas encore, et accroissent ainsi considérablement sa notoriété.

Neutraliser les facteurs d'éclosion !

Afin d’éviter des conséquences particulièrement coûteuses pour l’entreprise et plus particulièrement pour son patrimoine immatériel et ses finances (communication de crise, campagne de publicité, gestion logistique, traitement de courrier), les managers doivent identifier les facteurs d’éclosion et engager des actions préventives. Ces actions peuvent s’appuyer sur la transparence et l’explication. Par exemple en évitant l’opacité, en expliquant les choix graphiques liés aux logos, à la marque, à la publicité, mais aussi en assurant une communication interne permanente et véridique vis-à-vis de ses collaborateurs, notamment pendant les périodes de crise et d’incertitude.

Des actions complémentaires sont envisageables comme la mise en place d’un dispositif de renseignement économique permettant de repérer puis d’établir un diagnostic précis des rumeurs. Ce dispositif s’articule autour d’une collecte d’information, essentiellement dans la presse et sur Internet, et de la sensibilisation des managers à la création d’un lien direct avec les personnalités influentes (prescripteurs, experts, vedettes, leaders d’opinion, tribus, communautés, réseaux…).

Choisir rapidement une action de communication adaptée au contexte

La connaissance des rumeurs en circulation, la rapidité de réaction et l’utilisation d’une grille de lecture basée sur des critères pertinents comme la véracité, la crédibilité et l’éventuelle identification d’une source, permettent d’envisager des actions stratégiques pour les éteindre ou les maîtriser.

Parmi les actions de communication, on peut mettre en évidence :

- Le rôle du démenti (explication formelle et cohérente qui réfute catégoriquement tous les arguments du récit)

- L’importance de la reconnaissance (reconnaître la part de vérité et mettre en oeuvre un plan de communication de crise)

- L’intérêt du “dépositionnement” (attribuer une nouvelle identité à la rumeur, en accentuant fortement un thème secondaire que l’on estime condamnable)

- La force explicative (mettre en avant le caractère douteux du message, insister sur les incohérences et invraisemblances du récit)

- L’opportunisme ou la récupération (désigner de faux coupables en attribuant le mal à des individus ou à des groupes)

- Le choix du silence (évite d’accroître la notoriété du message)

- Le traitement ironique (ridiculiser une rumeur peu crédible)

- Des actions en justice sont envisageables si la source est identifiée. C’est le cas de la diffamation, du dénigrement, de l’atteinte aux signes distinctifs et de la contrefaçon de marques et d’auteurs. Les résultats sont hypothétiques, mais l’impact auprès du public est important

Malgré le caractère irrationnel du phénomène, les responsables de cellule de crise doivent prendre conscience du "lien" qui unit rumeur et crise, et appréhender son mode de construction (et non pas son interprétation qui relève des croyances et fantasmes) pour identifier des mesures préventives possibles ou des actions combatives rapides.

Eric SOTTO - Professeur-associé à NEGOCIA (Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris)

Auteur de l'ouvrage Entreprise et rumeur : comprendre pour agir, L'esprit du livre éditions, Paris, 2005.

Il intervient auprès des dirigeants et responsables d'entreprises pour les sensibiliser au phénomène ou les appuyer dans le choix d'actions ciblées

Contact : e.sotto@yahoo.fr

Article publié dans le Magazine de la communication de crise et sensible vol. 11

 

(c) Tous droits réservés par les auteurs


 

 

Antropia - Moteur de recherche documentaire sur les sciences de l'information et de la communication Rechercher avec antropia

Communication financière de crise
n°24, février 2017
Télécharger le magazine n°24 - pdf - 29 pages,
ISSN 2266-6575
 


 

L'observatoire en campagne
Magazine éphémère  "L'Observatoire en campagne", dédié à l'analyse de la présidentielle 2017 en France
ISSN 2266-6575
observatoireencampagne.com
 



 

Prospective :
Horizon 2020
Numéro spécial 15 ans
n°23

Téléchargez le magazine n°23
60 pages, PDF - gratuit.
ISSN 2266-6575
 

Actualité


Partenariat Recherche et développement

Annonce -
L'OIC et Heiderich Consultants collaborent sur 7 thèmes stratégiques en gestion et communication de crise
En savoir plus :
Le communiqué

research.heiderich.fr
 

Maroc.Communication - Conférence le 12 mai 2017 et formation de Didier Heiderich les 13 et 14 mai 2017, Hôtel Kenzy Tower - Casablanca "Communication sensible et gestion des crises, stratégies et techniques" Information et inscription


 

France.Politique - Didier Heiderich était l'invité de Public Sénat dans l'émission "Déshabillons-les" du 4/03/17 sur la communication politique de crise - Voir

 

France.Santé - Retrouvez la vidéo de la conférence de Didier Heiderich au GRAPH sur "La vérité" - Vidéo
Téléchargez les Diapositives "Mensonges et vérité" (pdf)

 

France.Presse - Interview de Didier Heiderich sur la communication sensible d'UBER, 23/12/16 - Lire

 

France.Presse - Interview de Natalie Maroun dans Les Echos Business sur la communication financière de crise "Affaire Vinci : comment limiter les risques ?", le 12/12/2016 - Lire

 

France.Conférence - Conférence de Natalie Maroun sur la gestion des crises internationales à l'IHEDN, 6 décembre 2016

 

Suisse.Conférence - Didier Heiderich donnera une conférence sur les relations publiques de crise auprès des communicateurs et des élus de la Ville de Genève au Palais Eynard , novembre 2016

 

France.Justice - Didier Heiderich invité de la direction de la communication du Ministère de la Justice à participer à une table ronde sur la communication judiciaire et réseaux sociaux lors d'attentats auprès des magistrats délégués à la communication (MDC). Cette table ronde sera l'occasion d'un retour d’expérience : La communication de crise face au risque d’attentat par Agnès Thibault-Lecuivre, Vice-procureur, Chargée de mission presse communication et international, Cabinet du procureur de la République de Paris. 21 novembre 2016


France.Communication. Sortie du livre "La communication environnementale" (CNRS Editions, Les Essentiels d’Hermès), sous la direction de Thierry Libaert, novembre 2016


France.Politique - Analyse de la communication politique de crise par Natalie Maroun dans le magazine ComPol, 20/10/16


France.Agriculture - Didier Heiderich invité du Syrpa le 27/09/16 pour intervenir sur le thème "Se préparer à gérer les crises, retour d’expérience d’acteurs" - information

 

Article.Communication - "Communication de crise : priorité à l’interne", article de Didier Heiderich dans HARVARD BUSINESS REVIEW, aout 2016 - Lire

 

Chine.Sécurité Civile - Organisation  d'un programme de transfert de compétences en gestion de crise pour les autorités et l'ENA Chinois. Une collaboration Heiderich Consultants et l'Observatoire International des Crises, août 2016
 

Suisse.Radio - Didier Heiderich, invité principal de la matinale de la Radio Télévision Suisse pour analyser le risque et sa perception, le 2 juin 2016 - Lire

 

France.Politique - Didier Heiderich invité de l'émission d'analyse politique de Public Sénat "Déshabillons-les !" du samedi 9 juillet 2016 - Extrait

 

Conférence. France.Santé - Didier Heiderich interviendra le 12 mars 2016 dans le séminaire du GRAPH sur "La vérité"
Programme

 

R&D. France - L'OIC s'associe au groupe de travail de l'ANVIE sur "Fait religieux, identités et diversité" sur la communication interne et religion. 2016
L'ANVIE

 

Lille. Conférence - Natalie Maroun intervient à la conférence annuelle de Sciences Po Lille sur la mise en scène de la transparence, le 24 novembre 2015

 

Documentaire - Témoignages de Natalie Maroun et Didier Heiderich dans le film "Même pas peur" réalisé par Ana Dumitrescu, octobre 2015
Fiche Allo Ciné

 

Livre. Parution du livre « Les nouvelles luttes sociales et environnementales » par Thierry Libaert et Jean Marie Pierlot, aux editions Vuibert, septembre 2015

 

France. Etat/collectivités - "La communication de crise. Réflexions théoriques et retours d’expériences", conférence inaugurale de Natalie Maroun à l'INET le 17 septembre 2015 de 2 jours de travaux sur la gestion de crise sous l'égide du CNFPT à Strasbourg. Cette conférence de Natalie Maroun sera retransmise dans les autres centres en France.

 

Presse - Interview de Natalie Maroun dans la matinale de la Radio Suisse Romande "Comment gère-t-on un scandale international ?" - Ecouter

 

Livre - "La communication d'entreprise", Philippe Morel. Participation de Didier Heiderich

 

Presse - Interview de Didier Heiderich dans Challenges pour l'article "Les chiens de garde qui font peur", juin 2015, sur les relations sensibles et la médiation entre groupes internationaux et associations

 

Crisis Management - Natalie Maroun will speak about "Post-crisis and post-conflict management", ENA (Ecole nationale d'administration), Master « Public governance and international relations » « Global governance and international challenges», 2015.

 

R&D International - Report "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events". This Report summarises the results from a workshop held on 2-3 October 2014, in Oslo, Norway. HEIDERICH was being represented by Natalie Maroun, PhD, Associate consulting director. 2015
Download the report

 

Recherche - Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile
Première réunion du nouveau comité scientifique auquel Didier Heiderich appartient au sein du Centre d’études et de recherches interdisciplinaires sur la sécurité civile (CERISC) de l’ENSOSP, 13 février 2015

 

Conférence - L’Association des Agences de Voyages de Casablanca organise le jeudi 22 janvier 2015 à Casablanca, un Forum sous le thème « Communication & le Tourisme, Enjeux & Perspectives », conférence de Didier Heiderich.

 

Colloque  - "Médias Sociaux en Gestion d'Urgence (MSGU)"  à l'ENSOSP le 27/11/14, avec l'intervention de Didier Heiderich
 

Workshop - Natalie Maroun participera au workshop  "Risk Communications for Public Health Emergencies: What to Learn from Real-life Events" à Oslo les 2 et 3 octobre 14,  organisé par l'Asia-Europe Foundation (ASEF) et le Research Concil of Norway (RCN) - Programme

 

Conférence - Deloitte et l'OIC animeront l'atelier "La gestion de crise - rôle de l'audit interne" le 3 octobre 2014, dans la conférence annuelle de l'IFACI - Programme

 

Conférence Internationale - Didier Heiderich et Natalie Maroun donneront une conférence à Chypre le 9 mai pour la journée de l'Europe sur le thème de la "Reconstruction post-crise"
 


"El Watan"
Interview de Didier Heiderich sur la communication politique de crise à la veille des élections, 16 avril 2014 - Lire
 

Ministère des Affaires Etrangères
Le Programme d’invitation des personnalités d’avenir du Ministère des Affaires étrangères (MAE) invite chaque année des personnalités étrangères promises à une position d’influence dans leur pays. Dans ce programme, le MAE a souhaité que Mme Deniz BIRINCI. Secrétaire générale adjointe du Parti social-démocrate chypriote-turc, nous rencontre pour un échange sur la communication politique, institutionnelle et en particulier la communication de crise. Avril 2014
 

 

Gazeta Wyborcza (Pologne)
Interview de Natalie Maroun sur la communication politique de crise
"Pan Budyń chce pokazać Francuzom lwi pazur [Jaką przemianę chce przejść prezydent Francji?]"(15 avril 2014) - Lire
 

 

Agefi Magazine (Suisse)
Le "Social licence to operate
", article de Didier Heiderich et Farner Consulting, mars 2014 (Pdf) - Lire

 

Le Soir (Belgique)
Communication de crise: hors les réseaux sociaux point de salut ?
article de Thierry Libaert et Christophe Roux-Dufort
Lire

 

R&D - "Réinventer la communication de crise"
Projet ADFINITAS, 2013-2014
L'OIC travaille sur l'après communication de crise et les relations publiques de crise en partenariat avec des acteurs privés.


A lire sur le sujet :
Article - "La communication de crise est morte, vivent les relations publiques de crise !"
Par Didier Heiderich et Natalie Maroun,
Publié par l'Observatoire géostratégique de l'information (page 2), 2013, Lire

 

Les relations publiques de crise. Une nouvelle approche structurelle de la communication en situation de crise. Didier Heiderich et Natalie Maroun, janvier 2014. Synthèse des travaux de l'Observatoire International des Crises en relations publiques de crise, principes et méthodes. PDF, 18 pages - Télécharger

 

 

Formation à la gestion de crise

Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Eligible au DIF
Information

 

Formation
Communication de crise

Formation à la communication de crise et au média training de crise
Sous l'égide de
l'Observatoire International des Crises
Information
 


Formation intra en gestion et communication de crise :
Information

Formation interministérielle en communication de crise :
Information
 


 

 




Marque déposée

Rappel :
Observatoire International des Crises
est également une marque déposée.
 

Observatoire International des Crises
 

 

 

 Également sur le magazine

publications sur la communication crise communication sensible communication stratégique

Publications
Retrouvez au format papier numérique sur nos publications.

| Nos Publications
 

 Partenaires

 

Heiderich
Conseil en communication de crise et Gestion de crise

 

 

Outils professionnels

Documents opérationnels
 l'espace Business Class


Découvrir l'espace business class


 

 

 

Permissions | Informations sur le copyright | Aide

Un problème ? Un bug ? Un lien brisé ? Signalez-le. Merci.
Le magazine de la communication de crise et sensible  (c) 2017
Le magazine | Articles | PublicationsOutils de communication et de managementFormation  |
 Mémoires | Contacts | Press room | |  

Index thématique des articles et publications
Communication de crise
| Gestion de crise | Société, sociologie et crises | Cybercrises et Intelligence stratégique |  Tous les articles

Le magazine de la communication de crise et sensible
Editeur : Observatoire International des Crises

Déclaration CNIL n° 730674 -  Indicatif éditeur 2-916429

MOTS CLES - LE MAGAZINE DE LA COMMUNICATION DE CRISE ET SENSIBLE TRAITE DES SUJETS SUIVANTS :

Ce Magazine sur la communication est édité par l'Observatoire International des Crises
 

 

Vous êtes sur
Le magazine de la communication de crise et sensible - ISSN 2266-6575




Informations sur le copyright